Test Five Ten Freerider EPS 2018

2 tests Five Ten Freerider EPS.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
jojoDH

Pour ceux qui n'ont pas froid aux yeux (et aux pieds)

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,85m | 100kg | Avancé | Arenthon
Acheté : 110€ en ligne
Conditions du test : pendant quatre mois, sur le sec, pluie, boue, neige...

Est il encore nécessaire de présenter les Five Ten Freerider ? ces chaussures ayant littéralement envahi les bike parks et sont devenues LA référence pour les inconditionnels des pédales plates.

Déclinées en une myriade de versions, je vous présente ici le modèle EPS prévu pour résister aux rudesses de l’hiver, voici donc mon avis après quatre mois de test dans des conditions climatiques variées, entre sec, pluie, boue, neige etc... reflétant au mieux ce pourquoi elles ont été conçues.

Sur le papier:

Le modèle EPS est donc une déclinaison des populaires Freerider dont on retrouve naturellement la semelle Stealth S1, ainsi que la structure et le look caractéristique.

La principale différence venant des matériaux qui la composent, spécialement étudiés pour la rendre résistante à la fois aux éléments et au froid avec une isolation interne Primaloft, une technologie qui a largement fait ses preuves dans l’univers des sports d’hiver, et un extérieur en cuir traité pour le rendre résistant aux intempéries, des retours en cuir ont également été ajoutés sur les deux côtés de la languette afin de minimiser les potentielles entrées d'eau.

Le laçage est quand à lui identique aux autres modèles, elles ne sont compatibles qu’avec des pédales plates et pèsent 500g, plus lourd de 100g environ par rapport au modèle tissus, le prix a lui aussi pris de l’embonpoint car il vous faudra débourser de 20 à 30€ en plus par rapport aux freerider de base.

Sur le Terrain:

Les premières sensations font apparaitre la semelle plus rigide que sur un modèle été, même après « rodage », certainement à cause du cuir à l'extérieur doublé de la couche isolante, pour la même raison, elles taillent un poil plus petit qu’à l’ordinaire, rien de dramatique mais peut être serait il judicieux de les choisir une demi taille au dessus si vous comptez les porter avec des chaussette épaisses ou si vous êtes entre deux pointures.

Du reste elles se révèlent confortable a porter, autant sur le vélo que pour la vie de tout les jours, le pied est bien maintenu grâce à la rigidité de l’ensemble, et la semelle reste fidèle à sa réputation, elle « colle » aux pédales quelque soit le nombre ou la taille des picots, et ce même en conditions humides. lorsque l’on pose le pied à terre, l’accroche est également bonne (pour une semelle plate) avec cependant des limites lors de la marche ou séances de portage du vélo sur terrain meuble, dans la boue et particulièrement la neige du fait de l’absence de vrais crampons, on regrettera donc une semelle plus travaillée, sachant que ce sont les conditions dans lesquels elles sont censées être portées, et que, hors saison, on a pas forcément de navette pour nous emmener en haut du spot...

L’isolation est quand à elle excellente, elle gardera vos pieds au chaud jusque dans les températures négatives, j’ai ressenti leur limites par -5° ce qui est largement suffisant pour la pratique, la plage de températures d’utilisation est donc très vaste, je dirais entre +15 et -3° dans l’idéal, et conviendra parfaitement pour l’intersaison, l’hiver, ou même les journées pluvieuses en station, par contre, il faudra les laisser au placard durant l’été, elles seront bien trop chaudes et pas assez ventilées.

Question étanchéité, la surface en cuir traité remplis parfaitement son rôle, elles ne prennent pas l’eau par la jonction avec la semelle comme c’est souvent le cas sur les chaussures plates, cependant, j’ai noté une petite infiltration par les coutures devant le laçage, vu le prix de vente, on regrette quand même qu’elles ne soient pas étanchéifiées, mais le problème sera facilement résolu par un cirage des coutures. Si je peux vous donner un conseil cependant, optez pour le modèle à tige haute, guère plus cher, mais qui, d’une part protègera vos chevilles et d’autre part empêchera les saletés, de rentrer à l’intérieur de vos chaussure dans les environnements boueux ou neigeux, ce qui a tendance à se produire avec les tiges basses.

Le nettoyage est quant à lui grandement favorisé par le revêtement, un simple coup de brosse et un peu d'eau suffiront! attention toutefois à ne pas faire rentrer de l’eau à l’intérieur car l’isolant ne sèche pas particulièrement rapidement.

Question usure, après quatre mois d’usage quasi quotidien, je n’ai pas noté de défauts particuliers, mais si je me réfère à mon expérience sur mes freerider été, les semelles rendent l’âme au bout d’un an environ selon l’agressivité des picots de vos pédales et si vous les utilisez au quotidien (ce qui est mon cas d’où une usure rapide) ou non.

En conclusion :

Ces five ten Freerider EPS combinent les qualités de leur petite sœur, à savoir une accroche et un confort excellents, avec une isolation efficace et un revêtement étanche parfaites pour rouler en conditions pluvieuses ou hivernales, on regrettera cependant un petit manque de finition sur les coutures non étanchéifiées et une semelle qui gagnerais a être retravaillée pour apporter un peu d’adhérence lors des portages en conditions boueuses ou de neige.

En outre le prix de vente assez élevé et la plage de température exploitable, nécessitera d'en avoir un usage régulier hors saison, soit que vous habitez dans une région montagneuse ou pluvieuse ou le climat est froid une bonne partie de l'année, soit que vous soyez frileux des pieds, pour que l'achat vaille vraiment le coup.


Pour qui ?

Pour ceux qui roulent souvent en montagne hors saison, les frileux, et ceux qui rencontrent souvent des conditions froides et humides.
8/10
Confort
Taillant
Look
Protection
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Imperméabilité
Accroche sur les pédales
Accroche en marche
Maintien
Rigidité
Qualité des lacets
Rapport qualité/prix

Points forts

- Accroche de la semelle sur les pédales
- Isolation efficace
- confort

Points faibles

- coutures non étanches
- Semelle glissante sur sol humide ou sur neige
- prix élevé

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

2 commentaires

Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 8 avisMatos : 17 avisPhotos : 26 photos du jour
Super ce test de saison ! ;)
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire