Test Cane Creek DBairIL CS 2019

1 test Cane Creek DBairIL CS.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
SVS44

Passe du Base Tune au Pro Tune

Avis sélectionné
Profil du testeur : 46 ans | 1,89m | 72kg | Avancé | Rennes
Acheté : 200€ en ligne
Conditions du test : plutôt sec en mode trail/AM mais dernièrement aussi humide

Points forts

Qualité d'amortissement sans être trop raide
débattement maitrisé
plage de réglages permettant de faire évoluer le comportement d'un vélo sans passer par la case préparation
mode Climb switch vraiment bluffant en tout terrain

Points faibles

entretien inaccessible pour un non pro

Préambule :

Le Zesty :

j'ai déjà eu un DBairInline sur mon Zesty de 2010 initialement en fox (qui était un vrai poumon, ca prenait tout le débattement yesss!!! tout le temps pas yess!!!) d'où le passage à l'époque sur le DBairInline l'ancetre du DBairIL

Le bilan ? : un amortissement ne rentrant pas dans le débattement inutilement, avec une qualité d'amortissement exceptionnelle, un poil ferme dans le spectre (j'étais quasiment ouvert partout pour être satisfait) et une réputation de mauvaise fiabilité (ce que je n'ai pas eu il a toujours fonctionné parfaitement pour moi)

Le Jeffsy :

Monté avec un fox elite performance la maitrise de débattement est bonne, il a souci de passage de trail à fermé sur les successions de chocs (au travers des tests je ne suis pas le seul...) ce qui me pose souci, car pas envie de ruiner une paire de roues à 1000€ et surtout il ne remonte pas les informations il te les jette à la figure donc marre de ramasser mes rotules au fond des chaussettes après chaque descente -> je commence à regarder quelque chose de plus intéressant.


Le DBairIL :

je tombe sur une annonce trocvelo avec un DBairILCS de un an à 200€ le vendeur est carré je saute le pas

Le DBairIL est le descendant du DBairInline, les soucis de fiabilité sont de l'histoire ancienne, il a un ressort pneumatique revu, et de toute évidence l'hydraulique aussi au vu du ressenti entre l'ancien et le nouveau (ancien j'étais quasi tout ouvert, sur le nouveau je suis au milieux du spectre de réglages) . Je ne vais pas vous faire un cours sur le produit je n'ai pas le niveau, c'est un 4 voies avec climb switch (manette qui ferme uniquement l'hydraulique lente pour monter)

Le montage le Réglage : 3/5 ou 5/5 selon le point de vu

Niveau montage RàS c'est standard ca se monte nickel sur les standards RS et FOX, juste le corps qui est plus volumineux et monté à l'envers car la manette est à l'opposé des standards Fox.

Le réglage : si tu est un fan du plug & ride oublie ca ne va pas le faire (d'où le 3/5 dans ce cas), mais j'ai envie de dire dans ce cas pourquoi tu ne restes pas sur ton Fox/RS qui font très bien le taf'. Si tu aimes avoir un ressenti au petits oignons tu es au bon endroit, Canecreek a fait une appli didactique pour faire le réglage (très bien faite), mais il faut prendre le temps de suivre les étapes pour avoir le point de départ, puis prendre le temps sur les roulages de peaufiner avec un tour de clé +/- par ci par là. A noter que les compressions/détentes rapides ont une plage de 2 tours complets et les compressions/détentes lentes 18 clics. Chaque clic ou 1/8ème de tour génère vraiment un changement dans le ressenti. et à noter que le climb switch ne ferme pas l'hydraulique mais uniquement le circuit lent (on verra son importance après). Donc si tout cela te parle 5/5

à la montée : 5/5

contrairement à fox/RS qui ferme la compression en position fermée (ce qui permet de taper dans les obstacles perdre la motricité après l'obstacle ne jamais savoir si on passe assis ou en danseuse), ici canecreek ne bloque que les compressions/détentes lentes l'hydraulique rapide reste effective. Le bilan terrain est bluffant, en danseuse en montée technique cela ne pompe pas à la pédale, mais quand ca tape la compression rapide agit pour manger l'obstacle et l'amortisseur revient ensuite permettant de garder la motricité, c'est tellement bon et efficace que tu te demande pourquoi tout le monde ne fait pas ça, tu comprends surtout que les conceptions fermées de RS et Fox conviennent pas vraiment pour du VTT en fait.

en trail : 4/5

sur du plat technique, position ouverte : paradoxalement je préférait le ressenti de l'ancien plus ferme, ici c'est limite trop confortable, mais toujours efficace, et en position fermée très efficace mais un poils ferme (je me dit qu'un fan de xc serait au 7ème ciel)

mais dans tous les cas le débattement est mieux maitrisé que par le fox et ca ne tape pas non plus donc plus efficace et plus confort

à la descente : 5/5

5/5 pour du trail et AM (les fans d'enduro se tournerons plus vers le coil pour le DBinline plus "charpenté") mais idem ca prend le débattement quand il faut sans le consommer inutilement et surtout il remonte l'information sans te la jeter dans les rotules, donc la raideur est très bien maitrisée et le physique bien meilleur arrivé en bas (et les chronos aussi via strava)

L'amortissement : 5/5

Cet amortisseur emporte 50% d'huile de plus qu'un Fox est ce pour ça ou lié à sa conception mais on ressent que l'on est posé sur l'hydraulique dans les chocs et que l'air n'est là que pour gérer le SAG et le retour après l'impact. La maîtrise est bien meilleure dans le débattement dans la gestion d'impact.

Le bilan : 4.5/5

Vous l'aurez compris je trouve cet amortisseur top, surtout en terme de rendu bien meilleur que ce que les OEM proposent (pas que ce ne soit pas bon, mais là ou chez eux l'air fait le travail et l'hydraulique accompagné, chez CC l'hydraulique travaille l'air accompagne, et la finalisation du réglage passe par une préparation chez Fox/RS, chez cane creek la plage de réglage permet de le mettre à sa main soit même...moyennant un investissement temps perso) et niveau prix il n'est pas plus cher. Surtout il peut suivre sur d'autres vélo si les côtes sont identiques.

Surtout il m'a permis d'amener moins de raideur sur mon Jeffsy (les YT sont généralement raides en suspension) et plus de linéarité

Je dirais que son seul côté négatif est qu'il faut oublier l'idée de mettre les mains dans le cambouis pour la maintenance, c'est une sacré usine à gaz et l'entretien est par un pro obligatoire.

Pour qui ?

trailer all mountainer exigeants randureurs voulant aussi du confort
9/10
Facilité des réglages
Fiabilité
Confort
Facilité d’entretien
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire