Test Orange bikes Stage 6 pro 2019

1 test Orange bikes Stage 6 pro.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
scott 86

Une petite fusée anglaise !!

Avis sélectionné
Profil du testeur : 21 ans | 1,78m | 72kg | Avancé | Chauvigny
Spécificités du montage :
Acheté : 4700€ en magasin
Conditions du test : 6 mois de test sur un terrain variable (racine, pierre, terre meuble...) principalement sous le soleil !

Points forts

- Position, maniabilité
- Sensation de vitesse/fun à son guidon
- Look
- rendement en montée et bonne performance en descente

Points faibles

- les freins
- la rigidité quelques fois

Choix du vélo :

Après 3 années passées sur un enduro en 27,5 (Giant Reign) j’avais envie de changer de monture et de passer sur un engin en 29 pouces. Après avoir regardé de nombreux tests magazines, des vidéos, les sites internet de nombreuses marques, j’ai donc choisi comme nouvelle monture un : Orange Bikes Stage 6. 

Mais pourquoi ce choix ? Disposant d’un budget de 4500€ max, plusieurs possibilités s’offraient à moi dans différentes marques (Giant, Commencal, Trek…), mais j’ai choisi l’originalité, avec la marque Orange Bikes. En tant que pratiquant et passionné de VTT, j’étais déjà fan de cette marque, de leurs concepts (vélo fait main en Angleterre, à Halifax pour être précis, possibilité de personnaliser son vélo avec la marque Hope…), de la géométrie et des formes de cadre peu communes par rapport aux grandes marques de l’industrie du cycle. J’ai aussi été influencé par les vidéos/photos du phénomène des réseaux sociaux Valentin Anouilh, sponsorisé par la marque et qui met effectivement bien en valeur leurs bikes. Une marque, un vélo que l’on ne croise pas tous les dimanches quoi ! J’ai donc choisi la gamme Stage 6, les enduros en 29 pouces de chez Orange, avec le modèle milieu de gamme le Stage 6 Pro. Très peu de personnalisation, juste un changement de frein (Sram guide RE) et l’ajout d’un guide chaine. Le tout pour environ 4700€.


Les composants (spécifique à chaque vélo en fonction de la personnalisation) :

CADRE: 6061-T6 Monocoque UK Formed Custom Aluminium Tubing. Wheel Size: 29. Rear wheel travel: 150.

AMORTISSEUR:

Fox Float DPX2 Performance 200x57

FOURCHE:

Fox Performance 36 Float 160mm 29

SHIFTERS:

SRAM NX Eagle 12spd

CASSETTES :

SRAM NX Eagle 1230 11-50T

CHAINSETS :

SRAM Descendant 6K Dub

REAR MECHS

SRAM GX Eagle 12spd

CHAINS

SRAM NX Eagle

ROUE

Kore Realm 3.0 on Joytech 29

PNEUS

Maxxis Minion DHR II 2.4 EXO TR 29

FREINS

Shimano SLX 203/180

SELLE

SDG Tellis

STEMS

Race Face Chester M35 x 40mm

SADDLES

Kore Conex

GUIDON

RaceFace Chester 780mm M35

GRIPS

Strange 130 Lock - On Grips Black

Poids : environ 14kg (assez léger pour un alu), taille M (je fais 1M78 et c'est parfait).

Je prévois de mettre des roues et pédales Hope prochainement !


Test Terrain:

Première impression :

Première impression dans le magasin MTB Zone de Limoges, c’est « Whouah ça claque !!! ». Un magnifique jouet, une couleur orange qui claque, des finitions réussies, visuellement j’adore ! Une fois posé sur le bike, c’est toujours un régal, bien installé, position parfaite, pas trop sur l’avant, ni sur l’arrière, la position est agréable. Une fois le réglage des suspensions fait et le rodage des freins, c’est parti pour rouler ! Le premier roulage est parfait, je me sens bien sur le vélo, on sent la rigidité du vélo mais pas trop, le vélo se comporte bien en montée et il demande qu’à descendre comme un fou !

C’est parti pour le test dans des conditions parfaites : une semaine aux Portes du Soleil entre France et Suisse (sur Chatel, Morzine, Morgins et Champéry), et quelques jours dans les Pyrénées (secteur Lourdes, Cauteret).

Les montées :

Dans les montées, j’ai été agréablement surpris par le comportement du vélo. La bonne position sur le vélo, la rigidité ainsi que les différentes possibilités de blocages des suspensions offrent un pédalage confortable. Avec le Stage 6, on peut très bien monter pendant 1h une liaison enduro sur chemin 4X4, un petit bout de col sur route, ou des montées bien techniques remplies de racines et pierres. Sa géométrie et les roues en 29 lui donne un très bon comportement dans le D+. Ce vélo n’est donc pas pénalisant dans ce secteur, ce qui est déjà un très bon point.

Les descentes :

Passons maintenant à ce qui nous intéresse le plus, les descentes !! Comme je l’ai dit précédemment, le vélo est facile à prendre en main, maniable, et la position est très bonne. Le Stage 6 est donc un vélo qui demande qu’une chose : rouler vite. En effet, dans les singles enduro à flanc de montagne assez droit avec quelques racines et appuies, c’est le feu, on va très vite avec ce vélo, et on a une sensation de prise de vitesse. Dans le raide, pareil, très à l'aise avec ce vélo, les roues en 29 pouces aident bien aussi, le vélo encaisse, ne bronche pas trop. En ce qui concerne les relances, le vélo est très performant, la rigidité et le non pompage des suspensions, favorise les relances. Enfin, Il y a juste dans les singles très cassants, ou sur des pistes en bikepark défoncées que le Orange est un peu moins confortable du fait de sa rigidité, mais cela reste raisonnable et peut surement être compensé par un réglage très précis des suspensions (je ne suis pas doué en mécanique ainsi qu’en réglages… ). On a donc un vélo parfait pour les longs trails enduro, assez rapide qui slalom entre les arbres, avec de nombreux appuies ! Mais c’est aussi un vélo qui peut tout à fait passer une semaine en bikepark sans problème.

Pour information, l’été j’ai donc roulé dans les Alpes, dans les Pyrénées, ainsi qu’en Auvergne, mais le reste de l’année j’habite dans une région peu vallonée (Poitou-Charentes), mais malgré cela, le Stage 6 reste agréable à rouler sur les randos locales du dimanche typé XC/All mountain, ainsi que dans les petites descentes locales !


Conclusion :

Pour conclure, après 6 mois de roulage avec ce petit Orange, je suis très satisfait de ce vélo, il convient parfaitement à ma pratique all-moutain/enduro en loisir et quelques fois sur des compétitions enduro. Avec la situation sanitaire actuelle, je n’ai pas encore pu utiliser ce bike vraiment en compétition, mais je pense qu’il sera parfait pour les petits enduros régionaux voir nationaux ! D’autre part, au bout de 6 mois d’utilisation dans diverses conditions, je n’ai pas eu les moindres problèmes mécaniques. Enfin, c’est un vélo qui attire l’œil et vous avez toujours le droit à une petite remarque positive sur les randos du dimanche ou pendant les sorties en bikepark !

Pour qui ?

Pour les riders qui ont une pratique all-mountain/enduro et qui font des sorties enduro en montagne, des sorties bikepark, et quelques courses d'enduro
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

1 commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire