Test Five Ten Kestrel 2015

1 test Five Ten Kestrel.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Remsdu95

Enduro jusqu'au bout des pieds

Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | 1,76m | 65kg | Avancé
Acheté : 150€ en ligne
Conditions du test : 2 ans de tests sous toutes les conditions et tous types de terrains.

Points forts

Rigides au pédalage et confortables à la marche. Assez respirantes mais pas trop. Design racé et "race proven". Serrage BOA simple et efficace. Solidité à toute épreuve.

Points faibles

Le manque de variété de coloris. Les BOA un peu exposé. Pas de protection de malléole.

Pas la peine de presenter 5.10, LA marque qui a changé la face des chaussures de vtt gravity. Seulement avec l’avènement des EWS, les produits dédiés à l'enduro qui font la passerelle entre les pratiques plus XC et celles plus gravity se sont fait légion. Pour 5.10 c'est via une gamme de plusieurs chaussures All Mountain dont la Kestrel est la plus aboutie.

Sur le papier on a droit à une paire de chaussures pour pédales auto au design assez affiné, racé et bien pensée. La grosse particularité c'est le serrage par un unique BOA, c'est à dire que chaque chaussure est équipée d'une molette crantée qui permet de serrer/desserrer très finement un petit lacet en acier enrobé de plastique. Il y a aussi une position débrayée qui permet de desserrer rapidement. Pour le pédalage on a une semelle interne carbon infused qui promet un bon mix entre souplesse (pointe et talon) et rigidité (sous le pied, au niveau des cales) et d'une semelle externe Stealth C4 & Mi6 (là encore un compromis entre grip et durabilité).

 Sur les photos de promo on pourrait presque penser à une paire de basket basses. En vrai c'est plus massif, mais on est loin des "boots" que sont la plupart des chaussures plus DH et tout aussi loin des "souliers" en carbone pour XC. Les matériaux sont très qualitatifs et le rendu est vraiment beau. Tout l'avant de la chaussure en synthétique étanche avec quelques micro perforations, le reste en mesh. La "poche" des cales est assez standard. Je n'ai eu aucun de problème de compatibilité aussi bien avec des pédales crank brothers, qu'avec des HT. Pour la taille c'est au poil. Pour un "vrai 43" (d'après mon orthopédiste) je prends 43 (plutôt 44 pour les chaussures de ville).

A l'utilisation ces chaussures sont parfaites pour une pratique enduro. La rigidité au pédalage est très bonne et pourtant elles sont suffisamment souples aux extrémités pour ne pas gêner la marche. La semelle offre un bon grip, même sur la pierre ou les racines humides (enfin attention ça n'est pas miraculeux non plus). Le serrage BOA, perso je suis fan. Une fois les chaussures enfilées je sers bien fort, et en quelques coup de pédale la tension se répartie idéalement sur l'ensemble de la chaussure. Il suffit ensuite d'ajuster d'un cran ou deux en cours de sortie selon les conditions. Niveau respirabilité, c'est bien, juste assez pour ne pas avoir une paire de cocottes minutes au pied en été mais pas au point d'avoir froid dès que le thermomètre descend. Avec une paire de chaussettes adaptée on peut les rouler jusqu'à des températures froides. La seule limite concerne l'étanchéité. Si la pointe du pied est bien protégée des éclaboussures et autres flaques, dès que le temps se met à la pluie elles ont tendance à faire baignoire et ne sèchent pas facilement (attention aux mauvaises odeurs dans ces conditions, le talc est votre ami).

Niveau durabilité, cela fait presque 2 ans que je les maltraite et rien n'a bougé ! Et pourtant rien n'a été épargné: les conditions sèches et chaudes, froides et humides, les portages/poussages de plusieurs heures dans les caillasses alpines...

Il y a tout de même quelques limites: les coloris limités (on trouve maintenant aussi un coloris gris et jaune), même si elles sont confortables elles ne sont pas idéales pour les gros portages/poussages (et encore vu les performances de pédalage elles s'en tirent exceptionnellement bien) et si le BOA est un gros coup de coeur, les molettes sont assez exposées et si je n'en ai jamais cassé (garantie à vie sans question), il m'est arrivé quelques fois d'avoir le système débrayé (donc desserrage complet) sur un choc. Certains pourront regretter l'absence de protection à la malléole.


En conclusion, pour tout pratiquant d'enduro aussi bien le compétiteur que le "randuriste", on peut dire que ces pompes c'est le pied !

Pour qui ?

Pour tout enduriste qui cherche une chaussure performante, confortable et super solide.
10/10
Confort
Taillant
Look
Protection
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Imperméabilité
Accroche sur les pédales
Accroche en marche
Maintien
Rigidité
Qualité des lacets
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire