Test Mavic Deemax Pro 2017

3 tests Mavic Deemax Pro.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9/10
backdoor63

Des chaussures polyvalentes, confortables et protectrices.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 24 ans | m | Clermont-Ferrand
Conditions du test : Du all-mountain à la descente, sur tous types de terrains. 15 sorties.

Points forts

+ Confort au pédalage
+ Protection
+ Maintien
+ Polyvalence

Points faibles

- Confort au niveau du talon en portage
- Léger manque de rigidité de la semelle
- Taillent petit

Nouvelles venues de la marque annécienne en 2017, les Deemax Pro, tout comme la gamme inférieure Deemax Elite, sont catégorisées officiellement comme étant des chaussures all-mountain. En pratique, celles-ci viennent occuper le segment « Gravity » et complètent le modèle Crossmax, plutôt orienté All-Mountain/Enduro.

À première vue, les chaussures paraissent plutôt massives et confortables au vu de l’épaisseur des mousses. La languette et le renfort intérieur de malléole viennent renforcer cette impression d’enveloppement et de maintien. Les larges lacets et le Strap permettent d’ajuster au mieux le serrage tandis que la chaussure est renforcée au niveau du talon et des orteils. Avec un poids de 513g la chaussure en 43 2/3 (contre 466g pour le modèle Crossride destiné au trail), celle-ci se place convenablement face à ses concurrentes Five ten Hell cat (570g en 43), Shimano AM9 (372 en 40), Specialized 2FO Clip (450g en 42) ou Giro Chamber (536g en 42). Néanmoins, l’arrière de la chaussure, au niveau du talon, paraît inconfortable à la marche. Il est à noter également que les chaussures Mavic taillent vraiment petit. Il faut partir sur environ une pointure au-dessus de sa taille habituelle.

En pratique, l’installation des cales se fait très facilement et l’enclenchement est parfait en SPD. Mavic conseille d’ailleurs de monter une sous-cale de 1mm (vendu avec) pour un montage SPD ou Crank Brother. La semelle ne gêne absolument pas lors de l’enclenchement, comme ce fût le cas sur mes Five Ten Hellcat. La partie intérieure rembourrée au niveau de la malléole est vraiment appréciable lors de contacts avec la manivelle. Les renforts sur le devant de la chaussure et au niveau du talon permettent de rouler sans arrière-pensées. Le confort remarquable en statique l’est également sur le vélo, le pied est enveloppé dans la chaussure et ne bouge pas. Le strap permet d’ajuster facilement la pression en cas de mauvais maintien. Cependant, celui-ci a tendance à frotter contre la manivelle (voir photo) et pourrait détériorer son revêtement rapidement. Au pédalage, le poids ne se fait pas ressentir par rapport à mes Crossride habituelles. On peut pédaler longtemps et par tous temps, le strap adhérant parfaitement, même sur surface mouillée et boueuse ! Lors d’enclenchements difficiles, la semelle offre un grip appréciable sur la cage de la pédale.
Sous de grosses chaleurs, la respirabilité reste convenable au vu du gabarit de la chaussure. Seul léger bémol, la semelle « Contactgrip » manque encore un peu de rigidité, même s’il y a une amélioration de ce côté-là par rapport à la gamme Crossride 2015, que j'ai utilisée durant deux ans. Ce manque de rigidité qui se fait ressentir au pédalage est toutefois positif lorsqu’il s’agit de marcher ou au niveau de l’adhérence de la semelle sur une pédale non clipsée. 

À pied et en portage, la semelle offre un excellent grip, surement le meilleur que j’ai pu essayer actuellement. L’aspect « ciré » de la membrane extérieure rend la chaussure relativement imperméable aux intempéries et facile à nettoyer. Toutefois, j’ai observé un manque de confort au niveau du talon, la partie rigide protectrice du talon rendant la marche, en particulier dans le raide, assez douloureuse. De ce fait, elles ne me paraissent pas particulièrement adaptées sur de longs portages, ou alors après une certaine période d’adaptation du pied.

De manière générale, cette paire de chaussure est polyvalente et permet de couvrir toutes les disciplines du all-mountain à la descente. J’ai été bluffé par le maintien du pied et le confort au pédalage. Les protections au niveau du talon, de la malléole intérieure et des orteils rendent cette paire de chaussures réellement adaptées à une pratique engagée. Seuls bémols selon moi, le confort au niveau du talon lors du portage, et de manière secondaire le léger manque de rigidité de la semelle. Malgré ces quelques reproches, cet essai avantageux m’a convaincu de les porter lors des mois à venir, et ainsi me forger un avis complémentaire sur la robustesse et la résistance de ce produit jusqu’alors sans défaut.

Pour qui ?

Pour les vététistes recherchant une paire de chaussures confortable, protectrice et polyvalente, pour une pratique allant du all-mountain à la descente.
8/10
Confort
Taillant
Look
Protection
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Imperméabilité
Accroche sur les pédales
Accroche en marche
Maintien
Rigidité
Qualité des lacets
Rapport qualité/prix

commentaires

2 commentaires
bbsh51

inscrit le 16/12/17
Bonjour,
Qu'elle est votre retour sur une période plus longue?
Les chaussures sont-elles plus imposantes que vos précédentes crossride?
Qu'en est-il de l'étanchéité du dessus des orteils?
Merci.
Jerome.
0
backdoor63

inscrit le 01/03/08
Matos : 8 avis
Désolé pour le délai de réponse.
Je porte toujours ces chaussures et j'en suis encore content. Par contre, le scratch se sépare en deux sur l’extrémité, j'ai du mettre un peu de colle pour limiter.
Sinon pour l'instant rien à redire, l'étanchéité au niveau des orteils est tout à fait correcte. Elles sont en effet plus imposantes que les Crossride mais aussi nettement plus confortables et protectrices.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire