Test RACER Motion Knee

5 tests de protections RACER Motion Knee.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.
Hughs
Ce lecteur est affilié à une ou plusieurs marques par un partenariat ou contrat : FIRST RACING, axoreo.

Excellent maintien !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 25 ans | 1,87m | 83kg | Avancé | Grenoble
Acheté : 109€ en ligne
Conditions du test : 3 mois / Sec, poussiéreux, boueux, neige / Session pédalage / Freeride naturel / Bike Park / Compétitions
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
RACER - Motion Knee

Tout d'abord, je tiens à remercier 26in et Racer pour leur confiance car ce test a été effectué dans le cadre des Tests privés 26in. C'est donc un test écrit avec amour que je livre aujourd'hui !


INTRODUCTION - Pourquoi Racer ? 

Marque française, à la base pour des gants moto/vélo/ski, peu connue du grand public il y a quelques années, et qui s'est lancée dans la fabrication de protections VTT haut de gamme

Aujourd'hui je pense que tout le monde a déjà entendu parler de Racer et ses fameuses protections en mousse D3O. L'autre grande qualité de cette marque est la finition des produits, leur confort et leur légèreté. En effet, ayant déjà craqué pour le Gilet de Protection Racer Motion Top, je savais déjà un peu à quoi m'attendre en testant un autre produit chez eux.

C'était aussi l'occasion pour moi de lâcher ces vieilles genouillères 661 COMP bas de gamme que j'avais acheté à mes débuts et qui ne tenaient plus en place tellement elles s'étaient détendues.

Comme je participe à plusieurs compétitions Enduro/DH désormais, ce n'était plus possible pour moi de faire une course avec des genouillères qui glissent et que je dois sans cesse remonter en plein run, me faisant perdre de précieuses secondes...


C'est pour ça que le modèle Motion Knee de chez Racer m'a vraiment attiré ! 

Déjà, je cherchais de nouvelles genouillères avec un super maintien, serrage haut et bas, une bonne protection, pour un poids contenu et peu encombrantes (en particulier quand je roule en pantalon l'hiver).

Mais le gros avantage qui m'a vraiment décidé, c'était le zip. Enfiler des genouillères peut parfois être pénible, voir impossible quand on a déjà des chaussures aux pieds, et le fait de les enfiler/retirer a souvent tendance à détendre encore plus le tissu, ce qui pose des problèmes de maintien à la longue.

Enfin, je voulais compléter ma collection et avoir le haut et le bas entièrement protégés par du Racer et ses protections en D3O que je trouve particulièrement efficaces. Pour les petits retardataires sur le sujet, le D3O est une sorte de mousse assez compacte mais flexible qui a la particularité de durcir à l'impact, un peu comme une sorte de gel balistique.


DÉBALLAGE - Made in France ! 

Composé : Structure en tissu mesh ultra résistante / Protection intégrée amovible en mousse D3O / Zip intégral / Bandes en latex pour le maintien / Serrage scratch haut et bas

Dans les tons de la marque : noir avec de petits détails en orange, raccord avec la dorsale !

Prix public : 109€


MISE EN PLACE - Au poil !

Au début c'était déroutant car les côtés "Gauche/Droite" ne sont pas clairement indiqué sur l'étiquette, jusqu'à ce que je comprenne que le logo Racer est marqué en bas à droite de la genouillère pour le côté droit et inversement pour le gauche. Ou plus simplement, le zip doit toujours se situer côté extérieur du genou.

Il y a plusieurs techniques pour les enfiler : soit vous les zippez directement autour du genou OU vous les zippez un peu plus bas au niveau du tibias et vous remontez ensuite jusqu'au genou (plus conseillé). Attention à ce que le zip ne se rouvre pas !

Ce sont des genouillères très ajustées, il ne faut pas que ça bouge ! Commandées en taille L, ma taille habituelle, et en respectant bien les préconisations sur le site de la marque, c'est comme si elles avaient été taillées pour moi. Ça tombe pile poil sur la peau et les articulations, pas de bâillement sur les côtés ou derrière la rotule. Si vous êtes entre deux tailles, mieux vaut prendre la taille basse, car les scratchs de serrage haut et bas sont petits et ne sont là que pour aider un peu au maintien.

C'est tellement ajusté que ça tire un peu au début à l'enfilage. La faute aussi à ces petites bandes de latex cousues à l'intérieur qui permettent aux genouillères de ne pas glisser une fois en place (surtout si vous êtes poilus).

Par contre, une fois en place, WOAW ! C'est parfait ! Ça ne bouge plus du tout !

Le serrage scratch est presque inutile pour le moment, mais tant mieux, vu qu'elles vont sûrement un peu se détendre.

Pas de gêne dans la pliure de genou (comparé aux Kenny Proflex que j'ai testées juste avant).

Elles sont bien compactes, du coup elles sont vraiment discrètes et légères.

Et elles descendent assez bas au niveau du tibia, mais pas trop, ce qui est un bon point pour moi car j'ai tendance à prendre de caillasse dans les jambes... même si ça ne remplace pas non plus de vrais protège-tibias.


PÉDALAGE - Confort !

C'est sur ce point que je les attendais au tournant... Je cherchais des genouillères confortables au pédalage et qui ne glissent plus. 

Rien qu'en les mettant chez moi, j'ai compris que ce serait super confortable. Déjà parce que c’est vraiment ajusté comme dit plus haut, mais le maintien est top !

Du coup, parti rouler, en plein cagnard en plus, ça n'a jamais bougé, faisant vraiment passer mes autres genouillères pour du bas de gamme... Les bandes en latex et le tissu font très bien leur job.

Ce sont de véritables amis du pédalage et tous les enduristes seront ravis !


RESPIRABILITÉ - Oops !

Alors là par contre, non ! Ce sont des genouillères totalement fermées, même derrière, donc pour moi elles ne respirent pas. Surtout avec le textile en tissu mesh bien épais... C'est mon ressenti, j'ai eu vite chaud. A voir en hiver cependant. Mais les bandes en latex jouent toujours leur rôle même quand on transpire bien, car oui j'ai transpiré des genoux quasiment à chaque fois.

Après est-ce que c'est dérangeant ? Pour ma part, c'est compliqué de faire de bonnes genouillères bien fermées et respirantes. Il faudrait un tissu plus léger peut-être, et plus respirant, mais ça réduirait énormément l'épaisseur et la protection qui est bien pratique contre les impacts de cailloux. Et puis, comme elles ne sont pas non plus ultra longues, ça ne chauffe que les genoux. Elles sont tellement collées aussi que l'on n'est pas gêné par les gouttes de transpiration.

Elles sont donc vites humides à l'intérieur tout de même, et bien collées à la peau. Du coup c'est LÀ que le zip prend tout son sens pour moi... Dans l'enlevage ! On ne s'arrache plus la peau et les poils, plus besoin de tirer sur les genouillères et risquer de craquer une couture... Ça prend 2 secondes à enlever (et ça offre un instantané grand bol d'air aux genoux). 

Après de grosses journées en montagne (Bike Park, VVF, Mountain of Hell, etc…), c'est vrai que les bandes en latex tiraient un peu au-dessus des rotules (sûrement à cause de mes poils), mais il suffit de dézipper et rezipper en quelques secondes et ça se remet bien !

Ils ont vraiment pensé à tout chez Racer !


PROTECTIONS - Finesse mais pas fragilité !

Après enlevage et comparaison, c’est exactement le même pad de protection "articulé" en D3O (comme une carapace) des coudières de la dorsale Racer Motion Top. Donc au niveau du pliage du genou, c'est très flexible, il n'y a aucune gêne.

Mais... mais... C’est vrai que ce n’est pas très gros et très épais au premier abord. C'est un reproche que j'avais fait sur les coudières de la dorsale, qui pour le coup en plus, sont moins ajustées et parfois glissent durant une chute.

Elles ont l’air « light », du coup en voyant ça je prends un peu peur. Je fais principalement de l'Enduro - Freeride engagé, donc j'étais un peu inquiet quant à la fiabilité de la protection...

Mais un bon début de saison d'été en bike park et sur des spots naturels, le Vélo Vert Festival et la mythique Mountain of Hell, je suis désormais convaincu que ce sont de bonnes genouillères qui remplissent parfaitement leur rôle. 

J'ai pris quelques bonnes chutes, et je ne me suis jamais plaint de blessures voir même bleus au niveau des genoux. Et elles n'ont jamais bougé pendant un crash. Je roule en tout confiance avec !


RÉSISTANCE - Au rendez-vous !

J'en suis tout juste à 2-3 mois de test, donc c'est encore un peu tôt pour totalement donner mon verdict, mais après de bonnes gamelles, dans de la pierre, poussière, etc... je n'ai aucune déchirure ni trou à déplorer

Le zip n'a jamais fait faux-bond, il ne s'ouvre jamais pendant un run, les scratchs font toujours leur travail. Je les serres un peu plus car le tissu s'est très légèrement détendu, mais vraiment à peine.

La mousse en D3O n'a rien sur l'aspect structurelle, aucune pliure, aucune déchirure. Mais avec la chaleur et la transpiration, le noir du tissu a très légèrement déteint sur certains petits bords de la mousse (même problème sur certains pads de la dorsale exposés à la transpiration).


LAVAGE - Mais oui !

Chez Racer, comme ils pensent à tout, c'est toujours au top !

On peut facilement enlever les pads D3O et on peut laver la genouillère à la main… ou à la machine... Oui je le fais pour ma dorsale aussi et il n'y a aucun problème, je trouve ça plus propre, mais SURTOUT NE JAMAIS METTRE LES PADS A LA MACHINE (c'est pour ça qu'ils sont amovibles) ! 

La couleur du tissu n'a pas bougé, pourtant la poussière, la boue et la neige collées en même temps n'ont pas aidé.

Pour les pads en D3O, je les passe sous l'eau froide, et si besoin je frotte doucement avec un chiffon mouillé. Ça enlève un peu la couleur noire du tissu qui a déteint. RAS depuis !


CONCLUSION :

Ah qu'est-ce que j'ai adoré effectuer et écrire ce test et j'espère qu'il y en aura d'autres ! J'espère qu'il vous aura servi au maximum.

Que dire au final ? A part quelques petits détails, je suis largement satisfait de ces genouillères et j'ai abandonné toutes les autres que j'ai essayées. 

On est tout de même sur un modèle que je qualifie plutôt de "haut de gamme", avec un prix de base assez élevé (selon moi). Mais... c'est de la qualité made-in-France !

Et puis je préfère mettre un peu plus pour acheter français, avoir de la qualité, et soutenir nos belles entreprises ! Je suis rarement déçu.

Sinon, même si les protections paraissaient "light", elles ont tenu leur rôle, et c'est le principal. Et sur le point pédalage également, c'est un quasi sans-faute ! J'enlève un petit point simplement pour le confort sur une longue journée et les bandes de latex qui ont tendance à être désagréables.

J'espère aussi que le zip et le tissu ne sont pas prêt de me lâcher ! En tout cas en terme de maintien, je pense que j'ai du temps avant de les voir totalement détendues.

A ceux donc qui se poseraient la question de l'utilisation de ces genouillères, je répondrai qu'elles sont tout à fait capables en Enduro engagé, sur des courses bien "violentes" comme la Mountain of Hell. C'est peut-être léger pour des sessions Freeride/DH bien engagées et la protection fine protégera sûrement moins sur des gros crashs que de vrais genouillères bien épaisses sur d'autres marques. Mais je leur fait tout de même confiance. Elles seront plus à leur avantage en Enduro, en profil descendant comme montant. Elles seront aussi parfaites pour le All Mountain et pour rouler léger en toute sécurité sans avoir d'énormes coques plastiques sur les genoux, si le confort reste le même avec le temps, et si l'on a pas peur d'avoir un peu chaud aux genoux...

En tout cas, elles vous suivront sûrement partout, et par tous les temps ! Suffisamment chaudes en hiver, avec le D3O et son concentré de technologie qui encaissera quasiment tous les impacts sans s'aplatir. 


Crédit photo : PhotoEvasion - Mountain of Hell 2018

Pour qui ?

Enduristes avant tout / Doucement en DH/Freeride / Allmountain également
9/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

Points forts

Légèreté / Maintien / Ajustement / Protection / Résistance / Lavage / Made-in-France

Points faibles

Respirabilité / Confort sur de longues journées

2 commentaires

el_juanito
Statut : Confirmé
inscrit le 26/06/11
Merci Hughs pour ce test très explicite et détaillé ! Ca donne envie de tester par soi même :-)
0
Hughs
Statut : Expert
inscrit le 08/11/17
Petit mise à jour des genouillères après presque 1 an de roulage maintenant :
- Maintien toujours présent, partie haute un peu plus détendue mais les genouillères de glissent toujours pas.
- Scratch ont toujours une accroche moindre mais ça passe...
- Bonne chute sur le genou, même avec la protection j'ai eu un beau bleu au niveau du D3O, donc pas si épais...
- 2 petits trous sont apparus sur le tissu mesh (sur le côté du genou), un peu de couture rapide car l'un commençait à s'agrandir avec l'étirement du tissu.
Sinon rien d'autre à signaler ;)
1
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire