Test manitou Jack

1 test manitou Jack.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
el_juanito

Qualité, fiabilité et souplesse de fonctionnement !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 35 ans | 1,74m | 72kg | Avancé | Jonage
Acheté : 300€ en ligne
Conditions du test : Toutes saisons, toutes conditions (terrains secs, mixtes, humides, boueux), durée d'1 an

Points forts

Fiabilité, souplesse de fonctionnement, très peu de prise de jeu, facilité d'entretien, rapport qualité/prix, SAV Axoreo

Points faibles

Pas de modèle à 175mm de débattement, pas de ressort de rappel sur la commande au cintre

Quand tu penses tiges de selle téléscopiques pour le VTT, généralement, Fox Transfer, Rock Shox Reverb ou KS Lev te viennent à l’esprit. Pour ce test, je vais partager mon expérience avec un modèle qui gagnerait à être (bien plus) connu : la Jack de chez Manitou. Ce composant est devenu un incontournable pour les pratiques enduro, all mountain, trail. Et quand tu constates que même certains crosseux s’y sont mis, tu te dis que cette dynamique n’est pas près de s’arrêter ! Bon nombre de marques se sont lancées à sortir leur(s) modèle(s). Voyons ce que les ‘ricains du Wisconsin nous proposent avec la Jack !

Temps de lecture estimé : 5’00’’


Cet essai est à qualifier de longue durée, sur une période d’1 an : de l’achat et montage de la tige de selle jusqu’au retour de son 1er entretien. C’est grâce au cofac’ de mon team avec Axoreo, le distributeur français de Manitou, que j’ai pu découvrir ce produit. Merci Philippe ! :D


Manitou – « Science of smooth »


Quelques mots sur la marque : « je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître » ! Fondé en 1986, initialement dans le Colorado, dans la ville nommée… Manitou, cette marque est parmi les pionniers de la suspension VTT. Reconnue par les 1ers pratiquants de notre sport, la marque était présente en 1ère monte sur bon nombre de machines de fin ’80 à début 2000. Après son acquisition par le groupe Hayes en 2006, Manitou est revenu progressivement sur le devant de la scène jusqu’à proposer ses derniers modèles de suspensions (fourches Mattoc puis Mezzer, amortisseur Mara). Comme ses concurrents directs du monde de la suspension : les poids lourds actuels que sont Fox & Rock Shox, Manitou a eu la bonne idée de concevoir sa propre vision de ce que doit être une tige de selle téléscopique. Soit un système simple et fiable. Allez, je t’embarque et te fais découvrir ce que la Jack a dans l’ventre !


Sur le papier – fiabilité


Combien de copains riders ai je entendu parler de problèmes avec l’hydraulique de leur tige de selle téléscopique ? Je te laisse deviner à quel modèle je pense, très répandu en 1ère monte ;)

Manitou a eu la bonne idée de concevoir un système à tirage par câble pour l’actuation. Cela annonce une constance de fonctionnement quelles que soient les conditions climatiques. Il est couplé à un système hydraulique. Ce dernier gère la fonction montée-descente de la tige de selle. Aussi, les ingénieurs sont partis du constat suivant : avec le temps, une tige de selle téléscopique a cette fâcheuse tendance à prendre du jeu. Ce qui peut devenir tout sauf rassurant à long terme. Ici, le concept a été pensé autour de ce phénomène. Afin de le contrer, la Jack comporte 3 guides quand la majorité des modèles concurrents n’en comptent qu’1 seul. Ces derniers révèlent souvent un jeu non négligeable sur la durée.

Côté standards, les diamètres sont les plus répandus : 30,9mm & 31,6mm. Et 2 débattements sont proposés : 125mm & 150mm. Un débattement de 175mm au catalogue serait un vrai plus. Car le champ des possibles reste limité pour les grands gabarits. Mon grand dadet de coéquipier (1m90), par exemple, a dû se rabattre sur un modèle concurrent au moment de monter son bike tout nouveau tout beau. Toutefois, ces 2 diamètres & 2 débattements permettent déjà pas mal de possibilités de montage selon ton cadre et ton programme.

Sur la balance, sans commande ni câble, la Jack affiche 520g. La masse est équivalente aux principaux modèles concurrents à tirage mécanique, voire même quelques dizaines de grammes en dessous. Ils sont gourmands chez Manitou ^^


Fiche produit => https://www.axoreo.com/tiges-de-selle-manitou-jack-253


Voyons maintenant comment cela se passe en situation.


Sur le terrain – tout en souplesse


Commençons par l’installation, la Jack est conçue pour un passage de gaine interne, opération parfois fastidieuse pour certains d’entre nous. Mais elle vaut la peine car la gaine sera moins exposée aux projections de gravier ou pierres. Aussi, elle sera mieux tenue sur le cadre, plus stable. Moins ça bouge, plus c’est fiable vois tu ?! Et enfin, l’esthétique de ton joujou préféré s’en retrouve épurée. Si le passage interne te prend la tête, un poto un peu débrouillard ou ton meilleur vélociste peuvent régler le problème ;) Après installation de la gaine, du câble, l’assemblage final est des plus simples, très intuitif. Que ce soit côté tige de selle ou commande au cintre.

Justement, la commande au cintre, 1er point de contact avec le produit, est assez agréable à utiliser. Son axe de rotation est parallèle au cintre. L’ensemble des pièces est métallique, gage de solidité en cas de chute par exemple. Le mouvement est fluide, souple. Pour garantir un bon fonctionnement, je te conseille de lubrifier l’interface levier-socle de commande tous les 2-3 mois. Ainsi, tu continueras de kiffer son toucher tout en douceur, comme sur du v’lour !

La dynamique de la tige, assurée par le système hydraulique, est à l’image de la commande au cintre, très douce. Le cycle de remontée, suffisamment rapide, permet de gérer les transitions « debout-assis ». Mais tu ne constateras pas de claquement en fin de course, un phénomène vécu par le passé sur un autre modèle. C’est assez désagréable à l’oreille. Surtout, tu t’imagines qu’à tout moment, elle peut rendre l’âme du fait de cette fin de course bien trop franche. Pas rassurant du tout… Rien de tel avec la Jack, comme elle propose tout l’inverse, elle se fait vite oublier sur les longues sorties. C’est sa grande qualité ! Cette souplesse de fonctionnement, je tâche de la maintenir dans le temps en la lubrifiant très légèrement à l’huile 5WT.

Sur des sorties typées all mountain comme en liaison d’un enduro, où les montées et descentes s’enchaînent, elle répond présent avec constance, été comme hiver. Et le tendon d’Achille de ce composant alors : la prise de jeu ? Les concepteurs ont vu juste ! Evidemment, je n’ai pas sorti mon rapporteur pour mesurer le jeu angulaire après un an d’utilisation. Mais avec 3 marques concurrentes avant la Manitou, j’ai constaté un jeu significatif sur la même durée. Ici, tu ressentiras également du jeu. En comparaison, il est vraiment minime. Ce qui procure le sentiment d’avoir fait le bon choix :D


L’entretien chez Axoreo – comme neuve !


Après 1 an d’utilisation, il est sage d’assurer l’entretien de ta tige de selle. De peur de mal faire, je préfère confier cette opération aux pros. Axoreo assure cette prestation pour les produits qu’ils distribuent. Chez nos amis Gersois, on ne pense pas « révision » mais « reconditionnement ».

Lorsque tu envoies ta tige de selle chez eux, toutes les pièces du kit de reconditionnement sont remplacées. Il contient les bagues de guidage, les joints et les guides. En anticipant ta commande afin que le kit soit en stock chez eux, il faut compter une petite dizaine de jours pour l’aller-retour de ta tige de selle.

Après remontage et session terrain, tu sentiras vite que le terme « reconditionnement » n’est pas galvaudé. Ta Jack sera comme neuve ! Pas un poil de jeu, toujours avec ce fonctionnement onctueux, constant.


Bilan


Il est évident à la lecture que je suis satisfait du produit. Il aura été difficile de le mettre en défaut.

Quelques points de progrès malgré tout : un ressort de rappel sur la commande au cintre serait peut être intéressant. Il lui procurerait un retour un peu plus franc. Sans celui-ci, mieux vaut avoir un câble et une gaine en parfait état donc surveiller l’usure. Pour mes gabarit, taille de cadre et pratique (enduro, all moutain), le débattement de 150mm va très bien. Mais pour les grands gabarits, je pense qu’il manque une version 175mm au catalogue.

Maintenant, les atouts et ils sont (bien plus) impactants : j’apprécie la fiabilité & la souplesse de fonctionnement de la Manitou Jack. Le concept simple, pragmatique, du système à tirage mécanique offre un comportement répétable en toutes conditions météo. A l’inverse, il est arrivé à quelques collègues de subir le caractère aléatoire d’un certain modèle hydraulique par temps froids… Sur le long terme, le dispositif à triple guide tire son épingle du jeu (sans mauvais jeu de mot !). La prise de jeu est insignifiante et quand tu y es sensible, tu ne peux qu’apprécier ! La masse est tout à fait dans les standards des modèles les plus répandus. Et enfin, le nerf de la guerre : le prix ! A 300€, au vu de sa qualité, elle me semble bien positionnée face à la concurrence. Voici toutes les bonnes raisons qui me font dire que la Manitou Jack gagne à être connue ! Si tu souhaites améliorer ton bike sur ce composant, opter pour ce modèle sera LA bonne idée ;)

Pour qui ?

Pour la/le VTTiste au programme enduro, all mountain ou trail recherchant une tige de selle performante, au comportement constant en toutes saisons et toutes conditions météo !
8/10

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire