Test Specialized VICE 2013

2 tests Specialized VICE.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Léa W2L

Un casque sans vice.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 25 ans | 1,60m | 60kg | Expert
Acheté : 80€ en magasin
Conditions du test : Toutes conditions, froid, canicule, pluie, vent, jour et nuit. Et toutes pratiques.

Points forts

Toujours fiable dans le temps
Ventilation
Léger
Belle couleur

Points faibles

Difficile de mettre un masque
Sangles un peu rigides

Il me fallait un casque pour pédaler, le bol en enduro c'est la cocotte minute assurée et l'intégral aussi. 

Le fit et le look en magasin m'ont convaincue de prendre ce joli casque vert. 

Le Specialized Vice a une allure résolument "enduro", il couvre bien l'arrière du crâne et se règle facilement avec une molette pour un ajustement comme il faut. Léger avec une visière ni trop petite ni trop grande (mais pas réglable), il rempli parfaitement sa mission de casque pour faire du VTT.


Usage

A l'usage, pas de point de compression à déplorer, ni de sensation de bouillir en montée. L'aération est efficace. Les mousses pourraient être un poil plus généreuses (surtout si on aime bien serrer le casque fort pour les descentes). Malgré 5 ans d'utilisation, je n'ai pas eu l'occasion de tester sa solidité lors de chute (je ne vais pas m'en plaindre). Il a bien résisté à tous les transports, quelques fois hasardeux, que je lui ai imposé. Il comporte cependant sur les parties d'ABS non protégée des belles marques de coups. (Ce qui à la longue endommage le casque). La peinture est très solide et n'a pas perdu de son éclat. Les mousses se font vieilles mais bon... elle ont vu passer plus de transpiration que les chutes du Niagara... C'est normal disons.

Optiquement parlant

Les lunettes (en général des Julbo) passent bien dessous par contre pour le masque c'est une autre histoire. Au niveau du front le casque a une petite protubérance (surement pour le canal de ventilation frontal) qui fait que le masque ne s'insère pas bien. Ou sinon tu finis avec le nez pincé par les mousses du masque (pas très optimal pour la VO2 max). Donc adaptes de masques et casques jet, passez votre chemin. 


Multimédia

Pour fixer la Go Pro j'ai utilisé la "sangle pour casque ventilé" et ça tenait comme il fallait. C'est la seule solution que j'ai trouvée. Mais cela me fait un bout de visière dans le champ (cf capture d'écran dans les photos).


Que la lumière soit

Pour fixer la lampe frontale là ça a été une autre histoire. Je n'arrivais pas à faire tenir celle-ci sous la visière car trop encombrante et ce n'est pas possible de régler la visière. Donc j'ai mis la grosse lampe sur mon guidon (par hyper pratique quand ça tourne fort).


Petits défauts

Un des pas de vis de la visière a fini par lâcher. Mais bon... 5 ans pour un casque... c'est plus qu'honnête je trouve. Les sangles de serrage sont un poil rigides à mon goût il arrive de sentir le contact de la sangle sur la joue. 


Je vous fais cadeau de magnifiques selfies de différentes sessions (après tout on voit bien le casque et trois paires de lunettes différentes !)

A noter, le Specialized Vice est remplacé par le modèle Ambush (que certains de nos chers lecteurs sont en train de tester car au Test Privé !). 

Pour qui ?

Ceux qui veulent un casque qui les suivra partout (All-Mountain, Enduro, voire XC et Route).
7/10
Confort
Aération
Taillant
Qualité de la peinture
Rigidité mentonnière (intégral uniquement)
Solidité visière
Facilité à l'enfiler
Emplacement caméra embarquée
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire