Test SRAM Yari 160 B1 2018

1 test SRAM Yari 160 B1.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
tedenx

Un bon chassis et une mauvaise hydraulique

Avis sélectionné
Profil du testeur : 37 ans | 1,85m | 98kg | Avancé | Rognac
Acheté : en ligne
Conditions du test : sec, boue, bike park

Points forts

Rigidité du chassis, prix d'acaht

Points faibles

Motion control par à la hauteur du chassis

Présentation :

La Yari est une fourche hybride, fusion entre une lyrick pour le châssis et une Pike 2009 pour la gestion hydraulique : le motion control.

Déjà il existe plusieurs versions : A1, B1, B2, B3 avec un poids dans la norme actuelle de 2120gr environ

Chaque version peut avoir des débattements différents, la A1 ne peut pas passer en 120mm par exemple.

Dans mon cas, J’ai une B1 sur KONA Process 153 29’’ en AL/DL, la seul qui ne peut passer en 180mm…

De plus, les versions B1 ne peuvent recevoir le debonair nouvelle version et c’est bien dommage.


Les points positifs :

La rigidité :

Le châssis est particulièrement réussi, c’est le même que la Lyrik. On sent bien que la fourche suit la direction que la pilote indique. Au niveau impact, on n’a pas l’impression que celui se tord et on reste bien précis. Une belle réussite de la part de SRAM, bravo.

L’entretien :

SRAM fait des documents clair et simple, il y a même des vidéos Youtube. Franchement on peut difficilement reprocher quoi que ce soit la dessus à SRAM. La fourche est fiable, je n’ai eu aucun souci hormis l’entretien. Par contre le kit serait un peu moins cher ce serait pas mal mais ça reste acceptable.

Facilité de réglage :

Le rebond, la compression, la pression et c’est tout. On pas faire plus simple pour modifier le comportement de la fourche. Les molettes sont facilement accessibles sans outils

Le look :

La peinture mat résiste assez bien et l’autocollant ne bouge tant qu’une pierre le passe par là.


Les points négatifs :

L’hydraulique :

Bon là, c’est vraiment le problème…comme je disais, le motion control date de la génération précédentes de la Pike. Il faut le dire, quand on vient d’une PIKE 2014 ça fait bizarre. La fourche est trop souple et trop dur en même temps sur les chocs. La fourche n’arrive pas à suivre sur les brakings bump et les impacts remontent dans les poignées. Les réglages de compression sont faciles mais l’impact n’est pas terrible. Si on veut éviter d’avoir une fourche qui plonge, on se retrouve à ajouter soit de la pression, soit de la compression et on perd beaucoup en confort ou en tenue dans les courbes. Le système est tellement « basique » que les préparateurs proposent des alternatives (Novypart avec le splig et Fast avec le Yari UP) plutôt que des préparations.

Conclusion :

Beaucoup plus de points positifs que negatifs et pourtant je ne peux mettre une bonne note à cette fourche. L’hydraulique est pour moi le point le plus important pour une fourche d’enduro. Elle permet de conserver une bonne assiette du vélo et de stabiliser la roue dans les chocs ou les virages.

D’origine la Yari n’est pas adapté à un pilotage agressif et/ou un pilote un peu lourd.

Beaucoup de VAE en sont équipés car le châssis est très bon, du coup dans un pilotage soft elle fera l’affaire mais pour moi elle est à l’agonie des que le rythme s’accélère.

J’ai monté une cartouche Fast et elle est devenu plus performante et précise que la Lyrik de mon pote en YT Capra.

Pour qui ?

rider souple, qui souhaite une fourche simple
6/10
Facilité des réglages
Fiabilité
Confort
Rigidité
Facilité d’entretien
Facilité de démontage de la roue
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire