Test CANYON SPECTRAL CF 8.0 2019

2 tests CANYON SPECTRAL CF 8.0.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8/10

Same same but different.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,84m | 70kg | Expert | Toulouse
Spécificités du montage : Mavic Deemax Pro, Renthal FatBar et Apex, Magura MT7, Sram X01 Eagle.
Acheté : 1850€ d'occasion
Conditions du test : Toutes, de la poussières à la neige en passant par le porte vélo.

Points forts

- Factilité
- Polyvalence
- Rapport équipement/prix
-

Points faibles

- Finition en baisse
- Quelques périphériques
-

J'ai acheté ce Spectral d'occasion suite à la vente de mon Canyon Spectral Al 8.0 EX. Les 2 sont en 27.5" et en taille L.


Statique :

Par rapport au Spectral de 2016, quelques changements sont apparus. Le triangle avant est désormais en carbone. Le passage des câbles se fait en "semi-interne". Une protection en plastique se visse sous le tube diagonale. A l’intérieur de celui-ci sont logées les câbles et gaines (hormis le frein avant). L'ensemble fait aussi office de protection. Je trouve que ça laisse une impression cheap et fragile, c'est pas de la grande finition. La douille de direction intègre une butée pour ne pas taper le cadre en cas de chute et de rotation du guidon. Les roulements sont protégés par des petits caches vissés, le serrage de la tige de selle est intégré dans le tube de selle, les standards sont passés en Boost.

Coté géométrie, ce Spectral passe a la sauce "longer, lower, slacker". Le reach (en taille L), passe de 440mm a 460mm, le stack de 621mm à 634, l'angle de direction perd 1° en descendant à 66°, l’empattement s'allonge de 66.2mm et l'angle de tube de selle ne bouge pas. Ce ne sont pas de grandes révolution mais le Spectral s'accorde avec la tendance.

Coté cinématique de suspension. L'anti-squat à été élevé pour améliorer la capacité de relance; le support en milieu de course suit aussi pour avoir toujours une bonne progressivité, et un ration permettant aussi d'assouplir le début de course pour avoir un vélo confortable.

Au niveau des équipements, je me suis fait un montage propre avec une paire de Mavic Deemax Pro, un cockpit Renthal, une paire de Magura MT7, un pédalier Sram X01, une transmission Sram X01 Eagle et une Selle Italia SLR Superflow. Les suspensions sont d'origine, une RockShox Pike Select accompagné de son Deluxe RT. Je n'ai mis que les photos au moment de la vente en monte d'origine (Sram GX Eagle, DT Swiss XM1700 et MT5).

Je n'ai pas pesé le vélo, mais l'ensemble doit tourner autour des 15/15.5kg.


Pédalage :

La position est très bonne si bien réglée, la tige de selle télescopique permet d'avoir la bonne hauteur de pédalage pour pouvoir déployer toute sa puissance, sans être handicapante a la descente. J'ai fait des randos et des courses de plus de 5h sur le vélo, hormis la fatigue "normal" à ce type d'exercice, aucunes gènes ou douleurs n'est apparu. La position est un peu plus droite que sur l'ancien malgré que l'angle du tube de selle ai très peu bougé. La révision de l'anti-squat se fait bien sentir, meme avec l'amortisseur en position ouverte, ça pompe peu. Les relances sont bonnes, merci à la rigidité de l'ensemble. Ce Spectral avance très bien sans demander trop d'énergie.


Descente :

En descente, le Spectral dévoile tout son caractère. Il est joueur ! Il ne faut pas hésiter à le laisser prendre de la vitesse, bien se coucher dans les virages où alors taper dedans comme sur les virages relevés, a grand coup de "shralps". Les courbes moto-cross assis sur la selle, pieds intérieur sorti, sont extrêmement jouissif ! La suspension arrière travaille à merveille. Jamais ça ne tape, talonne, s’essouffle…, rien ! Les petites aspérités sont parfaitement bien gommées. Lorsqu’on attaque, la cinématique suit les mouvements de terrain et lisse le plus gros. Entre le faible anti-rise, la sensibilité de début de course et le maintien a mi-course, le Spectral peut être très dynamique et la roue arrière garde tout son grip. On se prend à sauter la moindre petite bosse, enrouler un creux, se jeter dans les courbes, amortir, pomper… Un régal, sans perdre en efficacité. Pour autant, en assouplissant le réglages, on peut très bien l'emmener sur des longues sorties en se préservant à la pédale tout en ayant un bon confort e descente pour profiter et ne pas s'épuiser. Le Spectral est un vélo facile qui s'accomode de différents réglages et type de pilotage tout en gardant son caractère joueur et dynamique. Même en bike park c'est un régal. En augmentant le SAG et en assouplissant les settings, on peut le faire sauter de relevé en relevé, passer dans les racines et sauter les pierriers sans être plus fatigué que le pote avec son gros enduro !


Conclusion :

Pour conclure c’est un excellent vélo de all-mountain, permettant de prendre du plaisir à la montée et à la descente. Il ira tout aussi bien à un débutant souhaitant un vélo simple et progressif, qu’a un expérimenté cherchant un bike stable, fun et extrêmement performant.

Pour qui ?

Au débutant comme au confirmé qui veulent un vélo hyper tolérant et avec du caractère.
8/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire