Test Bell FULL-9 FUSION 2021

4 tests Bell FULL-9 FUSION.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,3/10
Mart'1 MORVAN

Protection maximale, ventilation minimale

Avis sélectionné
Profil du testeur : 19 ans | 1,71m | 70kg | Expert
Acheté : 250€ en ligne
Conditions du test : Toutes les conditions possibles

Points forts

Sécurité
Confort des mousses
Poids plume (pour sa catégorie)
Choix de couleurs

Points faibles

Ventilation


Je pratique le VTT Enduro en compétition et je cherchais un nouveau casque pour la saison 2021. Je voulais un casque dans lequel je me sentirais en sécurité dans les spéciales (descentes), en mettant complètement de côté la partie liaison (montées). Je me suis donc tourné vers le BELL FULL 9 FUSION, notamment utilisé par des teams comme Commencal ou GT en Enduro et par pleins d’autres en DH.


  • Caractéristiques


Le Full 9 Fusion est fait en fibre de verre, possède 10 aérations et pèse seulement 1080g. Il est équipé d’un serrage DD et possède la technologie MIPS. Disponible dans les tailles XS,S,M,L,XL,XXL avec un panel de coloris impressionnant.

Pour ceux qui veulent filmer en caméra embarquée, un support GoPro prévu spécifiquement pour ce casque est fourni.


  • Unboxing


Lorsque l’on ouvre la boite on tombe sur le casque avec sa housse de protection et son support GoPro. La housse de protection est vraiment sympa et paraît plus épaisse que celles que j’ai déjà pu avoir (ce qui permet une meilleure protection lors des transports).

Quand j’ai pris le casque en main pour la première fois, j’ai eu comme une impression de légèreté. Je ne dis pas qu’il vaut un Mainline ou un Proframe mais ayant l’habitude d’avoir des casques qui sont entre 1300 et 1500 g, et bien je peux dire que j’ai été agréablement surpris. Les finitions sont au rdv, je n’ai pas non plus regardé le casque pendant 1h en essayant de trouver le moindre défaut.


  • Essayage


Bien sûr, la première chose que je fais c'est de l’enfiler et là encore très agréablement surpris ! J’ai vraiment l’impression d’être dans un chausson. La taille est parfaite mais se sont surtout les mousses qui n’agressent pas du tout la peau et qui fournissent un réel confort. De plus on se sent vraiment en sécurité et même les arbres ne font plus peur ;-)


Pour la taille, je vous conseille de prendre une taille au-dessus de ce que vous prenez habituellement. J’ai un tour de tête de 54cm et j’ai pris un taille M (55-57).


Point vraiment intéressant, toutes les mousses sont démontables. De plus ce ne sont pas des scratchs mais des “clips” qui maintiennent les mousses en place. Certains y verront le côté pratique pour les laver, mais moi je vois plutôt le côté pratique en liaison.


J’en ai aussi profité pour l’essayer avec les différents masques que j’avais chez moi (Julbo, 100% et Scott) et à chaque fois le masque s'adapte bien avec le casque.


  • Sur le vélo


Mais alors sur vélo, ça dit quoi ?

Je vais commencer par la partie la plus intéressante, la descente :


Ce que je recherche dans un casque c’est avant tout d’être protégé, ce que le Bell fait extrêmement bien ! Une fois enfilé, le casque ne bouge pas, même dans les parties les plus défoncées. On se sent en sécurité et on a vraiment cette impression que rien ne peut nous arriver !


Le champ de vision est très large, la mentonnière ne se voit pratiquement pas (notamment grâce à sa taille réduite).


Un support GoPro est également prévu, il se place juste derrière la visière. Il est spécialement conçu pour éjecter la caméra en cas de choc à cet endroit. Le support est vraiment simple à utiliser et permet de pouvoir filmer en toute sécurité. Personnellement, j’ai l’habitude de mettre ma caméra sous ma visière donc je ne l’ai pas utilisé, surtout que la visière est dans le champ de vision de la caméra.


Au niveau de la ventilation, c’est loin d’être le meilleur. La mentonnière est proche de la bouche et ne permet pas une entrée d'air importante. Cela peut gêner dans les relances car l’air est un peu plus dur “à aller chercher”. J’avoue que lorsque je descends je ne me préoccupe pas trop de la chaleur donc je n’aurai pas d’autres choses à dire sur cette partie.


Pour aller dans les détails, je dirais qu’il manque un “vrai” emplacement pour la lanière du masque. En effet, lorsqu’on met le masque en place, on ne sait jamais s’il est bien droit ou s’il est bien placé sur le casque…

Et pour finir, un petit craquement/grincement se fait entendre de temps en temps.


Maintenant je vais m’adresser aux enduristes (parce que les descendeurs vous n’avez pas ce problème), qu'est-ce qu’il vaut en montée ?

La montée faisant partie intégrante de notre discipline, je pense qu’il est quand même important de se pencher un peu dessus.


Tout d’abord, comme je vous l’ai dis plus tôt, le système pour accrocher les mousses est un ensemble de clips. Il permet d’enlever et de remettre les mousses très facilement et rapidement. En effet, comme beaucoup lors des liaisons, j’enlève les mousses qui se trouvent au niveau des joues pour augmenter la ventilation du casque. Avant j’avais des scratchs et lorsque je devais les remettre en place, soit le scratch ne tenait pas bien, soit les deux n'étaient pas exactement remis de la même façon. Là avec les clips on a plus du tout ce problème, et lorsqu’on doit les enlever 5 à 6 fois par jour, je peux vous dire que ce système est vraiment parfait.


Mais alors est ce qu’ avec les mousses enlevées, ce casque permet de monter tranquillement sans surchauffer ? NON !

Malheureusement, même lorsque les mousses sont enlevées, le casque tient très chaud. Je ne compte plus les fois où des gouttes de sueur coulaient sur mon visage.


De plus, la mentonnière proche de la bouche n’arrange pas les choses. Celle-ci renvoie l’air expiré au visage, ce qui n’est pas très agréable.


Le casque n’a que très peu d’aération et celles-ci sont vraiment très petites. L’air ne peut donc pas circuler, que ce soit au niveau de la mentonnière ou dans le casque lui-même.


  • Durabilité


Après une saison complète, le casque n’a pas pris une ride. La peinture ne s'abîme pas, les mousses sont toujours aussi confortables et ne présentent presque aucune trace d’usure.

Si le casque ne prend pas de gros chocs, je pense qu’il peut encore tenir facilement 1 ou 2 saisons sans que rien ne bouge. En plus des mousses de rechange sont disponibles donc pas de soucis pour le garder plusieurs années.


  • Conclusion


Je ne regrette pas du tout d’avoir acheté ce casque, j’avais fait le choix de mettre la priorité sur la sécurité et ce casque répond parfaitement à ce critère. Il est quand même vraiment léger et confortable. Dommage qu’il ne soit vraiment pas bien ventilé car pour l’enduro c’est quand même quelque chose d’important.


Pour la note j’ai mis 7/10 car je l’ai utilisé pour de l’enduro et il n’a clairement pas été conçu pour cette pratique. Donc si je devais le noter pour une pratique DH je mettrai facilement 9/10.


Pour la saison 2022 j’ai donc fait le choix de partir sur un casque plus light pour avoir plus de confort en liaisons et relances.

Pour qui ?

Clairement conçu pour une pratique DH, Freeride, BikePark. Il peut également être utilisé en Enduro si votre priorité est la sécurité et non la ventilation.
7/10
Confort
Aération
Taillant
Qualité de la peinture
Rigidité mentonnière (intégral uniquement)
Solidité visière
Facilité à l'enfiler
Emplacement caméra embarquée
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire