Test Five Ten Freerider 2017

16 tests Five Ten Freerider.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

La référence, vraiment ?

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,91m | 85kg | Avancé | Strasbourg
Acheté : 57€ en ligne
Conditions du test : Plus de 1000 kilomètres parcourus avec ces chaussures par tous les temps.

Un énième test des Five Ten Freerider, on peut se demander si c'est bien utile.
Les Five Ten Freerider existent depuis un paquet d'années et sont devenues un peu la référence pour les pédales plates. Encensées partout et par tout le monde, j'ai pour ma part été plutôt déçu par la prestation globale.



Le choix

Pendant longtemps, j'ai roulé avec des baskets en fin de vie que je finissais complètement avant de le jeter sur le vélo et ça m'allait très bien. Des chaussures juste pour le vélo à souvent plus de 80€, je n'en voyais pas l'utilité.

Et puis petit à petit, mon niveau a augmenté, j'ai investi dans un gros enduro tout suspendu, j'ai roulé sur des trails plus engagés, plus pentus, le tout plus vite. Des conditions plus exigeantes donc où de simples baskets étaient parfois un peu limites mais convenaient malgré tout dans 80% des cas.
Après 2-3 frayeurs dues à un pied qui décroche intempestivement de la pédale, je décide de sauter le pas et de me prendre de vraies chaussures pour le vélo.

Problème: je chausse du 47-48 et je ne suis pas prêt à mettre plus de 60€. Il m'a fallu attendre de trouver une promotion sur Private Sport Shop pour trouver une paire en 47 couleur rouge brique pour un peu moins de 60€.

 

Premières impressions

Le premier enfilage est déroutant. Je trouve la semelle très très rigide et la partie supérieure de la chaussure très très souple. En faisant quelques pas, la semelle permet à peine au pied de se plier pour marcher normalement. Je me dis que la chaussure va se faire avec le temps.

La qualité de fabrication me semble tout à fait correcte et laisse présager une bonne durabilité. Les lacets sont épais et solides. Aucune crainte de tirer fort dessus pour serrer la chaussure.
Par contre, les lacets sont longs. Trèèès longs. Trop longs. Cela s'explique en partie par le fait que j'ai les pieds grands et fins. Du coup, pour que mon pied soit bien maintenu dans cette chaussure "chausson", je suis obligé de serrer pas mal les lacets. Une fois les lacets noués, je me retrouve avec de belles et grandes boucles qui touchent par terre de chaque côté. (voir photo 3)
Le risque que tout ça se prenne dans la transmission côté droit est bien présent, ce qui m'oblige à rentrer le surplus de lacet à l'intérieur de la chaussure, de chaque côté de la languette. Question confort, on a vu mieux...

 

Sur le terrain

Une fois sur le vélo, pas de doute, le grip tant promis est bien là. On a l'impression d'avoir le pied littéralement vissé à la pédale !
En descente, l'accroche démoniaque met indéniablement en confiance tant le pied ne bouge pas d'un poil, même dans du gros, du sale qui tabasse, de l'engagé, de la grosse pente.
Indéniablement, ça met en confiance et on ouvre les gaz en grand, le tout dans la sérénité la plus royale.
Cette accroche permet aussi de se servir davantage de ses pieds pour bouger le vélo. Bien utile pour les bunny ups, les nose, les manuals...

Par contre, il y a tellement de grip que ça devient carrément impossible de repositionner son pied autrement qu'en le soulevant carrément de la pédale, ce qui peut être chiant car si le terrain n'est relativement lisse, il est très dur de viser correctement pour bien positionner son pied sur la pédale. Il m'est déjà arrivé de devoir carrément m'arrêter, m'appuyer de l'épaule ou de la main contre un arbre, repositionner mon pied, et repartir. Parfois, me mieux est l'ennemi du bien.
Sur du chemin lisse et large, on repositionne comme on veut sans s'arrêter.

Mais une chaussure, ça sert à priori aussi à marcher. Et en enduro, ça arrive souvent de devoir poser pied à terre pour pousser/porter le vélo dans une montée un peu trop raide ou accidentée par exemple.
Et dans cette situation, franchement, ces chaussures ne sont pas géniales.
Si la semelle grippe fort sur les pédales, sur la terre, c'est très moyen même quand c'est sec.  Sur de la boue, ça devient très sportif sur la neige, ça devient carrément impossible de marcher si il y'a un peu de pente.

Ensuite il y'a encore et toujours cette semelle qui reste très rigide et ne permet pas au pied de se plier normalement rendant la marche pas très naturelle ni très agréable.

 

Le bilan

En conclusion, je suis plutôt déçu par ces chaussures qui sont à mon sens loin d'être parfaites et ont une approche bien trop exclusive et mono-tâche de ce qu'est le VTT: du grip et pour le reste, passez votre chemin braves gens.
Le confort est perfectible, le taillant pas adapté aux pieds longs et fins, la partie supérieure trop souple, les performances en marche ne sont pas à la hauteur et le prix est trop élevé au regard de la prestation globale.

Largement perfectibles donc.

La bonne durabilité du produit est malgré tout à noter ainsi qu'une bonne protection du pied en cas de choc.
Je les ai depuis presque 1 an et demi, plus de 1000km eu compteur avec et elles sont à peine usées.


Pour qui ?

Aux intégristes du grip qui ne marchent jamais, montent en télésiège et ont des gros pieds de hobbits joufflus.
5/10
Confort
Taillant
Look
Protection
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Imperméabilité
Accroche sur les pédales
Accroche en marche
Maintien
Rigidité
Qualité des lacets
Rapport qualité/prix

Points forts

- Grip démoniaque
- Bonne protection du pied en cas de choc
- Durabilité
- Look sympa

Points faibles

- Pas adapté aux pieds fins
- Impossibilité de repositionner le pied sans le soulever complètement (trop de grip ?)
- Lacets trop longs
- Pas adapté à la marche
- Semelle trop rigide
- Prix excessif

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

7 commentaires

Supernunuche

inscrit le 21/10/17
Je rejoins un peu l'avis. Pour les lacets, je les ai coupé d'un bon 15 cm et lacé de chaque coté des oeillets avec un noeud en point de départ. Ces chaussures sont de vraies spatules. Elles sont costaudes et très épaisses et raides. Bien trop exclusives. Je préfère de loin les Adidas Terrex ou les Ion rascal. Bref, s'il fallait les acheter pour essayer, ok, mais à bas prix.
0
Léa W2L
Statut : Expert
inscrit le 31/01/07
Stations : 7 avisMatos : 14 avisPhotos : 24 photos du jour
Je te rejoins pour les lacets sur une paire de Spitfire Mid ils faisaient 15km de long, je les rentrais dans la chaussure.
J'ai aussi une paire de freerider et je ne suis pas convaincue car mon pied ne rempli pas en largeur c'est bizarre et l'autre truc... c'est la forme "babouche" de la chaussure, la semelle remonte devant. Je ne comprends pas l'intérêt. (Ou alors faudrait que je pèse plus lourd pour les reformer dans l'autre sens !!)
0
popin31

inscrit le 13/07/16
Stations : 8 avis
J'ai aussi un pied long et fin, j'ai pas de problème particulier avec ces chaussures. Pour le grip, pareil, j'ai jamais eu de problèmes sur caillasses humides ou dans la boue. Comme quoi les goûts et les couleurs...
Pour les lacets XXL, je fais un deuxième tour de boucles et je suis plus emmerdé par leur longueur. Je supporte pas de les glisser dans la chaussure...
0
Pitrouille
Statut : Expert
inscrit le 12/04/07
Matos : 3 avis
Supernunuche --> Pas bête pour la recoupe des lacets! Je vais me pencher sur la question :)

Léa --> C'est vrai qu'il y a un petit babouche avec l'avant qui remonte :D
Ca me dérange nettement moins que le côté large et mou de la chaussure qui a l'air d'être taillé pour des gros pieds d'américains.

Popin31 --> Comme quoi on a pas tous le même ressenti. Après, d'une série à l'autre, c'est possible qu'il y ait de petites variations. La production est jamais 100% stable.
0
razgriz65
Statut : Expert
inscrit le 04/07/08
Stations : 4 avisMatos : 29 avisPhotos : 1 photos du jour
et pourtant la semelle est bien souple comparé a des five ten impact !
moi j en étais content mais les labourait trop vite avec mes pédales a picots tres méchants.

je suis passé sur les impact vxi qui sont plus résistantes, mais encore plus rigide (moi ca me gène pas, ce coté la)
0
LOTD974
Statut : Confirmé
inscrit le 08/04/17
Matos : 6 avis
Clairement pour une pratique enduro je les trouve dangereuses car elles ne protègent rien. Déjà reçu plusieurs gros cailloux taper sur l'avant des shoes et ben ça fait mal ! On est bien dedans (effet pantoufle), elles grippent pas mal mais gros manque de rigidité (qui nous fait perdre en efficacité pédalage et relance, le pied s'écrase sur la pédale).
0
bugz.ju
Statut : Confirmé
inscrit le 02/10/17
Stations : 1 avis
Elles grippent bien, mais idem je trouve la semelle trop molle en condition de ride, pas assez de grip à la marche, et aucune protection. Heureusement je les avais eu pour vraiment pas cher (liquidation en magasin)...
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire