Test Lapierre Zesty XM 527 ultimate 927

1 test Lapierre Zesty XM 527 ultimate 927.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
LOTD974

Quand le mot "polyvalence" prend tout son sens

Avis sélectionné
Profil du testeur : 33 ans | 1,78m | 76kg | Débutant
Acheté : 1400€ en ligne
Conditions du test : Toutes conditions pendant 3 mois.

Points forts

Polyvalent
Dynamique
Léger

Points faibles

Axe pivot qui se desserre
Certaine visserie



Mon histoire est peu banal depuis ma reprise du VTT il y a un peu plus d'un an. Avant d’acquérir un kit cadre de chez Lapierre, 4 vélos sont passés entre mes mains! Oui je sais c''est énorme en l’espace de quelques mois. Quand on se replonge dans ce sport fabuleux  qu'on a arrêté depuis plus de 10 ans, on a le temps de quasi tout oublier et surtout d'être perdu face aux innovations qui ont eu lieux durant ces dernières années...Le VTT est devenu un sport énormément pratiqué et la technologie a fait énormément avancer les choses dans ce domaine.

Un passage au magasin en septembre 2016 m'a suffit à me perdre en voyant les différents formats présents sur le marché: le 27.5, le 29 puis 27.5+. Les géométries changeantes et les cadres tout suspendu ont fabuleusement évolués et malheureusement face à tout ces vélos, parfois même se sont les vélo-cistes qui ne savent pas correctement nous conseiller. 

Pour éviter d'écrire un pavé pour vous expliquer mon choix du Lapierre XM 527 et pour faire court je suis passé par un Mondraker 26", un Lapierre semi-rigide 29", un Lapierre zesty TS 29" et un canyon spectral 27.5. J'ai eu énormément de mal à ciblé ma pratique dans les débuts car je connaissais ma région que par les voies "bitumières" et non forestières! Il m'a fallut au final pas mal de temps pour définir mon véritable style de pratique et quel type de vélo qui pourrait me correspondre.

Les sorties autour de la maison sont typées XC et quand je décide de prendre la voiture, je me rend dans des endroits ou l'on y trouve un mélange de all mountain et enduro. Il y a quelques spots sympathiques en Saône-et Loire mais aussi du coté de la Cote d'or ou l'on peut trouver des sentiers très cassants et techniques.


Ma pratique, vous l'aurez compris, est donc polyvalente, ce qui cible mon choix vers un vélo qui serait par conséquent de cette veine, capable de bien monté  au vu de mon niveau débutant), de bien descendre et d'être à l'aise dans les parties rocailleuses. Le spectral de chez Canyon s'en sortait très bien mais niveau rendement, je souhaitais quelque chose d'un peu plus roulant et dynamique, passer à moins de débattement arrière avec un cadre carbone. 

Cet été, sur le PC à ne rien faire pendant les fortes chaleurs, je tombe sur un kit cadre de chez Lapierre à -40%! Débattement arrière de 120 mm avec possibilité d'adopter une fourche de 130 voir 140 mm, roues 27.5, cadre carbone, bref les éléments réunis que je recherchais depuis quelques temps.

Le XM 527 s'affiche comme un vélo trail, par définition le "X" pour "Cross" et le "M" pour "Mountain" pratiquement capable de suivre certains XC grâce à son système OST+ (anti-pompage), capable en montagne de suivre ceux qui bénéficient de plus de débattement et enfin de pouvoir enchaîner des descentes typées enduro (mais à la cool, oubliez les compétitions ou les "run" chronométrés entre potes).


XM 527 ou XM ULTIMATE 927?


La référence de mon kit cadre est la suivante: XM ULTIMATE 927

En réalité c'est exactement le même cadre que le XM 527 vendu complet sur le site Lapierre (d'ailleurs il est noté en toute lettre 527), la différence est simplement du fait que se soit un cadre uniquement vendu en kit, il lui on donné un nom qui le différencie du 527, une sorte d'édition limitée qui lui a valu cette référence " ULTIMATE 927". Le XM 927 quand lui existe aussi en vélo complet, c'est le plus haut de gamme de la série en terme d'équipements. Le mot ULTIMATE est donc dédié au kit cadre, chose assez rare chez Lapierre qui est de proposer des cadres à la vente.


Déballage et assemblage


Le choix du cadre pour mon 1m78 est un L, sur le tableau de la marque ils évaluent cette taille pour une personne qui mesurerait entre 1m74 et 1m84. La question du M pour moi ne se pose pas et c'est tant mieux, ça évite les doutes lors de l'achat et d'un éventuel renvoi.

Commandé sur Lapierre store pour avoir une bonne garantie en terme de pépin (je suis également à 1h15 de leurs locaux basés à Dijon), je reçois 3 jours plus tard mon kit cadre chez un vélo-ciste. J'en profite pour lui demander de monter un boitier de pédalier qui sera adapté à mon? pédalier! bien joué!

Chose faite, je prends le temps à la maison d'examiner avec soin ce jolie cadre parfaitement abouti. Les couleurs sont magnifiques (bleu cyan et liserés rose/violet), la finition est soigné, je suis pressé d'assembler mes propres composants pour admirer le résultat final de la bête.

Il y a en dessous du cadre une magnifique protection carbone qui sert à la fois à cacher la sortie du câble dérailleur mais surtout à protéger en cas de choque contre une pierre ou autre élément désireux de provoquer des dégâts. Sur la partie tube bas, une protection transparente a été posée pour faire office également de protection contre les projections.

Le cadre est bien évidemment fournit avec un JDD (qui ne semble pas de superbe qualité), collier de serrage tige de selle, un axe arrière, divers embouts et visserie ainsi qu'une patte de dérailleur.

Doté d'un amortisseur Rockshox debon air RT3 avec  position blocage, intermédiaire et ouvert, je m'attaque au montage du poste avant avec ma fourche Pike RCT3. Je monte ensuite soigneusement le cintre, les freins, passage interne pour l'arrière ainsi que la Reverb et dérailleur. Un pédalier RACE FACE direct mount plateau de 28, cassette sram 11/42 X1, dérailleur X01.

Une fois les roues mises, me reste plus que les réglages à peaufiner et se mettre en selle.


QUAND LE MOT "POLYVALENCE" PREND TOUT SON SENS


Il m'arrive de lire lors de tests ou sur forum: "vélo extrêmement polyvalent", "vélo à tout faire" et cela parfois sur des vélos à gros débattements, taillés pour l'enduro pure et je dois dire que ceci me fait sourire. La polyvalence ne se résume pas à suivre ces camarades qui ont le même type de vélo mais plutôt, un vélo capable d'être à l'aise sur tout les types de terrains. Et justement ça tombe bien car par chez moi on trouve de tout, des chemins forestiers plats, des petites montagnes très rocailleuses, quelques pistes enduro, des terrains propices qui permettent de savoir si le vélo est prêt à accepter ces différentes pratiques sans être à la ramasse.

Sur le papier et comme énoncé plus haut, Lapierre définie le Zesty XM 527 comme un vélo "trail", généralement quand on donne cette désignation alors que la marque propose des modèles All Mountain, cela veut dire que c'est un vélo avec moins de débattement destiné aux petites/moyennes montagnes. Il est censé être facile à emmener sur le plat et à l'aise dans les terrains avec du relief.

Une fois au guidon de ce Zesty, j'arrive à sentir directement un gain de réactivité et de rendement, il est light et réactif comparé à mon dernier vélo: le Spectral. Géométrie différente qui nous fait adopter une position plus allongé mais qui donne confiance. J'ai un peu du mal à trouver mes marques au vu du top tube énorme de 630 mm et potence de 50 mm qui me force à arrondir le dos. Après plusieurs réglages, je finis par changer la potence pour une 35 mm qui m'apporte plus de confort. Ma fourche avant passe en 140 mm au lieu des 130 initial afin d'avoir un poste de pilotage plus relevé et bien évidemment avec plus de débattement!

Réglage de mon SAG avant de 30% et l'arrière 20%, durant des semaines je peaufine les réglages du SAG et des molettes rebond pour trouver le bon compromis.

Sur terrains plats:

Le Zesty XM fait bonne figure, même avec ces roues de 27.5" contre les XC 29", il se débrouille vraiment bien. Il est facile au pédalage et demande qu'à être emmener, le système OST+ est efficace même avec un amortisseur en position intermédiaire, il a du dynamisme à revendre, un carbone utile.

Sur terrains rocailleux:

C'est son domaine! Taillé pour la petite/moyenne montagne, les 120 mm arrière m'ont suffit dans toutes les sorties montagne, je n'ai jamais eu l'effet d'être à court de débattement. Certes quand c'est vraiment cassant le vélo reste dynamique de l'arrière et il faut le tenir, on sent qu'il travaille beaucoup, plus qu'un vélo à plus gros débattement mais encore fois avec le système OST+ le vélo se veut progressif en fin de course et très sensible sur les petits chocs. 

Sur les montées j'ai plus de mal concernant son attitude, revers de la médaille à avoir raccourci la potence et augmenté le débattement de la fourche, je cabre dans les ascensions forts raides, il faut adopter la position "bec de selle" et bien plier les coudes pour espérer atteindre le sommet.

Lapierre s’adapte aux dernières tendances du marché avec un top tube et un reach plus longs que les précédentes années et avec mon angle de direction de 66.5° ( fourche modifiée en 140), j'ai de quoi bien engagé en descente.

Justement on y arrive en descente, après avoir monté les sentiers caillouteux me voici prêt à enchaîner des singles en sous bois avec quelques petits sauts. Le Zesty m'a surpris par son coté "sécurisant", on donne et on donne et malgré tout il pardonne énormément avec 120 mm! Certes ce n'est pas un vélo hyper joueur et malgré ces cotes (top tube, reach) relativement grandes, il se laisse manier facilement. On peut bien engager les épaules sur l'avant sans avoir peur de passer au dessus du guidon mais également, bien basculer sur l'arrière sans avoir peur que l'avant dérape. La géométrie est bien pensé, ce XM 527 donne confiance et permet de progresser. 

Pour les sessions très typés enduro, on ne déboulera jamais comme un vrai enduro qu'on se le dise, mais franchement, ce XM n'a pas à rougir avec son faible débattement, il s'est d'une certaine façon, se démarquer par son dynamisme dans les relances.

Au niveau des sauts, rien de fou avec mon niveau, que se soit clair ce n'est pas du bike park et puis de toute façon, le zesty XM n'est pas fait pour! Son comportement est pourtant bon, je n'ai pas encore fait de plat sur ma roue arrière.


VERDICT


Ce cadre de chez Lapierre est une réussite en terme de performance et ce, sur la majorité des terrains. On en fait un compagnon capable de faire des randos sages et longues et sessions courtes qui secouent. C'est un vélo dynamique (avec bonne paire de roues bien évidemment) qui réagit au moindre coup de pédale. Le système OST+ est efficace, sa géométrie parfaitement dessinée et destiné à un usage polyvalent.

Les seuls défauts que je pourrais énoncés sur ce vélo à tout faire est sans doute la visserie. Lapierre à fait l'effort de mettre de la visserie en titane sur l'amortisseur, pour le reste j'ai déjà eu un soucis de vis foiré sur le collier de tige de selle et potence mais surtout l'axe du pivot qui c'est desserré à deux reprises durant les sorties. J'espère avoir résolu ce problème en ajoutant un frein filet moyen et en mettant un peu plus de couple au serrage car c'est tout de même super dangereux.

Depuis quelques temps j'ai des sortes de craquement quand je force au pédalage, malgré le boitier de pédalier changé et périphériques contrôlés, le bruit persiste...affaire à suivre. Autre point gênant, le câble du dérailleur arrière qui passe bien trop prêt de la chaîne quand on est sur le petit pignon, ce problème est d'ailleurs également présent sur la série All Mountain. Pour ma part j'ai réussi à résoudre cette petite imperfection grâce à mes talents d'ingénieur débutant ^^.

Pour conclure sur une note positive et vous l'aurez compris, ce Zesty XM 527 est un vélo polyvalent qui procure du bonheur et ça, quelque soit le paysage


Poids avec équipements 12.6 kg sans pédales.

Je met la note de 9/10 car il est rare de trouver des VTT aussi polyvalent avec un aussi bon comportement.


Pour qui ?

Pour celui qui cherche un vélo polyvalent, capable de lui donner sourire sur le plat, en montagne et en descente (mais oubliez les compétitions enduro et "run" chronométrés entre potes).
9/10

commentaires

2 commentaires

tom15
Statut : Confirmé
inscrit le 07/01/12
Stations : 1 avis
TreS bon compte rendu j ai possèder un zesty avant de passer sur spicy.très bien résumé le bike à tout faire pour qui veut rouler sans chrono mais juste pour le ride.
Pour les craquements j ai cru longtemps que cela venaient du boîtier de pédalier,puis de la visseries de la suspension avant de trouver.
Ces craquements viennent en faite de la tige de selle .il faut simplement la déposée, la sécher si humide (lavage du bike ) et la graisser.
Pour mon cas en faisant comme ça je n ai plus de craquement (pour info j ai une reverb ).
0
LOTD974

inscrit le 08/04/17
Matos : 6 avis
Merci @tom15 pour ton commentaire. Sans le faire exprès avant hier j'ai changé de tige de selle télescopique et ce matin lors de ma sortie, pas de bruit de craquement. J'avais nettoyé l’intérieur du cadre (dégraissé;) sans remettre de graisse. Affaire à surveiller.
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire