Test Fox Convoy 2016

1 test Fox Convoy.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
RedFox

Un vrai couteau suisse !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 20 ans | 1,70m | 57kg | Avancé | Dourgne
Acheté : 59€ en ligne
Conditions du test : 3 000 km, juin 2016 – mai 2018 : toutes conditions (chaud, froid, pluie, neige, vent, sec, sable, poussière, boue, …)

Préambule :

Acheté pour une utilisation all-mountain/enduro afin d’avoir une poche d’hydratation (fini les bouteilles dans le sac qui obligent à s’arrêter pour boire !), un minimum de place pour ranger du matériel de réparation basique, un mini kit de premier secours, un smartphone, de la nourriture et accrocher mon casque intégral dessus en montée (lorsque j’étais encore sur modèle assez mal ventilé). En plus de vous détailler les incroyables capacités de sac je vais vous confiez quelques-unes de mes astuces perso au niveau équipement à emporter partout avec soi.


Déballage :

La contenance du sac est de 12 litres, son poids à vide est de 650 g, c'est optimal pour pouvoir y ranger le matériel de réparation nécessaire, la poche d'hydratation (d'origine : Hydrapak 3L) ainsi qu'un k-way, de la nourriture et un smartphone. Ce sac est un vrai couteau suisse, vous trouverez de nombreuses fonctionnalités un peu partout.

Tout d’abord la poche d'hydratation est logée dans une poche s'ouvrant côté du dos (sous les bretelles) et qui est recouverte d'un tissu polaire ayant pour but de conserver la fraîcheur du précieux liquide contre la chaleur du soleil mais aussi celle de votre dos. La poche Hydrapak est maintenue à la verticale par un scratch placé en haut.

En ce qui concerne cette fameuse poche Hydrapak fournie d'origine elle se ferme en repliant simplement la partie supérieure sur elle-même puis en faisant coulisser une pièce en plastique, c'est simple, solide, efficace et très pratique puisqu'il suffit donc simplement de retourner la poche pour la faire sécher rapidement chez soi.

Le sac possède une autre grande poche dans laquelle vous trouverez un compartiment pour placer une pompe par exemple ainsi qu'une poche à fermeture éclair où je mets les petits objets tels que des colliers de serrage ou encore du sparadrap. Oui oui, du sparadrap, le genre de scotch collant que l'on trouve dans les trousses de premiers secours, il s’avère aussi très utile et efficace pour réparer n’importe quoi sur le terrain.

Sur le devant 3 poches supplémentaires. Celle du haut, rembourrée avec de la mousse pour accueillir votre smartphone préféré durant vos sorties, celle du bas pour ranger quelques outils ou barres énergétiques et enfin celle du milieu. Cette poche qui n'en est pas vraiment une s'ouvre en fait par le bas pour en faire sortir un filet qui remonte sur le devant du sac et vient s'accrocher sur la partie supérieure avec deux sortes de petits crochets en plastiques. Il vous permettra de transporter aisément un k-way par exemple. Toutefois il peut aussi servir pour accrocher un casque jet si vous souhaiter utiliser un intégral en descente, j'ai fonctionné comme cela pendant 2 ans car j'avais un intégral mal ventilé que je ne souhaitais pas porter pendant les longues ascensions mais je préférais tout de même porter un casque lorsque mes liaisons intégraient des portions de route.

Vous trouverez aussi deux sangles très utiles pour accrocher votre casque intégral durant les longues ascensions, j'ai pour habitude d'y fixer aussi mes genouillères que je ne mets qu'après la première montée lorsque je roule pour moi-même.

Enfin concernant la partie du sac en contact avec votre dos elle est rembourrée via une mousse à mémoire de forme moulée avec des canaux de ventilation qui permettent d'éviter la transpiration du sac dans le dos par un contact trop important.


En utilisation :

Ce sac est vraiment confortable, les mousses le rendent très ergonomique, il n’y a aucun point d’appui plus important qu’un autre dans votre dos. Au niveau aération avec ce-dernier je dois avouer que le résultat est plutôt satisfaisant, on ne ressent pas la chaleur et la transpiration est minimale, même par 30°C en plein soleil.

Le sac est vendu en différent en différents coloris dont le camouflage que j’aurais souhaité avoir cependant il était en rupture de stock le jour où j’étais décidé à passer sur un sac d’hydratation et on sait tous qu’on n’aime pas attendre 2 mois pour recevoir un nouveau produit. Avec quelques regrets j’ai donc commandé la version full black en étant convaincu que tout allait fondre à l’intérieur lors de mes rides estivaux. Pas du tout ! Le tissu polaire au niveau du sac Hydrapak garde vraiment l’eau au frais. J’ai aussi pour habitude d’emporter avec moi des barres, non pas énergiétiques mais chocolatées, tant qu’elles sont mangées dans les 2 premières heures elles sont justes un peu plus molles que d’habitude mais pas complètement fondues, et puis croyez-vous vraiment que j’attends 2 heures pour les manger ? Aucune surchauffe au niveau du téléphone non plus, bien que ce soit la poche la plus exposée aux rayons du soleil, une fine couche de mousse vient rembourrer et isoler l'intérieur.

En plus d’être suffisamment grand pour pouvoir y ranger tout ce que vous souhaitez il est également très stable grâce aux deux sangles ventrales ajustables. N’étant pas bien gros (à peine 57kg), le sac à légèrement tendance à « monter » lors des sauts en descente car il faudrait pouvoir serrer un peu plus ces sangles. Je suis sûr qu’avec un petit bricolage même sans s’appeler Karl Lagerfeld ou encore Jean-Paul Gauthier cela passe sans problème mais étant donné que cela ne me gêne vraiment presque pas, la flemme l'a emporté sur la motivation.

Niveau étanchéité je ne vous conseillerez pas de tomber dans le ruisseau avec, vous savez, celui qu’on a tous voulu traverser un jour, avec un petit ponton en bois ou juste comme ça parce qu’il n’est vraiment pas large et peu profond. Toutefois lors de faibles pluies il s’est avéré tout à fait correct. Un jour j’ai fini une session de ride sous l’orage, donc la pluie était assez violente, cependant peu d’eau avait pénétrée en 15 minutes mais bon il n’est pas entièrement étanche, on s’en doutait un peu quand même, déjà parce qu’il y a le trou par lequel sort le tuyau d'hydratation. Petit conseil perso si votre smartphone n’est pas étanche non plus je vous conseille de toujours avoir un sac de congélation zippable avec vous. C’est très léger, fin, pliable ou enroulable, bref ça ne coûte rien d’en avoir un dans le sac et en cas d’imprévu vous pourrez toujours y glisser votre téléphone, et/ou tout ce que vous souhaitez protéger de la pluie.


Vieillissement :

Après plusieurs chutes aussi bien des glissades sur le côté que des plats sur le dos le sac n’est visuellement pas endommagé. Aucune couture n’a craqué, aucune déchirure apparente, je suis même choqué que le filet qui se déplie sur le devant du sac n’ait même pas bronché, je m’attendais vraiment à le voir se déchirer ou qu’une des deux attaches cède lors de la première chute, ben apparemment il n’est est rien. Même de par une utilisation normale les fermetures éclairs fonctionnent bien, le sac résiste bien à l’intérieur (pas de déchirures causées par le multi-outil par exemple).

Aller je balance le défaut qui n’est pas vraiment lié au sac mais plutôt à la poche d’hydratation Hydrapak, enfin vu qu’elle est livrée avec on va considérer qu’elle en fait partie. Le tuyau est un peu dur à clipser/déclipser dans la poche et à la longue il ne veut plus toujours se détacher, c’est le tuyau qui glisse de l’insert en plastique (toutefois pas de fuites à signaler, c’est bien étanche mais en forçant le tuyau vient sans l’insert). Il est tout à fait possible de retirer et mettre la poche à eau dans le sac, c’est un peu moins pratique et faire sécher l’ensemble est un peu plus compliqué. Si vous roulez tous les jours/deux jours vous ne la faites probablement pas sécher mais lorsque que je ne peux rouler que les week-end je le fais à chaque fois pour éviter d’avoir à nettoyer complètement la poche trop régulièrement.


Conclusion :

Ce sac est parfait. Non vraiment il n’y a rien à dire de plus, je cherche toujours les (vrais) défauts, je n’en ai vraiment pas trouvé (à part l’étanchéité mais bon …) et pourtant il a été testé et re-testé dans toutes les conditions possibles et inimaginables.

Pour qui ?

Que vous soyez débutant, expérimenté ou même professionnel, ce sac deviendra votre plus fidèle compagnon ! Il saura vous satisfaire et durera longtemps, oui très longtemps, si bien que vous verrez probablement de nouveaux modèles sortir et que vous regretterez de ne pas pouvoir utiliser l’excuse d’un sac en lambeau pour pouvoir justifier l’achat d’un neuf auprès de madame !
9/10
Finition
Solidité
Maintien
Modularité
Poche à eau facilement accessible
Rapport qualité/prix

Points forts

- Confort
Poche à eau Hydrapak
Panneau dorsal à mémoire de forme très respirant
Résistance
Modularité

Points faibles

Manque un peu de maintien (tendance à monter dans les sauts), du moins pour quelqu’un d'assez maigre
Pas étanche, si on veut vraiment pinailler

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire