Test Lapierre OVERVOLT AM 7.6 2021

1 test Lapierre OVERVOLT AM 7.6.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Windy26

Lourd mais efficace de partout.

Profil du testeur : 62 ans | 1,80m | 77kg | Avancé | Pierrelatte
Spécificités du montage : De base
Acheté : 5399€ en magasin
Conditions du test : Drome et Ardèche méridional,Gard, Vaucluse , terrain pierreux en majorité (garrigues), et parfois bien boueux en sous bois

Points forts

Équilibre, polyvalence, feinage efficace, autonomie suffisante pour ce type de programme, All montain largement orienté Enduro pour sa rigidité, ses suspensions et sa maniabilité quelque soit le type de terrain.

Points faibles

Poids, Console Bosch purion non connectée et non évolutive, le prix qui à pris un coup en 2021.
Garantie non transferible!

Après 3 ans d’utilisations du Lapierre overvolt 529i que j’ai vraiment apprécié, je viens de changer de monture pour le nouvel Overvolt AM 7.6 année 2021

A la réception du vélo j’ai été surpris par la qualité de finition. Le cadre pourtant tout en alu ressemble à un cadre en carbone grâce aux soudures invisibles. Configuration Proche de son frère GPL2 avec un empattement proche. Design sobre et sympa.

Concernant sa configuration, ce 7.6 est entièrement équipé en Sram, freins G2 4 pistons, et changement de vitesse arrière GX lunar 12 S. La cassette est une PG1230 Eagle de 11x50T , les manettes sont des Sram NX. Devant pédalier Sram X sync eagle de 34 dents.

Les suspensions avant et arrière ont un débattement de 160mm, Lapierre a installé à l’avant une Fourche RockShox ZEB charger R29’’ 15x110 et un amortisseur arrière RockShox Deluxe select 205x60

Les Jantes sont maisons en alliage 32H de 33x622 devant, et 35X584 arrière (Montage Mulet) Pneux Maxis avant de 29x2.5 assegai et arrière Maxxterra TR de 27.5x2.8 MinionDHR

Tige de selle et selle télescopique ainsi que le cintre alu de 780mm maison. D’ailleurs je vais vite m’empresser de le passer à 750mm car l’espace entre les arbres est serré dans la garrigue.

Ce Vttae est assisté par un moteur Bosch performance CX gen 4 contrôlé par la console de base Purion, le tout alimenté par une batterie Bosch powertube de 625W.

Par contre, le nouveau 7.6 à pris de l’embonpoint et pèse 26Kg sur la balance avec les pédales Xt, soit 25,5 kg sans pedales. il à pris 0.9kg de plus que l’ancien overvolt 529i! malgré son montage en mulet.

La garde au sol est de 270mm, il a perdu 10mm à cause de sa configuration mulet et sa roue arrière de 27.5’’ , le 529i a lui 280mm de garde au sol mais est tout équipé en 29’’

Prise en main de ce VTTAE en taille L : On est beaucoup plus haut que l’ancien Ov AM 529. Dés les premiers tours de roues, la position est parfaite pour une personne de 1.8m et on se sent de suite à son aise. Grace à la bonne compensation du mode éco, son surpoids se fait vite oublier. Sans assistance électrique, pas de perte constatée à cause du moteur ce qui est remarquable. Le bruit du Bosch est bien plus contenu que celui du shimano E8000.

Après plusieurs heures passées dans les collines de la Drôme et Ardèche méridionales, j’ai pu tester le vélo sur tous types de terrains, avec une majorité de chemin pierreux.

L'overvolt  7.6 est beaucoup plus rigide que son prédécesseur, voir limite tape cul, mais je pense qu’un réglage de la suspension arrière pourrait améliorer un peu le confort. La selle est correcte et la fonction télescopique fonctionne très bien.

Je le trouve plus orienté Enduro que Am.

Une fois en piste, on oubli vite son poids, et au plus la cadence s’accélère au plus on se sent en sécurité. Les virages longs comme serrés s’avalent d’une facilité déconcertante sans tasser pour autan le vélo, donc le pilote.

Ma tendance est d’utilisé le mode Eco à 60% , Emtb à 40% dans les zones changeantes et difficiles. Le mode Emtb ayant une plage très vaste, j’utilise très peu le mode turbo ou tour.

Les montées très raides s’avalent facilement grâce au couple vraiment bien distribué en mode Emtb, et l’excellent pneu Maxxis arrière en 2.8. j’ai été bluffé par rapport à mon ancienne monture, particulièrement sur des pentes pierreuses ou boueuses ou j’étais obligé de mettre pieds à terre, avec le 7.6 ça passe, sans cabrage intempestif, à condition d’être sûr le bon rapport et doser correctement la puissance du moteur au pédalage. Avec ses 85Nm, le bosch performance CX Gen4 a plus de couple que l'ancien Shimano E8000.  Le mode assistance à pied fonctionne aussi très bien et donne plus d’assistance que l’ancien, ce qui est appréciable dans les grands raidillons.

Les pneus Maxxis que j’ai passé immédiatement en tubeless ont un très bon grip, et neufs sont difficiles à prendre en défaut . Ils contribuent à la bonne adhérence de l’ensemble en monté comme en descente. Je suis à 1.5 bar derrière et 1.3 devant ce qui permet de passer presque de partout dans ma région sud Drome/Ardèche.

Pour le franchissement, étant plutôt ex enduriste (Bourrin) que trialiste (Fin), et bien les passages d’escalier ou de grosses souches se font plus facilement, grâce à des manivelles plus courtes (165 mm) au lieu de 175cm pour l’ancienne monture. Je touche beaucoup moins avec le 7.6 lors des franchissements. Paradoxalement le fait d’avoir perdu 10mm de garde au sol par rapport à l’ancien n’est pas pénalisant, bien que la mousse de protection que j’ai rajoutée sous le moteur est déjà bien entamée. Les montées raides en épingles se négocient aussi très bien et le vélo se cabre facilement sans être extrême ce qui facilite bien le passage des gros obstacles. Dans les forts pourcentages en montée, il est facile de garder la roue avant collée au sol, il suffit de bien se pencher sur l'avant avec la selle baissée à sa guise et ça monte tout seul.

En descente avec le 7.6, c’est carrément le pied.On lâche les freins et le vélo a un comportement saint et irréprochable. Les suspensions font un travail remarquable. Sur les sauts pas de pompage, rebonds ou autres, A la réception des sauts, le vélo ne bronche pas et garde bien son cap. Le couple Rockshox avant (Zeb)/ arrière (Deluxe) fait un sacré boulot dans les parties défoncées. La roue avant reste bien collée dans les virages, gage de sécurité dans le sinueux rapide, la roue arrière suit le rythme sans broncher, avec une légère tendance à chasser dans le pierreux en portions courtes et rapides, ce qui rend l'ensemble assez joueur mais jamais inquiétant.

Sur l’ancien Vttae j’avais une impression de tassement aux réceptions de sauts, malgré un réglage assez dur. Mais les 140mm de débattement étaient peut être un peu juste pour mes 80Kg habillé…Avec ce 7.6,  il y reste une grosse marge de manœuvre dans ce domaine. Ce vélo est un régal en tout terrain et son équilibre déjà bon par le passé a fait un bon important. Cette facilité dans les montées difficiles, vous incite à tenter et faire des choses impossibles que je n’avais d'ailleurs jamais réussi à faire avec l'ancien VTTAE.

Si l’on parlait un peu des Sram, donc première fois que j'utilise cette marque. On commence par les freins qui pour moi font leurs job dans la plupart des situations,  Dans les longues et fortes je confirme la très bonne tenue de ces freins avec les disques de 220,  j'ai fait la procédure de «Bed in » pour les roder correctement et avoir toute l efficacité. 

Le changement de vitesse est précis, pas de chaine entre 2 pignons qui frottent, par contre le passage des vitesses est assez violent par rapport à mon ancien Shimano, mais meilleurs. Pas de saut de dents où de pignon, chose pourtant répétitive sur l'ancien vélo.  Quand je le peux, je lâche l’effort sur les pédales au passage des vitesses pour minimiser le claquement pignon/chaine.

J‘ai du attacher avec un rilsan le câble du dérailleur arrière qui dépassait trop du vélo.

Sur une boucle type de 50Kms avec 625m d’ascension, l’autonomie est correcte, puisque le Purion m’annonce une autonomie restante de 50kms, avec mon ancien Shimano e8000 c’est vrai en 500w, j’avais une autonomie de 70kms maxi sur ce parcours type.

Je vais maintenant parler aussi des défauts qui j’espère seront améliorés sur les modèles 2022 .

- La console Bosch Purion en monochrome , bien que bien visible en plein jour, est carrément low cost pour un vélo de ce prix, je regrette ma console Shimano bien plus complète, couleur et plus fine.

- Incompatibilité entre câblage Purion et Kiox, obligé de changer aussi le câble, donc je ne passerai pas au kiox pourtant tentant, car pas envie de bricoler. J'ai crus entendre et j’espère que la mouture 2022 corrigera ces manques, car ils ont 4 ans de retard sur la concurrence. Avec cette configuration basique, obliger de passer par le concessionnaire pour paramétrer le moteur Bosch ! inadmissible en 2021, alors que Shimano 3 ans avant le permettait avec sa console basique, grosse déception!

- Pas de protection plastique hauban arrière coté frein à disque.

- Pas de sabot alu ou fibre moteur renforcé, mais simple carter de plastique trop léger. En attendant j’ai mis une mousse de protection que je peux déjà changé.

- Pas de verrouillage de la fourche avant, pourtant pratique dans les grandes montées, heureusement possibilité de durcir l’amortisseur arrière. Sur l'ancien VTTAE, c’était le contraire, fourche avant verrouillable mais pas l'arrière...

- Pas de garde boue avant alors qu’il était de série sur mon ancien Lapierre pourtant à 1000 euros moins cher. Cette pièce est indispensable. J'ai voulu essayer sans, mais j'ai vite déchanté dés ma première sortie , j'ai pris pas mal de graviers dans la figure sans cette protection. Heureusement que le terrain était sec....

- Pas de porte bidon, et support installé incliné, l enlever avant d'installer le porte bidon, sinon la gourde frotte sur le cadre et abime la peinture. 

- Accès à la batterie difficile, mais je n'y touche pas souvent.

- Pas de montage en Tubeless de série, pourtant impératif pour éviter les crevaisons intempestives sur ce genre de vélo.

- Chargeur Bosch 4A seulement. Peut mieux faire.

- Poids de 26Kg equipé, donc pas de progression notoire sur la légèreté des composants en 3 ans, mais batterie et suspensions plus grosses. La concurrence à ce prix est de 1.5 kg de moins en moyenne.

Garantie non transferible , point majeur pour une revente. De moins de 5 ans ( durée de Garantie du cadre). Point qui sera mendatory pour moi lors de mon prochain achat!

Parlons Budget maintenant, le prix annoncé à 4999 euros du début 2021, est passé à 5399 en milieu d'année. Et oui trop de demandes égal envol des prix. Si l'on ajoute les choses impératives comme le garde boue avant, le gravage obligatoire, les pédales automatiques Shimano deore XT, le porte bidon et le montage en tubeless , une protection moteur adéquate, et bien la bête avoisine les 5800 euros, donc je retire 1 point au général, d'autan plus que les prix sont non négociables et on approche plus des 6000 euros que des 5000 euros du début d'année. A ce jour on est content lorsque l'on arrive à en avoir un, quelque soit le prix.

Voilà mes premières impressions sur ce nouveau Lapierre Overvolt AM 7.6 2021 que j'ai pu le comparer à mon ancien Am 529i 2018. Pour conclure, Beau vélo très bien fini au design sobre et élégant, avec une tenue remarquable en tout terrain, vraiment agréable en montagne avec une bonne autonomie. On peut envoyer grave avec !

Dommage que le poids n'a pas évolué depuis l'ancien, mais le prix oui. Gros reproche pour le Purion non évolutif à ce niveau de prix!

Reste à voir dans le temps sa solidité...

Pour qui ?

Pour tous, même pour les compétiteurs
8/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire