Test Mavic crossride 2018

2 tests Mavic crossride.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

L'essayer, c'est l'adopter !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 20 ans | 1,75m | 72kg | Avancé | Venelles
Acheté : 40€ en magasin
Conditions du test : 2 ans dans absolument toutes les conditions météorologiques, en enduro et bikepark !

          Ayant de lourdes douleurs au dos lors du port de sac-à-dos et souhaitant être autonome niveau matos de réparation, hydratation et alimentation, je me suis orienté vers cette banane Mavic dont les tests internet étaient positifs dans l’ensemble.


Premier aperçu


          Au déballage, on retrouve un produit réellement bien fini, qui parait très robuste !

          A première vue, on dispose de tout l’espace nécessaire pour stocker chambre à air, multi-tool, pompe et barres de céréales/gels énergétiques. De plus, le bidon de 600mL fourni avec la banane ainsi que son emplacement (un "entonnoir" rigide) sont très ergonomiques et l’utilisation n’en est que simplifiée.

          Au moment du premier essai, la sacoche est réellement confortable, avec des lanières larges ainsi qu’une boucle que l’on ne sent pas. Le système de réglage est très pratique étant donné qu’il fonctionne très bien même lors du port de la banane.


Sur le terrain


          Ayant embarqué une chambre à air sous ma selle, je me suis contenté de placer uniquement le nécessaire de réparation et d’alimentation ainsi que mon téléphone dans la banane. Il n’est pas rare que j’ajoute à cela une batterie externe de 10000mAh (plutôt grosse), ainsi que des lunettes de soleil et des clés de voiture.

          Une fois tout équipé, on part rouler ! La liberté des épaules est frappante, et ça se ressent réellement dans les descentes ! On est plus mobile, on se sent plus léger : Le pied ! En continuant sur la lancée des descentes, la banane tient très bien au corps : pas de sauts, pas de décalage ni d’affaissement. De plus, le fait de la serrer par-dessus le gilet/dorsale permet de maintenir celui-ci lorsque ça tabasse !

          En ce qui concerne la montée, la banane se fait vite oublier. Malgré le serrage important que j’ai l’habitude d’effectuer, l’air circule plutôt bien entre le dos et la sacoche pour garantir un confort optimal.


Conclusion


          L’essayer, c’est l’adopter ! Impossible pour moi de revenir sur un sac-à-dos après avoir roulé pendant plus de deux ans en compagnie de cette banane. Couplée à un plus gros bidon (il est tout à fait possible d'y placer un bidon rond de 750mL) pour les longues sorties, elle me suit jusqu’en bikepark et en compétition (Mountain of Hell par exemple).

          La sacoche est robuste et bien étudiée, on en a pour son argent !

Pour qui ?

Pour les riders souffrant de douleurs au dos, ou souhaitant tout simplement rouler plus « libre » en embarquant tout le matos essentiel !
10/10
Finition
Solidité
Maintien
Rangement
Accessibilité contenant d'eau

Points forts

• Confort
• Espace de stockage
• Ergonomie
• Aération
• Maintien
• Robustesse

Points faibles

• Aucun !

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

3 commentaires

SVS44
Statut : Confirmé
inscrit le 01/11/18
Matos : 14 avis
Salut, merci pour le test qui est intéressant, surtout le fait que ça ne bouge pas en roulant.
Mais vu le nombre d'otb avec arrivée sur le dos que mon camelback a su amortir, je pense que le sac à eau a un + vs les bananes
1
Célian Clavel
Statut : Expert
inscrit le 18/07/19
salut, comme précisé dans le test, je porte un gilet dorsale TLD sous le maillot, donc pas de soucis de ce côté là ;)
Bon ride !
0
Célian Clavel
Statut : Expert
inscrit le 18/07/19
Up, après presque 3 ans d'utilisation, la banane vient de se trouer sur un bon gros crash !
une petite couture et c'est reparti !
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire