Test FLR Bushmaster 2017

1 test FLR Bushmaster.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
SBS
Par SBS

Confortables et increvables

Avis sélectionné
Profil du testeur : 41 ans | 1,87m | Avancé
Acheté : 80€ en magasin
Conditions du test : 1 an, tous terrains (y compris urbain), toutes météos

FLR, marque assez peu connue en France (je ne les ai trouvé que sur un seul des shop en ligne habituels) mais qui mériterait que vous vous y intéressiez.


Je vais ici vous parler des Bushmaster (pas les Bushmaster Pro qui n'ont comme unique différence que de remplacer le 3ème scratch par une boucle à clic), modèle VTT bien évidemment (la marque a un catalogue assez conséquent couvrant tous les types de pratiques vélo)



Utilisation recherchée

A la base, une paire de chaussures plutôt sobres pour aller au boulot avec, mais pouvant cependant m'accompagner dans ma reprise du vélo après quelques années d'arrêt suite à blessure (comprendre, forme physique bof bof => pratique soft)


Utilisation réelle

Au final, aller au taf donc, mais finalement, contrairement à ce que je croyais, je n'ai pas eu besoin de changer de chaussures pour rider réellement :)

Pourtant, me direz vous, les 2 utilisations sont un peu antinomiques ? Et pourtant : 

  • Rider : chaussures à semelles rigides, avec des beaux crampons bien costauds pour des éventuelles phases de portage, ... 
  • Aller au taf : ceci implique que les semelles ne soient pas exagérément rigides, que les crampons adhèrent sur des sols "civilisés" (comprendre : le carrelage de la gare, par exemple ^^) et, bien sur, assez profonds pour que mes cales ne passent par leur temps à claquer par terre (et me faire passer pour un danseur de claquettes, en plus de les user inutilement). L'argument "aspect physique" venait après : je m'attendais en effet à les changer en arrivant au bureau pour passer à des chaussures normales : l'ambiance ici, dans les bureaux, c'est très "freestyle" mais mon expérience des chaussures VTT m'avait indiquée que c'était soit des chaussures rigides (et aie-ouille les pieds au bout d'un certain temps), soit des chaussures de type "Vans" (genre les Five Ten), mais dans ce cas, les crampons et la rigidité de la semelle, bah... Et bien au final, je les portais toute la journée, non stop, donc je n'étais pas mécontent de leur look sobre noir mode "non, ce n'était pas moi le lampadaire !"


Confort

Des chaussons, tout simplement. Comme vous pouvez le voir sur les images, les 3 scratchs ne sont pas alignés : cela peut sembler surprenant mais en fait, au final, cela vous permet d'ajuster la chaussure à votre pied de façon quasi parfaite. Ayant un pied à la fois large (pour ma pointure) et pas mal arqué (voûte plantaire bien marquée), j'ai toujours eu des difficultés à trouver des chaussures qui me conviennent réellement. Avec les Bushmaster, je suis comblé, comme indiqué plus haut, je les ai porté des heures durant sans jamais ressentir de gène, d'oppression, ... Et ce aussi bien en les portant dans un bureau, de façon relativement statique, qu'en montant des escaliers avec, ... ou qu'en ridant avec : que du bonheur.

Niveau protection, le pied est entouré d'une bonne épaisseur, je ne me suis pas fait rouler dessus par un camion ni n'ai éclaté mon pied à pleine vitesse dans un rocher, mais je suis en confiance (surtout que ladite épaisseur ne s'est pas affaissée avec le temps)

A noter : comme souvent, elles chaussent petit, j'ai du prendre du 45 alors que je chausse du 43 en chaussures "normales"


Utilisation "sur le terrain"

Impeccables, rien à leur reprocher. Elles sont suffisamment rigides pour assurer leur rôle de transmission de puissance (je les utilise avec une paire de Look S2, ces braves bonnes pédales Look "Old School", lourdes, larges et totalement increvables) sans pour autant être importables lors qu'on doit marcher avec. Pour tout vous dire, j'ai même dû, une fois et bien contre mon grès, les utiliser pour revenir à pied de chez mon bouclard (il était débordé, ne pouvait pas s'occuper de mon bébé sur place et moi je devais absolument rentrer chez moi), soit 3 kilomètres à pied : j'avais certes un peu l'impression de marcher avec des sabots, mais n'avait absolument pas mal aux pieds à l'arrivée.

Pour l'accroche des crampons, RAS, nickel, aussi bien sur sol rocheux que sur du sable ou de la terre, sec ou humide. Niveau étanchéité, je n'ai pas eu à m'en plaindre non plus (pourtant, ici, quand il pleut, c'est option "plongée dans la piscine tout équipé"), en prime, elles sèchent plutôt rapidement.

La seule limite que j'ai trouvée, en cherchant bien, c'est l'adhérence de la chaussure sur une surface lisse et mouillée (genre marbre), mais bon, là, franchement, c'est chercher la petite bête parce que pour rouler dans ces conditions (roche nue, lisse et trempée), faut quand même être pas mal attaqué.


Durabilité

Alors, là, on arrive sur un point super positif des Bushmaster. A votre avis, les chaussures que vous voyez en photo, elles ont quel âge ? Eh bien oui, un an, comme indiqué dans les conditions du test ! Je viens juste de les prendre en photo, donc ce que vous voyez, ce sont bien des chaussures qui ont été portées pendant un an, disons plus de 200 jours, durant lesquels elles ont été portées en moyenne 12 heures par jour, voir plus. Les semelles ont aussi bien affronté le macadam que les terrains plus doux et me donnent pourtant l'impression d'être toujours quasi neuves, vive le Vibram ! Quand au tissu de la chaussure, il est juste impressionnant de solidité et de facilité d'entretien (chiffon humide, pour faire simple), les parties "mailles" ne se sont jamais particulièrement encrassées (il faut reconnaître qu'elles n'ont que peu rencontré la boue, mais même ainsi, je ne suis pas sur qu'elles auraient été particulièrement difficiles à entretenir : après tout, le sable, ça encrasse bien aussi et le sable, j'y marche souvent, les traîtrises du genre "trace de terre caillouteuse qui devient pendant 50 mètres un bac à sable où tu te plantes jusqu'aux moyeux", c'est classique sur mes parcours)
Les scratchs n'ont pas bougé, j'en suis le premier sidéré tant ce n'est en général pas quelque chose qui tient dans le temps et pourtant, ils accrochent toujours aussi bien.

A noter : je sue pas mal des pieds => peut détruire de l'intérieur certaines paires de chaussures (surtout qu'ici, il faut chaud, très chaud) et pourtant, l'intérieur n'a quasiment pas bougé et je n'ai jamais eu de sensation "aquarium" avec ces chaussures.

Même les marquages n'ont pour ainsi dire pas bougé, franchement, à ce niveau là, ce n'est plus solide, c'est juste increvable !

Conclusion

J'avais acheté ces chaussures un peu par défaut, parce que je n'arrivais pas à trouver ce que je recherchais vraiment (à savoir, des Shimano genre "chaussures de rando", des Five Ten ou des Specialized 2FO) et que les autres modèles étaient trop flashy à mon gout (et pour l'utilisation que je recherchais à ce moment là : chaussures pour aller au taf) et au final, une découverte, ce seront probablement mes chaussures pour encore bien longtemps, même si maintenant je bosse de la maison :)

Pour qui ?

Toute personne qui veut des chaussures de VTT solides et confortables et que le look "sobre noir" ne rebute pas
10/10
Confort
Taillant
Look
Protection
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Imperméabilité
Accroche sur les pédales
Accroche en marche
Maintien
Rigidité
Qualité des lacets
Rapport qualité/prix

Points forts

Super confortables, crampons profonds et accrocheurs, increvables

Points faibles

De mon point de vue, aucun, je rachèterai les mêmes (enfin, si j'arrive à les crever un jour)

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire