Test Fox Fox Launch Pro D3O 2018

Déposez votre test.

Du solide comme on l'aime

Avis sélectionné
Profil du testeur : 19 ans | 1,81m | 85kg | Avancé
Acheté : 120€ en ligne
Conditions du test : Par tout temps, en enduro et en freeride pendant 1 ans.

Coucou les Loulous ! Ca faisait un sacré moment que je n’avais pas posté de test, et aujourd’hui je vous sort un premier test de matos longue durée … Sur des genouillères qui ont été une très belle découverte pour moi ! Un peu chère j'en convient mais qui ne déroge pas à la qualité générale du matos de la marque au renard. 


Pourquoi celles ci ?


Comme souvent quand on change de matos c’est que la pièce qu’on avait avant nous à lâché … Ce qui est mon cas, mes anciennes genouillères m’ont quitté lors de leur dernier et premier lavage en machine … (RIP mes K-Lite)

Je me suis donc mit à chercher ma nouvelle perle, et comme tout bon pigeon je suis tomber sur les photos de plusieurs athlètes Fox avec ce qui aller devenir mes future genouillères : les Fox Launch Pro D3O … A un prix de 120€ j’ai très clairement craqué mon slip mais bon c’était pour la bonne cause ressembler à Brett Rheeder !

Après quelques clics et deux jours d’attentes elles débarquent enfin chez moi !


Et alors ça vaut quoi tes trucs ?


Une fois arrivé, je m’empresse comme toujours d’essayer cette belle paire de genouillère. En taille L elles me vont parfaitement, elles épousent parfaitement la forme de mon genoux. Les matériaux sont d’un qualité incroyable et heureusement me direz vous ! Cette paire de genouillère est initialement destinée à la pratique de la descente, on le remarque directement à leur look agressif et leur coque plastique angulaire “scratché” sur la genouillère. Malgré le pad en D3O plus la coque, elle ne gène en aucun cas le mouvement du genoux. Je sais déjà à ce moment là que j’ai fais le bon choix pour une pratique de l’enduro plutôt engagée.

L’arrière du genoux est libre, mais reste protégé par un léger filet en mesh respirant et nullement gênant dans mon cas. Le maintien de la genouillère se fait au moyen de bande de silicone en haut et en bas de la genouillère ainsi qu’un gros scratch au niveau de la cuisse, et un plus petit sur le haut du mollet. Ce qui leur donne un maintien sans concurrence parmi tout ce que j’ai pu essayer ces dernières années.

Le seul problème c’est qu’elle sont peut-être un poil grosse et par conséquent ne passe pas sous tous les shorts/pantalons … là ou mes K-Lite passaient partout.


Sur le bike ça vaut quoi ?

En statique ça m’a semblé parfait, mais qu’est ce que ça vaut une fois sur sa bicyclette ? Quoi de mieux que des sorties enduro et bike park par tous les temps pour voir ce qu’elles ont dans le ventre ?

  • 1° Il fait chaud en enduro

En enduro en pleine chaleur cette paire de genouillère n’est pas si mal, malgré qu’elle couvre une grande partie du genoux elles restent suffisamment aérés pour les porter en shapant/montant sans avoir trop chaud. A la montée elles ont ce côté un peu rigide des genouillères de DH, mais vous pouvez remédier à ça en retirant la coque en plastique, personnellement j’ai finis par m’habituer à cette rigidité et je ne retire pas la coque quand je monte.

En bref elles n'ont pas cet effet cocotte minute qu'on pourrait reprocher à certaines de ses collègues également orienté descente.   

  • 2° il fait froid en enduro

En hiver également elles sont de bonne compagnie ! Elles évacuent bien la transpiration et tiennent relativement chaud. De plus elles passent dans tous mes pantalons ce qui permet d’avoir une bonne protection face au chute, combiné avec une protection contre le froid.

Au final je ne le quitte plus, même sur des petite sorties, ou des sorties typée XC je les garde, car au bout de quelques minutes, grâce à leur maintien et leur confort je les oublie.


Et sinon ça protège bien ?


J’ai pris quelques belles chutes avec, en compétition, avec ou sans vitesse, et dans plusieurs environnements différents. Et à chaque fois elles m’ont bien protégées, la coque en plastique est bien pratique contre l’abrasion et ça évite de déchirer le tissus de la genouillère. Du coup je ne craint plus de perdre 120€ lors d’une chute dans les cailloux.

La coque en D3O fait bien son travail, elle protège efficacement le genoux, et même sur les côtés.

Conclusion


Au final ces genouillères sont une belle découverte pour moi, solide, relativement durable, mais surtout confortable et avec une bonne dose de protection au menu. La seule tache sur ce beau tableau c'est probablement le prix à 120€ on peut avoir deux paires de genouillères correcte. 

Malgré ça je les recommande à tous ceux qui n'ont pas peur de se boiter en beauté !

Pour qui ?

Ces genouillères conviendrons à toutes les pratiques engagées de l'enduro à la descente
9/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

Points forts

Solides
Protectrices
Stylée
Souple
Coque amovible

Points faibles

Chère
Un poil encombrante

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire