Test CANYON spectral 29 CF9 2021

1 test CANYON spectral 29 CF9.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
ATN
Par ATN

Vélo plaisir, polyvalent

Avis sélectionné
Profil du testeur : 41 ans | 1,89m | 84kg | Avancé
Spécificités du montage : Freins Hope, pneu arrière Michelin Enduro
Acheté : 4999€ en ligne
Conditions du test : Toutes conditions, pendant 1 an.

Points forts

Prix/équipement
Finition du cadre
Rendement au pédalage
Vélo relativement joueur

Points faibles

Un peu léger pour une utilisation enduro
Frein Sram G2 au touché flou
Pneus avec une carcasse trop fragile
Peu agile dans les passages trialisant

L'annonce de la sortie du spectral29 coïncida avec le 5ème anniversaire de mon Kona process 111. Je cherchai à le remplacer par un vélo un peu plus capable en descente, sans être plus lourd ou moins performant en montée.

Le spectral 29 est justement venu combler un trou dans la gamme VTT de Canyon : un 29 pouces all-mountain musclé, situé entre le Strive (pur enduro) et le Neuron (all-mountain gentil). 

Il existe en plusieurs versions, j'ai opté pour le CF9 équipée en Sram/Rockshox, avec 150mm de débattement, une version avec des éléments un peu plus légers. Pour info, il existe des versions Shimano/Fox un peu plus engagées.

Le cadre a été dévellopé en tenant compte des dernières tendances. Le vélo est assez long, l'angle de chasse couché, le tube de selle redressé. En taille XL, le reach est de 510 et le stack de 637.


Cadre

Le cadre est visuellement magnifique tant au niveau des lignes que de la finition. Le fini de la peinture noire est juste parfait. Les passage de cadre en interne sont bien pensés, et réduisent bien les bruits. D'origine, la protection en dessous du boitier de pédalier et autour de la chaine sont déjà une bonne base, que j'ai complété par du clearprotect.

Le vélo est prévu pour une catégorie 4. Donc on peut le pousser dans une utilisation type enduro sans problème.


Equipement

Comme d'habitude chez Canyon, on est en a pour son argent :  

fourche RockShox Pike Ultimate RCT3 150 mm, amortisseur RockShox Deluxe Ultimate, freins Sram G2 RSC, transmission Sram X01 Eagle Eagle, roues DT Swiss XMC 1501, pneus Maxxis Minion DHF/Dissector, tige de selle OneUp, Cintre potence et poignée G5.

Les seuls composants qui sont à mon avis discutables sont les freins et les pneus.

J'ai assez vite changé les freins pour des Hope E4 récupérés sur mon ancien vélo. Honnêtement les G2 ne freinent pas si mal, mais c'est juste que je n'aime pas trop le touché des freins Sram d'une manière générale : point de contact pas précis, levier mou. Mais c'est une question de gout, pas forcément un reproche objectif.

Les pneus sont un peu légers pour une utilisation engagée. J'ai assez vite du changer le pneu arrière, explosé sur un passage dans un pierrier, pour une carcasse plus costaude. 

Pour le reste, c'est du tout bon matos. A mettre en avant les élements G5 de Canyon pour le cockpit qui n'ont rien à envier aux grandes marques.


En montée, passages roulants

Avec un poids autour de 14kg, des roues très dynamiques et un cadre assez rigide, le rendement est vraiment très bon. Une utilsation en randonnée sur des longs parcours ne pose aucun soucis. On peut enchainer les heures de pédalages sans ressentir de fatigue autre que l'effort de pédalage. La position est très confortable et le fait d'être bien relevé n'encourage pas à rouler à bloc.


En descente

On passe vraiment partout en toute confiance. Le vélo reste assez joueur, on sait facilement rebondir sur la moindre racine et s'amuser avec le vélo sans devoir prendre énormément de vitesse. 

A haute vitesse, il met bien en confiance. Le grand empattement avec les suspensions bien réglées permettent de rester bien stable. L'arrière m'a positivement surpris, vraiment très performant. On garde un bon contact avec le sol sans plonger trop dans le débattement.

A basse vitesse, on sent aussi bien le grand empattement et l'angle de chasse ouvert. Il faut un peu de temps pour trouver le truc pour passer les épingles à basse vitesse. Clairement ce n'est pas optimisé pour les passages trialisant. Plus on va vite, plus le vélo montre ses qualités.

Quand on lache complètement les freins dans du gros défoncé et que ça tabasse fort, on se rend bien compte que, avec cette configuration, ce n'est pas tout à fait un vélo d'enduro. Ca secoue un peu trop et toutes les tentatives de modifications des réglages suspensions n'y changent rien. Je pense que ce sont les roues qui y sont pour beaucoup, un peu "trop" dynamiques. Personnellement ça me convient pour mon utilisation habituelle, je ne cherche pas la vitesse pour la vitesse, juste le plaisir. Mais j'envisage quand même sérieusement une seconde paire de roue alu pour pouvoir me lacher plus sur des terrains engagés. 


Modification de la géométrie

Le cadre permet de modifier la géométrie avec une position high/low modifiable en 2 minutes avec une clé à six pans. La position low est intéressante en descente en abaissant le centre de gravité, on sent la différence avec une sensation de stabilité accrue. Mais j'ai trouvé qu'on touche trop facilement les pédales. Du coup, après quelques essais, je le laisse toujours en position high. Cela reste une option intéressante pour aller en bike park.


Conclusion

C'est un vélo qui permet une gamme d'utilisation assez large, de la simple randonnée, jusqu'à la limite de l'enduro. La conception est aboutie, en phase avec l'évolution récente des géométries, l'équipement est au top.

Le rapport qualité/prix est excellent.

Une paire de roues plus tolérantes permettrait probablement d'élargir le spectre à l'enduro. 


Pour qui ?

Ceux qui cherche un vélo à tout faire, capable de rouler pendant des heures et également d'aller chercher la pente confortablement.
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

commentaires

Un commentaire

ATN Update concernant les roulements :
Après 1an et demi d'utilisation, j'ai fait un démontage complet du bike pour éviter que des pièces se gripent avec le temps et éventuellement remplacer les roulements qui le nécessitent.
Résultat RAS.
Tous les roulements sont encore nickel. Le système de joint, très bien décrit et mis en avant sur le site de Canyon, amène un réel plus à ce niveau.
Ca mérite d'être souligné
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire