Test Lapierre X-CONTROL 610 2013

1 test Lapierre X-CONTROL 610.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Massacre

Un vélo de rando très efficace

Avis sélectionné
Profil du testeur : 29 ans | 1,70m | 60kg | Avancé | Nancy
Spécificités du montage : tout d'origine même la chaîne
Acheté : 800€ d'occasion
Conditions du test : Une sortie à la fraîche après la pluie, d'environ 1h et 10km, beaucoup de pauses pour affiner les réglages (descendre la potence, dégonfler la fourche, tourner le guidon et les freins, monter la selle, descendre la selle, monter la selle, descendre le bec de selle.) Les chemins accessibles dans la région sont en glaise lisse, d'où surgissent quelques racines, et des pierriers par petites zones.

Prise en main d'un X-control de 2013:

Après l'achat d'un X-control d'occasion, un petit retour s'impose sur cette découverte d'un vélo peu conseillé et pourtant très surprenant.

présentation du vélo:

Il s'agit d'un vélo de XC/rando tout suspendu, offrant 100mm à la roue arrière et 120mm à la roue avant. On retrouve un amortisseur maison, une fourche fox 32, un poste de pilotage (potence, cintre, tige de selle) confié à Easton, et un groupe complet shimano SLX 3*10 avec disques en 160/180. Seul le dérailleur XT déroge un peu (pour le bling bling)


prise en main:

Malgré la taille L pour mes 1m70, Taille de 2013 qui correspondrait plus à un M voire un grand S moderne avec une potence plus courte, la position de conduite m'a tout de suite accueilli comme si je faisais partie de la famille.

Dès les premiers tours de pédales, on est fixé. La position, les pneus, la quasi-absence de pompage en font un vélo diablement efficace, et l'amortisseur maison très souple apporte un confort de conduite adapté à de la randonnée. C'est donc dès les premiers mètres une très bonne surprise. En revanche, même sur le plat, la potence longue et l'angle de direction frôlant les 70° font vite oublier tout espoir d'un vélo stable. Assis et en appui sur les mains, le vélo a même tendance à guidonner, voire à glisser lorsque les pneus ne suivent plus. Si on veut aller vite, il faut alléger l'avant, et pour un ancien descendeur, le réflexe n'est pas simple.

Montée:

On est là dans le domaine de prédilection du X-control. Si bien que souffrir du pédalage devient presque un plaisir. Les segments chaotiques sont très bien gérés par l'amortisseur, la position est bonne, le rendement excellent, ce vélo est un vrai bonheur.

Un petit bémol lors de ma prise en main, avec les pneus pour conditions sèches qui ont souvent perdu l'adhérence dans les parties raides pleine de boue compacte. L'absence de tige de selle télescopique rendant la recherche d'appui plus difficile et la fox 32 donne une tendance au vélo à cabrer lorsqu'elle est bloquée. Une fois baissé la selle et ouvert la fourche, les parties trialisantes sont franchies sans efforts, même le pneu arrière hors de sa zone de confort ne gâche pas le plaisir.


Descente:

C'est là où le X-control a été le moins à l'aise.

L'absence de stabilité n'aide pas, même si ce point sera traité à l'avenir avec une potence plus courte. Mais il faut rajouter la plongée excessive de la fox qui demande à être bloquée en descente, surtout au freinage. Les freins SLX sur un vélo de descente ne posent pas de problèmes particuliers, mais sur le lapierre et son angle de direction redressé, leur coté On/Off apparaît et le freinage devient très technique. un faible appui sur le levier fait plonger la fourche et glisser l'arrière du vélo, ce qui rend l'exercice délicat.

Dans les virages, la direction peu rigide demande une conduite plus douce qu'à mon habitude, mais ce point sera à travailler avec le temps et n'est pas primordial pour une pratique plus douce.

On remarque que l'amortisseur fonctionne très bien tant que les roues restent au sol, la cinématique donne du confort sans talonner malgré les 100mm et donne confiance. Rouler en arrière avec un pilotage passif semble la marche à suivre avec ce vélo. Gare à ne pas décoller les roues en revanche, car le seuil de déclenchement de l'amortisseur est très présent et le grip tarde à revenir. C'est un plaisir gâché car le comportement sur les sauts est très équilibré pour la catégorie.

Les périphériques:

Le groupe SLX n'a pas pris une ride et malgré son âge offre un fonctionnement exemplaire au niveau des freins comme de la transmission. Les freins donnent confiance, les vitesses passent instantanément. La transmission 3 plateaux fait peut être un peu tache, le plus grand plateau étant superflu et ne sert que sur route. La finition brute du pédalier est du plus bel effet.

Les moyeux SLX, équipés de roulements à cuvettes rappelant des heures de cauchemars sortis des années 90 se montrent finalement très simples à entretenir et régler.

Les suspensions sont un peu en retrait par rapport au comportement du vélo. La fox 32 demanderait d'avantage de maintien, tandis que l'amortisseur mériterait d'être plus sensible sur les premiers millimètres de course, voire d'être équipé d'un réglage de compression permettant de l'ajuster à la fourche.

La potence d'origine, très belle au demeurant, est un poil longue pour moi (90mm), et devra être remplacée pour améliorer ma position.

Au final, on frôle la perfection. Une potence plus courte, une tige de selle télescopique, un plateau en moins peuvent déjà moderniser très largement le vélo. Ne restera qu'un travail d'optimisation des suspensions pour le rendre vraiment performant en randonnée, voire en XC.

Pour qui ?

Pour les sportifs qui cherchent un vélo performant en montée mais qui reste confortable sur la distance et dans toutes les conditions. Exit les pilotages agressifs en descente, ici c'est des montées trialisantes ou des chemins plats et sinueux qu'on recherche. Un vélo qui ne serait pas ridicule en compétition de XC malgré le débattement transfini de 120mm!
7/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Points forts

cinématique arrière performante au pédalage et sur les chocs
position et géométrie adaptée à la montée
composants hauts de gamme et fiables

Points faibles

aucune stabilité à moyenne et haute vitesse
l'absence de tige télescopique normale pour 2013 donne un coup de vieux au vélo
amortisseur maison un peu cheap qui gâche un peu la suspension arrière.

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire