Test Dvo Beryl

1 test Dvo Beryl.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
LabInk38

Rapport qualité/prix au top, mais attention (MàJ)...

Profil du testeur : 31 ans | 1,80m | 80kg | Avancé
Acheté : 519€ en ligne
Conditions du test : 1 mois, soit une bonne douzaine de sorties allant de la rando au bikepark, dans la boue, le sec, le roulant, le cassant, etc.

Points forts

-Son prix
-Son fonctionnement pour ce prix
-Le côté "exotique" encore en France
-Sa simplicité

Points faibles

-JOINTS INCOMPATIBLES AVEC L'HUILE ROCKSHOX!!!
-Réglage des basses vitesses pas très convaincant
-Fin de course pouvant devenir un peu limite suivant la personne
-Réglage de l'OTT en interne et uniquement 3 positions

MISE À JOUR IMPORTANTE: j'ai contacté DVO pour savoir ce qu'il était possible de faire pour durcir la fin de course et éviter d'atteindre la butée. Ils m'ont conseillé 5-10cc d'huile dans le ressort. Jusque là tout va bien. Mais ils mon expliqué qu'il ne faut pas mettre d'huile RockShox ou Maxima classique (la Maxima Plush passe apparemment). Apparemment leurs joints ne sont pas compatibles. Malheureusement, lors du réglage de l'OTT j'ai fais l'appoint avec de l'huile RockShox... J'aurais préféré le savoir avant... Et en effet je commence à sentir un genre de "point dur" au déclenchement de la fourche... Donc la note en prend un coup...


À la recherche d'une fourche pour le montage de mon endurigide, mon choix s'est porté sur la DVO Beryl, entrée de gamme de DVO sur le segment Trail/Enduro.

Pour expliquer les raisons de ce choix j'avais, dans un premier temps, un budget très serré. Deuxièmement, je voulais quelque chose qui sorte un peu de l'ordinaire et des classiques FOX/RS. Et troisièmement, je souhaitais conserver l'esprit "simpliste" de l'endurigide et voulais donc limiter le nombre de réglages pour passer plus de temps à rouler qu'à compter les "clics"..!

Et puis soyons honnête, il vaut bien souvent mieux une RC bien entretenue et réglée qu'une "RCT3 FIT4 World Cup Team" à 36 réglages dans laquelle on s'emmêle, surtout sur une utilisation hors compétition.

Bref, SIM-PLI-CI-TÉ!

À noté que je roule la version 27.5+/29 en 160mm.

1-La théorie:

Sur le papier, elle est apparemment identique et utilise le même chassis que sa grande soeur la Diamond avec ses plongeur en 35mm, son axe traversant de 15mm (à visser sur la Beryl et en rapide sur la Diamond) et son déport de 51mm dans cette version.

La différence se fait uniquement en interne. Le réglage de l'OTT, côté air, se fait en interne sur le piston (donc il faut ouvrir la fourche) et uniquement sur 3 positions, là où la Diamond propose ce réglage en externe grâce à une molette et sur une dizaine de "clics".

De même côté hydraulique où la Beryl se dote de la cartouche D2 (compression basse vitesse sur 4 positions) alors que sa grande soeur possède la cartouche D1 et ses réglages de compression hautes/basses vitesses.

Côté poids, euh... on s'en fout non..? Pour être honnête ce n'était vraiment pas ma priorité, désolé pour les chasseurs de grammes! Mais la Diamond est affichée à 2,1kg il me semble. Je vous laisse faire les comparatifs...

Pour les specs, la Beryl est dispo en version 27.5 ou 27.5+/29. Côté débattements, la modification se fait en interne sur le même piston que l'OTT et avec tout autant de facilité (voir plus bas). La 27.5 se décline de 140 à 170mm, et la version 29 de 130 à 160mm. Côté déport, la 27.5 est en 44mm et la 29 en 51mm.

Voilà en gros comment faire une Diamond "Low cost"!

2-Looook:

Oh qu'c'est beau!! Les bouchons sont magnifiques, surtout avec cette anodisation verte, les touches de couleurs sont juste là où elles doivent être, et ça sent bon la solidité! L'inscription "For Riders By Riders" sur l'axe de roue est également du plus bel effet! Vraiment une belle pièce, perso je suis sous le charme!

À noté le (petit) garde boue fourni avec et parfaitement adapté à la fourche. Pas un grand fan de la forme au premier coup d'oeil, mais finalement, une fois en place il passe plutôt bien. Et malgré sa taille relativement courte il fait le taf.

3-La pratique:

Mais avant tout revenons sur l'OTT spécifique à DVO. Ce réglage influe sur le seuil de déclenchement de la fourche à la compression en chargeant plus ou moins le ressort négatif. En gros, on augmente ou on réduis le volume du ressort négatif grâce à des cales (fournies) dans le cas de la Beryl, et le résultat offre plus ou moins de sensibilité.

Mais attention, ce réglage est à mettre en parallèle avec la pression d'air: plus on met de pression et plus il faut mettre de cales sur le ressort négatif pour qu'il déclenche vite, et inversement. Donc pas question de mettre la sensibilité au max si on roule avec 20 psi..!

Pour le reste, compression basses vitesses et rebond. Et ça suffit!

Premier test:

J'ai essayé de suivre scrupuleusement le manuel fourni (qui est celui de la Diamond et qui est plutôt bien foutu) pour la pression d'air et le rebond, le tout en laissant l'OTT sur la position intermédiaire qui est celle de sortie d'usine. Et vu que je suis plus ou moins au milieu de chaque réglage pour mes 80kg, je me suis dis que ça irait.

Résultat: début de course en béton, mais le reste du débattement se consomme plutôt bien. Comportement très linéaire et manque de confort = OTT à modifier!

Retour à la maison, il me reste 1h avant d'aller chercher le petit à l'école, mais mon éternelle impatience l'emporte...

"-Alors docteur que fait-on..?

-On opère..."

Et croyez le ou non, mais 1h après il ne restait qu'à remettre la cartouche en place, tout était fait! Plutôt efficace pour une première! Le guide que l'on trouve sur le site DVO est nickel, et il n'y a pas besoin de désolidariser toute la fourche, juste sortir la cartouche d'air, ce qui facilite grandement les choses. Oui c'est plus fastidieux que des "clics", mais avec un peu de matos ça se fait vraiment bien. L'après midi c'était reparti!

ATTENTION À LA MISE À JOUR DU DÉPART, PAS D'HUILE ROCKSHOX !!!


Deuxième test:

Pow!! Ça change la vie!! La sensibilité est maintenant parfaite, et j'en profite pour mettre 10psi de plus (soit 120). Et là bonheur, la fourche fonctionne à merveille, la sensibilité est top est le débattement est super bien utilisé. C'est un régal!

Depuis je n'ai toujours pas touché à ce réglage. J'ajuste simplement le rebond d'un "clic" ou deux suivant le terrain (et encore), mais rien de plus!

Bonne tenue dans les basses vitesses, la fourche ne consomme pas trop de débattement et on conserve une bonne assiette dans les relevés et au freinage. Puis sur les hautes vitesses le débattement est (une fois de plus) bien consommé, ce qui évite de se faire secouer.

Avec le temps:

Même si je l'ai depuis peu de temps, j'ai pu l'emmener sur bon nombre de terrains différents et elle a déjà pas mal d'heures dans les fourreaux..! De la rando/all-mountain au bikepark (2 Alpes, Grand Serre), en passant par l'enduro classique. Et le bilan est toujours le même: ça marche vraiment bien!

Mais tout n'est pas rose.

Premièrement, le réglage des basses vitesses qui me paraît assez anecdotique, du moins en l'essayant à l'arrêt. En comprimant la fourche à la main je n'ai ressenti aucune différence entre les positions ouvertes à fond et fermées à fond. Et sur le terrain DVO signal de ne pas oublier d'ouvrir le réglage avant une descente, car la position fermée et sensée servir uniquement au pédalage. Du coup j'ai fermé le réglage d'un seul "clic" (sur 4) et je n'y touche plus, même en montée. Ça évite de l'oublier! (#têteenlair)

Deuxièmement, j'ai réussi à mettre la fourche en butée relativement facilement. Comme je le disais, le débattement est super bien utilisé, et il reste 95% du temps 1 bon cm de débattement en arrivant en bas de la descente. Mais il m'est arrivé sur un saut anodin de venir en butée. À savoir que cela m'est arrivé une seule fois sur une sortie typée enduro, et que la réception du saut était complètement foireuse et inexistante. Depuis je n'ai plus eu de problème, même après une grosse journée aux 2 Alpes où tout n'a pas été très propre..!

Pour remédier au problème j'ai voulu augmenter la pression d'air, mais je perdais trop de sensibilité à mon goût. Il se peut donc que les pilotes les plus costauds et/ou les plus agressifs y trouvent une certaine limite, mais cela reste à confirmer.

4-Bilan:

Avec un fonctionnement de ce niveau et pour 520€ livrée à la maison, autant dire qu'il est, à mon avis, difficile de faire mieux pour une fourche neuve. Le rapport qualité/prix est juste hallucinant, le fonctionnement (et l'entretien) sont super simplistes et permettent de ne pas se prendre la tête 107 ans, et pour couronner le tout elle est vraiment belle.

Il ne faut simplement pas oublier qu'elle reste une fourche "entrée de gamme", et qu'elle a donc certaines limites. Oui les habitués des "34/36 Kashitruc full compet' " et autres "Pike RCT3 joints SKF qui tue" y trouveront sûrement à redire, tout comme les plus pointus d'entre vous. Peut-être également que les plus costauds et/ou (très ) agressifs et/ou bourrins la trouverons un peu limite en toute fin de course. Mais elle conviendra à coup sûr à une grande majorité de riders. À titre de comparaison, je trouve le fonctionnement au moins égal, voir meilleur qu'une RockShox en RC même après un bel entretien.

Pour ce qui est de la note finale, j'ai décidé de mettre 9/10 en comparaison avec des fourches de la même gamme. Il est évident que face à une fourche très haut de gamme le match n'est pas vraiment équitable malgré sont excellent fonctionnement.

MISE À JOUR:

La note a pris une claque suite à l'épisode de l'huile RockShox incompatible. Au delà du fait que ça a sûrement fumé les joints, ce qui m'a surtout dérangé c'est que ce n'est inscrit nul part, pas une info dessus. Et si je ne les avais pas contacté je ne l'aurais jamais su et cela aurait engendré encore plus de problèmes probablement. Pas cool du tout...


P.S:

Dernier point sur la compatibilité avec la Diamond. Étant donné qu'elles partagent le même chassis, la majorité des pièces sont compatibles. Cela reste à confirmer, mais je pensais à un éventuel upgrade dans le temps avec la cartouche air de la Diamond histoire de récupérer le réglage de l'OTT en externe et sur une plage plus large. Puis plus tard à la cartouche D1 éventuellement. Cela pourrait être une alternative intéressante pour qui ne peut investir 900/1000€ d'un seul coup, mais cette éventualité reste à confirmer.

P.S bis:

Je viens de m'apercevoir qu'il est difficile de la trouver sur le site de DVO, surtout qu'il n'y a pas de fonction "recherche"... Auraient-ils l'intention de l'arrêter..??

Pour résumer: opération réussie chez DVO avec cette Beryl!

Pour qui ?

Rider qui cherche une belle pièce efficace à pas trop cher sans prise de tête.
7/10
Facilité des réglages
Fiabilité
Confort
Rigidité
Facilité d’entretien
Facilité de démontage de la roue
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

5 commentaires
B.Zag
Statut : Confirmé
inscrit le 29/11/06
Bonjour,
Merci pour ce test complet. J'hésite à prendre un DVO pour mon Shan GT et ton test me confirme peut-être le fait de prendre une fourche simple en réglages.
Pour ton histoire d'huile, un mécano qui entretient très bien les amorto et fourches, me disait qu'au final normalement aucune huile d'origine n'est vraiment compatible avec une autre. Même une RS 5w et une 10w ne sont pas missible entre elles quand elles sont d'origine.
Bonne journée.
0
LabInk38
Statut : Confirmé
inscrit le 18/07/18
Matos : 12 avis
Salut!
Merci pour ta précision sur la compatibilité des huiles, je ne pensais pas que c'était à ce point là..!
Pour ce qui est de la fourche, elle fonctionne toujours aussi bien. Je mets quelques ml de 7,5 derrière les racleurs de temps en temps et c'est reparti comme en 40! J'ai également suivi le conseil de DVO en ajoutant quelques ml d'huile dans la cartouche d'air (8-10 ils m'ont dit mais je suis à 12 je crois) et ça lui fait vraiment du bien sur la fin de course.
0
Miju Kal
Statut : Confirmé
inscrit le 10/06/18
Matos : 5 avis
Bonjour, je veux aussi passer sur une DVO, peut-être une sapphire D1 ou une diamond D1 travel (à mettre en 150). Du coup, quelle marque d'huile est compatible DVO?
0
LabInk38
Statut : Confirmé
inscrit le 18/07/18
Matos : 12 avis
Salut! Toutes sauf RockShox et Maxima classique (la Maxima Plush c'est ok). Les gars de chez DVO m'ont expliqué que certains clients avaient remarqué une usure prématuré des joints avec ces huiles après usage intensif tyoe grosse compèt'.
Pour tout le reste c'est du bonheur, amuses toi bien!!
0
Miju Kal
Statut : Confirmé
inscrit le 10/06/18
Matos : 5 avis
ah ok, merci du conseil alors.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire