Test Dakine Slayer Elbow

1 test Dakine Slayer Elbow.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
crevaitte
Ce lecteur travaille pour une marque ou dans l'industrie sportive : Specialized.

Une protection très efficace malgré leur discrétion

Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | 1,78m | 72kg | Avancé | Nantes
Acheté : 59€ en ligne
Conditions du test : Début de saison très pluvieuse,
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Dakine - Slayer Elbow

LA DESCRIPTION :

Les coudières de Bike Dakine Slayer Elbow Pad sont une grosse nouveauté chez Dakine Bike. Elles combinent protection et confort extrême.

Elles disposent d'une mousse 3D moulé DK Impact qui vous permet d'avoir une bonne mobilité au pédalage et, se rigidifiant à l'impact, un maximum de protection en cas de chute.

Construites en 4 stretch Ariaprène Pro sur le dessus et en mesh perforé elles sont hyper légère et agréable à porter. la bande silicone intérieur et au mesh elastique croisé à la pliure de du coude, évitent que la coudière ne descende pendant l'effort.

On apprécie également le traitement Polygiène anti odeur et anti microbien ainsi que la fibre d'aramid qui recouvre l'extérieur de la genouillère et évite l'abrasion.

La Dakine Slayer Elbow Pad est un excellent choix pour la pratique du All Moutain et Trail.

SPÉCIFICITÉS :

Couleur : Black

Empiècement DK Impact : Mousse visco élastique souple se durcissant à l'impact

Traitement anti odeurs : Polygiène ®

4 stretch Ariaprène Pro perforée 0,5mm

Mesh perforé pour un max de légèreté

Rêvetement de la protection en Aramide, pour éviter l'abrasion

LE TEST SUR LE TERRAIN :

Après avoir subi une opération du coude à deux reprises, je me rends compte que je ne roulais jamais sans protège-coudes: je connais donc bien le pour et le contre.

Il existe différents degrés de protection et vous devez choisir avec soin, car le principal inconvénient est que plus la protection offerte est grande, plus les garnitures doivent être gênantes.

Le confort est vraiment important. Les coudières ne peuvent pas faire leur travail si vous finissez par les enlever cinq minutes après le départ parce que vous avez trop chaud ou que vous ne pouvez pas bouger correctement. De plus, en raison de la nature adhérente du tissu, il est très difficile de les faire glisser sur la peau en sueur. Enfin, les placer dans votre sac à dos signifie certainement que vous allez tomber et que vous aurez du mal à expliquer cela aux services des secours.

Ces coudières sont conçues pour la pratique du cross-country et du trail. Ils ont donc pour objectif d’offrir un confort tout au long de la journée ainsi qu’une protection contre les chocs et les abrasions. Ils doivent rester en place malgré les mouvements et les vibrations émis par le vélo, tout en étant durables et faciles à laver / sécher. Je les ai testées pendant deux mois Sur Ainsa, le limousin, singletracks bike park et dans les Alpes.

Celles-ci ont une coupe pré-incurvée avec une manche en mesh extensible et un rembourrage en mousse antidérapant à profil bas par-dessus le joint du coude qui ressemble un peu à un film à bullesz. Il y a une pince de bras en silicone pour aider à les maintenir en place. Les coudières qui m'ont été envoyés sont de taille M. J'ai trouvé que la coupe autour du biceps était un peu lâche, bien que la maille extensible était plus que suffisante pour garantir une tenue parfaite, et ils n'ont jamais glissé pendant que je roulais. J’ai demandé à deux riders«moyens» de les essayer et ils ont tous les deux déclaré avoir un ajustement vraiment confortable.

La manche repose sur votre bras, du biceps au milieu du bras, ce qui vous protège contre les attaques d'ortie et de ronces, ainsi que contre les écorchures et les coupures. Ils ont un coude intérieur ouvert pour permettre la respirabilité, mais je les ai quand même trouvés chaudes pour les porter par fortes températures. Cependant, je roule toute l'année et je sais que je les porterai très régulièrement, car ils feront également office d'excellents manchettes (ce qui signifie plus de jours de conduite avec un t-shirt!), Et ils se porteront sous le vêtement imperméable à manches sans entraver les mouvements. Ils peuvent être lavés à 30 degrés et sécheront toute la nuit sur le dessus d'un radiateur.

CONCLUSIONS :

Il faut dire qu'il y a une limite à la volonté d'un testeur de coudières  - mais les dieux du vélo de montagne avaient d'autres plans et c'est donc l'un des coureurs susmentionnés qui a emmené celles-ci à Ollargues. Il a accidentellement glissé, sa roue avant sur une dalle rocheuse, et est tombé sur le côté, sur un sol sec. Les électrodes et lui ont survécues. "Elles ne pourraient pas être meilleurs", était sa conclusion reconnaissante.

Pour qui ?

Du XC au petit enduro
7/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

Points forts

On les oublies très vite, hyper résistantes, très protectrices

Points faibles

Difficile à enfiler au départ les tissus est très rigide, puis devient plus souple après plusieurs lavages

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire