Test CANYON Strive CF 2019

3 tests CANYON Strive CF.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Maksone

Tu trouveras pas son pareil à des kilomètres. A un coût certain.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,65m | 70kg | Avancé | Metz
Spécificités du montage : - Amortisseur RockShox Super Deluxe RCT 150mm - Fourche Lyrik RC2 170mm - Transmission SRAM X01 Eagle 12v - Freins SRAM Code RSC - Poste de pilotage Canyon G5 - Roues MAVIC Deemax Pro - Pneus MAXXIS Minion DHRII Exo 3C Maxxx - Tige de selle Rockshox Reverb Stealth
Acheté : 5500€
Conditions du test : Conditions sèches et ensoleillées et plutôt glissant
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
CANYON - Strive CF

Pour plus de photos des utilisateurs:
#CANYONSTRIVE
#MYCANYON

Ne rêvons pas, nous n'avons pas pu garder le vélo... 

Parlons des conditions de ce test privé 26in:


Ce test a été fait dans le cadre d'un test privé 26in. En compagnie des deux compères de 26in; Geoff et Ratm54, nous avons été reçu dans les locaux de Canyon France à Trois-Epis (68) par Pierre; manager du service client et Alex; mécanicien et guide et la couverture photo était assurée par Damien Guiot. Le tout dans une bonne ambiance déconne !

Après le café d’arrivée, la journée a débuté par la présentation du vélo puis le réglage de nos petites reines avec une journée ensoleillée en vue.

Une fois en selle, on a grimpé au départ d’une spéciale de l’enduro de Munster, ce qui a permis de tester les performances au pédalage; et notamment du Shapeshifter de notre canasson de toute dernière génération.

Après un bon gros déjeuner alsacien à la ferme-auberge du Glasborn, nous avons donc dévalé la spéciale au guidon de nos poulains. Après une transition en sauna Camyon nous avons profité du reste de l’après-midi pour éprouver nos étalons sur les pistes du massif du Hohlandsbourg.

Avec environ 1500m D- et 500m D+, nous avons fait le test en conditions sèches sur un bon panel de mouvements de terrain vosgiens: Chaumes, singles rapides avec des épingles, pierriers raides et défoncés, compressions dans les racines, pistes aménagées et quelques sauts. La journée s’est terminée par un dé-bière-fing de nos premières impressions.


Un grand merci à Pierre et Alexandre de Canyon France, Léa Weill de 26in pour l’organisation de cette journée dont on se souviendra et à Damien Guiot Pour les photos!

Allez voir son travail, ça vaut le coup d'oeil : DamienGuiotPhoto

Rappel des spécifications :

(Présentation en vidéo)

Développé en 29 pouces comme base d’attaque pour les pilotes des Enduro World Series, il est équipé comme suit pour un prix de 5500 euros (kit cadre à 2990 euros) :

- Fourche Lyrik RC2 170mm

- Transmission SRAM X01 Eagle 12v

- Freins SRAM Code RSC

- Poste de pilotage Canyon G5

- Roues MAVIC Deemax Pro

- Pneus MAXXIS Minion DHRII Exo 3C Maxxx

- Tige de selle Rockshox Reverb Stealth


Finitions, Design et Ergonomie :


C’est de toute beauté ! Les finitions du cadre sont très haut de gamme avec des lignes épurées. Je suis particulièrement fan de la ligne bleue diagonale traversant le cadre. Toute la câblerie est acheminée en interne.  Belle bête en somme. Pour pinailler, j’ai remarqué quelques points qui pourraient être améliorés: Les caches de l’entrée des gaines internes n’ont qu’une vis de fixation, on aperçoit un léger entrebâillement qui pourrait laisser entrer la poussière. Le cache plastique du Shapeshifter a tendance à se déboîter assez facilement, il serait assez simple de faire un système à vis ou à “bouton pressoir”, par exemple. Le poste de pilotage est proprement développé mais il faut un temps d’adaptation pour ne pas se tromper entre l’action de la tige de selle et le Shapeshifter.


Quid du Shapeshifter ?

Explication par Barel 

- Schéma de fonctionnement

Sur la gauche du cockpit, 2 manettes permettent de switcher entre le mode pédalage et descente. Un témoin vert au niveau du shapeshifter confirme le mode pédalage. De manière simplifiée, le shapeshifter conçu avec Fox permet de modifier la géométrie par la détente ou la compression d’un vérin perpendiculaire à la suspension. Le switch peut se faire en mouvement. En mode pédalage les angles sont redressés, la suspension rigidifiée, le débattement réduit, le boitier de pédalier légèrement rehaussé et on se retrouve dans une position plus propice au pédalage. La différence entre les 2 modes est vraiment efficace, et associée à la légèreté du montage, et aux roues en 29, ça deviendrait presque facile de grimper. Il me semble qu’il y a une réel apport du shapeshifting en comparaison au simple blocage des suspensions. Par contre, il faut garder en tête que cela génère forcément un entretien supplémentaire à prévoir.


Transmission :


Associée au shapeshifter et aux roues de 29 pouces, la transmission en X01 est efficace et fluide, et donnerait presque du plaisir à la montée, bien que pour un roulage alpin ou les raidards vosgiens, on pourra envisager de passer sur un plateau en 28.


Freinage :


J’ai apprécié la finesse du réglage de freins par contact point. On pourra envisager de passer sur du 200 à l’arrière pour les plus forcenés d’entre nous.


Comportement général et comparaison avec le Spectral :

 

Loin d’être un pilote des Enduro World Series, mon appréciation du comportement du vélo se base surtout sur la comparaison avec mon Spectral AL 6.0 acheté en 2019 et à mon niveau de pratique : Avant tout, je recherche un vélo polyvalent capable de faire des sorties à gros D+, un peu de bike park, de longs enduros alpins, et capable d’avancer en liaisons sur route. En profitant du paysage; sans chrono, et parce que j’ai le temps d’acheter du terrain.

Comme dit précédemment, le comportement au pédalage et à l'ascension est bluffant grâce à la combinaison Shapeshifter/29 pouces/Carbone; probablement meilleur que mon Spectral. Le blocage de fourche devient quasiment inutile et en plus, cela permet de se concentrer sur une seule manette au guidon.

J’ai testé en taille S, et le 29 pouces ne m’a pas du tout limité dans épingles, j’ai même trouvé que la relance était facile et peut-être plus rapide.

Pour ce qui est du comportement dans les compressions, dans le défoncé, dans les champs de patates : On peut pas dire ! Autrement dit, mon niveau de pratique, mon gabarit et la durée du test ne m’ont pas permis de remarquer de grosses différences avec le spectral, qui me convient déjà très bien dans ses performances de descendeur.

La gamme est entièrement proposé en carbone, contrairement à la gamme spectral. On remarque également que le strive et le spectral entrent tous les 2 dans la même catégorie “Bike Category 4”. On peut donc se demander si un spectral ne sera pas suffisant pour les plus petits gabarits d'entre nous, le poids des modèles carbone étant largement réduits. Ca pourrait être intéressant de faire la comparaison sur des tests de longue durée.

En conclusion, on est sur un vélo très efficace dans toutes ses facettes. Forcément à un prix conséquent. Pour des non professionnels qui ne sont pas au gramme près, je conseillerais un modèle d’une gamme en dessous.

Le résumé de cette belle journée immortalisée par Damien :

Pour qui ?

Pour les pilotes professionnels ou ceux qui veulent se faire plaisir avec un budget conséquent
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Points forts

Design
Performance au pédalage
Relances rapides
Très bon descendeur

Points faibles

Prix
Entretien supplémentaire du shapeshifter

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

3 commentaires

Léa W2L
Statut : Gourou
inscrit le 31/01/07
Stations : 8 avisMatos : 17 avisPhotos : 26 photos du jour
En voilà une journée qu'elle était belle :)
2
ll13

inscrit le 14/10/19
ola ! je viens vers toi car je suis toujours à la recherche du vtt "parfait"
j'ai vu que tu as rouler un spectral 2017ex que j'ai possédé, un spectral 2019 que j'ai aussi possédé , et je suis actuellement sur un torque 2019 CF8.0, ma pratique sorties autour de chez moi entre 25 et 35 kms, D+ 500M, et sorties week + semaine en station avec principalement DH niveau rouge maxi ! petits sauts bike Park ! et donc le torque est vraiment sympa pour la station mais pour le D+ autour de chez moi bof bof ! c'est quand même un peu lourd a emmener ! j'aurais donc souhaiter ton avis sur le fait que le strive se situe t'il du coup pil/poil entre le spectral et le torque ? merci
0
Maksone
Statut : Confirmé
inscrit le 16/08/17
Stations : 6 avisMatos : 1 avis
Hello
Réponse tardive: Difficile de te répondre car je n'ai jamais roulé un torque.
Par contre le strive te permettra de faire du D+ sans trop de problème et un peu de bike park.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire