Test SCHWALBE Hans Dampf 2017

6 tests de pneus SCHWALBE Hans Dampf.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Ça grip ... sur l'angle !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 20 ans | 1,69m | 57kg | Avancé
Acheté : en ligne
Conditions du test : Boue, neige, terrain liquide
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
SCHWALBE - Magic Mary et Hans Dampf

Tout d’abord, merci à 26in et Schwalbe de m’avoir permis de tester cette nouvelle gomme !!

Les nouvelles gommes Addix sont au nombre de 4. Chacune est identifiée par une couleur, et un complément d’appellation un peu plus clair qu’avant. Ultra Soft, Soft, Speedgrip et Speed remplacent les Vert, Trail et Pace Star à partir du mois de juin, sans changement de tarifs. Les prix publics conseillés des pneus de la gamme Schwalbe restent donc similaires à ceux pratiqués jusqu’alors.

Jusqu’à présent, les gommes n’étaient pas en reste, avec deux offres : Trail Star (gomme dure) et Vert Star(gomme tendre). Le choix opportun portant régulièrement sur la première en monte arrière, la seconde en monte avant. L’usure, était le principal défaut de cette gamme, donc qui, finalement, n’a par ailleurs pas grand-chose à envier du point de vue de toutes ses autres caractéristiques.

Sous l’appellation Addix, la marque désigne un travail particulier effectué sur la composition de ses gommes.

 Plusieurs axes précis à ce sujet :

• Le choix des éléments entrant dans la composition des gommes, Schwalbe annonçant faire usage de composants qu’elle n’avait jamais utilisé jusqu’à présent.

• L’interaction entre les composants.

• La qualité du mélange

La couleur des marquages, sur les flancs, et un trait de couleur, sur la bande de roulement, permettent désormais d’identifier d’un coup d’œil, la gomme utilisée.

Comme l’indique le tableau dans les photos, les traits violets (Addix Ultra Soft) et oranges (Addix Soft) devraient devenir monnaie courante pour nous, puisqu’ils trônent sur les carcasses Super Gravity qui nous sont destinées.

La gomme Addix Soft vise un progrès très notable en matière d’usure, +50% annoncé !! En plus des gains en termes d’adhérence et de rendement … Trois paramètres qui ne vont pas de pair habituellement. (Voir graphique de comparaison des performances dans les photos).


Réception :


Le pneu est livré dans une belle boite colorée, bien plié. On trouve à l’intérieur une petite notice concernant le montage tubeless et la technologie Tubeless Easy (censée faciliter le montage tubeless). Contrairement aux tests que j’ai pu lire pour les Hutchinson Toro, les produits pour monter le pneu en tubeless ne sont pas fournit dans le carton. Dommage, moi qui ai toujours roulé en chambre, j’aurais été curieux de tester le ride en tubeless. Le kit Conversion Tubeless Easy coûte environ 45€ sur le net. Ce Magic Mary annonce 1078g sur la balance de ma cuisine, légèrement plus léger que le Magic Mary monté à l’avant (40g)


Montage :


Aucun problème de montage sur ma jante Spank Spike Race 28, comme pour le pneu avant, pas eu besoin de forcer comme un sourd au démonte pneus en risquant de percer ma chambre, 1er bon point ! Par contre, je ne sais pas de quoi est composé cette nouvelle gomme, mais à peine je l’ai eu monté que je me suis retrouvé avec les mains ultra sèches et avec les paumes qui me brulaient … Pour le côté bio, je pense qu’on repassera ^^

Je suis agréablement surpris par la rigidité globale du pneu avant de l’installer, il est BEAUCOUP plus rigide que le Toro en 2,25 que j’avais eu en test via Probikeshop, qui était vraiment trop souple et que j’avais déchiré en 2 descentes en bikepark. Une bonne chose pour mon utilisation DH !

J’ai gonflé à 1,6 Bar, comme à l’avant, vu la météo et mon poids, c’est largement suffisant !


Dis-moi Jamy, sur le terrain, t’en pense quoi ?


Alors Fred, tout d’abord, il faut remettre le test dans son contexte. J’habite dans les monts du Lyonnais, et la météo depuis 1 mois et demi a été un peu spéciale. Donc, en gros, j’ai pu uniquement tester ce pneu dans la neige et dans de la « méga-boue-méga-liquide », suite à la fonte de la neige, des conditions à faire bander les anglais de « A Bigger Slice of British Pie » ^^

De plus, une petite blessure au dos m’a contraint à passer plus de temps chez le kiné que sur le vélo ces dernières semaines, je n’ai pas pu rouler autant que je le souhaitais, mais bien sur ce test aura une MAJ dans quelques semaines !

Malgré ces conditions difficiles, j’ai été impressionné, notamment par le grip sur l’angle ! Les crampons latéraux font un super boulot et vont chercher le grip en profondeur ! Une sensation égale au pneu avant, coïncidence, je ne pense pas ! Par contre, les crampons réduits au niveau de la bande de roulement font que le contrôle en ligne droite est vraiment rock n’ roll !! Au niveau du freinage, c’est vraiment compliqué de ralentir le vélo, surtout dans les terrains raids, mais il me faudrait les tester sur terrain sec pour me faire une vraie idée. J’ai essayé de descendre la pression à 1,5 Bar, comme à l’avant, pas de changement du freinage, par contre on gagne en stabilité dans les virages relevés, ou j’ai réussi à mettre des appuis de cochons biens marqués, en arrivant dans le virage sans aucun contrôle de ma roue arrière. Lors de passages sur les racines mouillées, l’accroche est bien meilleure que mon ancien Magic Mary Bikepark, et sa gomme ultra raide. Le pneu débourre assez bien, passé un temps je roulais en Minion, c’était pas mal mais quand c’étais de la boue collante je me retrouvais avec un pneu slick …

Dans le glissant en tout cas vu les conditions, on peut complètement se lâcher en faisant confiance au pneu, même quand je partais en driiiift, j’ai toujours réussi à récupérer l’adhérence quand je le souhaitais. En plus, ça roule et prend de la vitesse sans problème, comparé à mes énormes muds Specialized Storm, qui sont de vrais pneus de tracteur.

Pour la question de l’usure, je viendrais en parler en mettant le test à jour, car pour l’instant, c’est tellement gras que les picots sont encore intacts … J’en profiterai également pour plus développer la partie freinage.

Je précise que je n’ai pas crevé durant le test, et je n’ai pas entendu de grand « POOOC » dans ma jante.

Pour finir, les tests des 2 pneus sont très similaires, car ils s’accordent super bien ensemble ! Seul reproche, pour une utilisation exclusivement DH, je vais quand même privilégier le Magic Mary pour les gros crampons et rouler avec la paire, mais je pense que ce montage la ravira de nombreux enduristes, étant donné du rendement gagné au pédalage.

Pour qui ?

Enduristes de tous niveaux
8/10
Facilité de montage
Durabilité de la gomme
Résistance aux pincements
Rendement
Accroche
Rapport qualité/prix

Points forts

Prix, montage, grip latéral

Points faibles

Bande de roulement

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

SCHWALBE Hans Dampf Un pneu polyvalent
8 /10
TP
SCHWALBE Hans Dampf Mieux que des skis !
9 /10
TP
SCHWALBE Hans Dampf Une vraie arme pour l’enduro
9 /10
TP
SCHWALBE Hans Dampf Polyvalent et avec du rendement
8 /10
SCHWALBE Hans Dampf Accroche et rendement au rendez vous . Résistance un peu moins..
8 /10
SCHWALBE magic mary Un descendeur d’exception
9 /10
SCHWALBE Tire Booster Utile, mais pas une révolution.
7 /10
SCHWALBE magic mary Redoutable d'efficacité !
10 /10
SCHWALBE magic mary Le pneu plaisir ultra-polyvalent
9 /10
SCHWALBE magic mary Deutsch qualitat
9 /10
SCHWALBE magic mary Performances élevées , usure moindre
9 /10
TP
SCHWALBE magic mary Une nouvelle référence
9 /10