Test Dakine slayer

4 tests Dakine slayer.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
netseb2000

Du Slayer light

Avis sélectionné
Profil du testeur : 35 ans | 1,73m | 83kg | Avancé | Hayange
Acheté : 70€ en ligne
Conditions du test : Automne, 1 mois, pluie, froid ...Lorrain quoi!!
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
Dakine - Slayer

Slayer, ... humm!!! 

Rien que le nom donne envie... Que ce soit pour un groupe de Trash métal ou l'un des VTT d'une célèbre marque Canadienne, le résultat est toujours excellent (virulent, violent convient aussi).

Alors pourquoi avoir nommé ainsi des genouillères qui sur le papier sont conçues pour protéger lors de sorties peu engagées voir soft à savoir all mountain ou enduro light ? Donc pas pour rouler en bikepark ou faire la méga... À moins que ces genouillères ne permettent plus de choses qu'il n'y paraît. Alors Slayer hard ou Slayer light?

Les conditions du test.

Le carton étant arrivé le dernier jour de temps sec est ensoleillé, la majorité du test s'est déroulé sous la pluie par temps frais. 

Avant de parler terrain, parlons de la présentation. Le design des genouillères est sobre, la finition soignée. Elles disposent de pads de protection sur le devant pour la rotule, il n'y en a pas sur le côté. Les mousses sont moulées et durcissent à l'impact pour plus de confort dans les phases de pédalage. Il y a des étiquettes à l'intérieur pour différencier gauche et droite ainsi que les habituels conseils de lavage. J'ai d'ailleurs ôté ces dernières tout de suite car gênantes, pour ne garder que les petites left et right. Elles sont également fournies avec un élastique Dakine afin de les remiser ensemble. Pratique.

Pour le choix de la taille, n'étant pas tout fin des cuisses, j'ai choisi XL, la plus grande taille proposée par Dakine. Une bonne chose car parfois le choix s'arrête à L et pour une fois c'est un vrai XL. Le tour de cuisse maximum admis est de 53 cm et je me suis senti moins serré que dans d'autres marques comme 661 ou race face par exemple. Du coup le maintien est un peu moins ferme ( logique) mais cela évite de grosses marques rouges la fin de la journée. Autre détail intéressant,  le chausson est plus long que les autres marques (voir photo). On les oublie plus facilement dans les phases de pédalage, les mouvements étant plus libres. A voir en été si cela ne provoque pas un peu plus de chaleur. 

Il y a une bande de silicone en haut et en bas pour éviter que les genouillères ne glissent mais je l'ai trouvé un peu fine (seul l'écriture est en silicone à vrai dire). Une plus large n'aurait pas été superflue, à voir également dans le temps si la résistance est bonne.

Place au terrain!

Direction le Luxembourg avec les circuits des terres rouges. Une boucle d environ 30 km avec 600 mètres de d+ alternant roulant, single forestier avec de bonnes racines, pierres glissantes et passages techniques dans les anciennes carrières de mines de fer (d'où le nom de terres rouges).

Les genouillères s'enfilent par le bas, il n'y a pas de velcro qui peut être gênant, on ne sent pas les coutures non plus. Une fois enfilées, elles s'ajustent sans problème. Lors de la première montée, j'ai eu l'impression qu'elles avaient tendance à glisser mais après un petit réajustement, je n'y ai plus touché. Je n'ai pas testé la capacité à encaisser les chocs n'ayant pas chuté mais la protection me semble équivalente à mes anciennes Race Face 3DO et bien supérieure à des 661 recon avec simple pads en caoutchouc.

Pour l'enduriste occasionnel ou la rando typée all mountain, ces genouillères conviendront pour 90% du temps. Moi qui pouvait être récalcitrant à porter des genouillères pour les sorties tranquilles par peur d'être gêné, je les utilisent quasi tout le temps.  

Alors Slayer hard ou Slayer light?

Plutôt Slayer light en fait, mais peut importe. Elles remplissent leur fonction et sont cohérentes avec le programme annoncé. Hormis le maintien en silicone qui pourrait être plus marqué et peut être une petite protection latérale en plus, ces genouillères m'ont agréablement surpris.  Un quasi sans faute !

Hell awaits!!!


P.s. un grand merci à 26in pour l'organisation de ces tests privés. 

Pour qui ?

De la rando occasionnelle à l'euduro light
9/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

Points forts

Taille XL
Confort
Maintien pas trop serré

Points faibles

Manque une protection latérale
Bande silicone légère

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire