Test LEATT velocity 6.5 2019

4 tests LEATT velocity 6.5.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Un masque de moto pour bicyclette bien pensé !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 20 ans | m | 65kg | Expert | Coudoux
Acheté : 80€ en ligne
Conditions du test : J'ai reçu mon masque début Août 2019. Je l'ai testé sur 5 sorties enduro dont une en station aux Orres et les autres dans le Lubéron (sud de la France). A chaque fois il faisait grand beau et assez chaud (voir très chaud). Je l'ai testé sur deux casques différents : - un casque jet POC Tectal dont j'ai publié le test sur 26 in ( https://www.26in.fr/tests/casque/poc/tectal/2019_3394.html ) - un casque intégral POC Coron dont je ferai le test plus tard Vu la météo et la sécheresse du sud de la France. Je ne pourrai pas vous décrire mes tests dans la boue ou sous la pluie car en Août chez moi ces conditions sont très rares mais je pourrai vous parler des passages poussiéreux de la piste des Vallons aux Orres.
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
LEATT - Velocity 6.5

Tout d'abord je tiens à remercier 26 in pour m'avoir fait confiance et m'offrir la possibilité de tester ce masque ! Une chouette équipe et un site internet bien développé et informatif... MERCI !


Introduction :

Ayant un nouveau casque intégral noir et blanc, je n'avais pas de masque assorti, le test privé 26in est tombé à pique... J'ai donc choisi la couleur noir et blanc avec une teinte (opacité) à 28 %, ce qui est très faible je vous l'accorde mais ce critère m'a réservé quelques surprises bien positives à voir dans ce test !

Remarque : durant ce test j'ai comparé ce masque avec un autre masque que je possède depuis un peu plus longtemps, il s'agit d'un masque de la marque OAKLEY, modèle : Front Line MX Equalizer Orange/Bleu - Prizm.


Réception du masque :

Comme la plupart des masques il est vendu dans une boîte en plastique. Celle-ci est très design, on a vraiment envie d'ouvrir et de tester le produit.

Le contenu du packaging m'a vraiment surpris car il contient beaucoup plus d'accessoires que l'autre masque alors qu'il est 120 euros moins cher. Il contient deux housses de mousses, une dizaine de tear-off (on peut reprocher à la marque de proposer encore de nos jours ce type de produits qui ne sont pas dans un esprit de développement durable et éco-responsable, alors que la marque propose des roll-off tout autant efficaces et éco-responsables pour le coup), un protège nez plutôt dédié au moto-cross et un écran neutre (88%) supplémentaire.


Premières impressions :

Toujours en comparant les 2 masques, lorsque que l'on met pour la première fois le masque sur le casque, le LEATT est beaucoup plus fit que l'OAKLEY, j'entends par-là que la forme est plus arrondie dans les 3 dimensions (hauteur, largueur, profondeur), il prend donc mieux la forme du casque et du visage.


Les mousses :

En ce qui concerne les mousses, dans les deux cas nous avons trois couches. L'épaisseur de la multicouche est plus importante sur le LEATT. Sur ce critère les deux masques se valent car d'un côté on choisit le confort des mousses et de l'autre on choisit d'être plus light pour mieux respirer et moins être encombré.


Le look :

Ce critère dépend surtout du pilote et de son style. Pour moi le LEATT est sobre en noir et blanc, propre et classe mais sans plus ! Le Oakley quand à lui est plus coloré et plus flashy de quoi se faire repéré facilement.


Champ de vision :

Ici on n'a vraiment un style moto cross sur les deux masques mais le LEATT se rapproche quand même plus du pilotage en VTT. Son champ de vision est plus arrondi. Sinon, les deux masques ont tous les deux un point vert sur ce critère.


Qualité des verres :

C'est dur d'avoir la perfection sur ce critère car les écrans sont fabriqués en polymères et non pas en verre bien entendu. Alors que la résistance aux rayures des polymères est un de leurs point faibles, les fabricants ont recourt à de nombreuses techniques diverses et variées pour résoudre ce problème en ajoutant une couche anti-rayure par exemple.

Dans le cas de nos deux masques l'OAKLEY résiste beaucoup mieux aux rayures que le LEATT. Sur le LEATT, les rayures sont plus marquées, un des rares points faibles du masque. 

Cependant, il y a une explication à cela :

LEATT a fait le choix de miser sur la solidité de l'écran (les tests en laboratoire montrent même qu'il résiste aux balles, aucune crainte en ce qui concerne la projection de pierres dans certains freerides). Or plus un matériau est dur plus il va avoir tendance à se rayer facilement. D'après mon analyse de technicien IUT en matériau et à vue d'oeil (ce n'est donc pas forcément le cas attention) il s'agit d'un Polycarbonate... la caractéristique principale de ce matériau est son incroyable résistance aux chocs et aux projections mais en contrepartie on peut très facilement le rayer. Mais après tout qui n'a jamais rayé son masque à la première sortie après achat ?


Teinte de l'écran :

Sur ce point difficile de rivaliser avec la technologie PRIZM de chez OAKLEY. Cette technologie permet de changer la couleur de la vision du pilotage et surtout sa luminosité. L'écran va adapter la luminosité à son environnement. Cependant en VTT ce changement est très fréquent et à de nombreuses fréquences. Cette technologie à sa limite car quand l'on passe successivement de sous-bois à ciel dégagé puis sous-bois à ciel dégagé et ça beaucoup de fois d'affilé, le temps d'adaptation de la luminosité n'est assez rapide et cela peut perturber le pilote.

Pour parler du LEATT, dans mon cas l'opacité était à 28% (ce qui est très faible surtout pour une pratique VTT car l'on est souvent en sous-bois dans la forêt). Au premier abord je me suis dit je teste mais je sais que je vais vite mettre l'autre écran transparent à 88% fourni dans le packaging. Et bien j'ai été vraiment surpris car dans les parties dégagées la vision est très nette et agréable et la puissance du soleil ne me gênait pas et dans les parties en forêt je n'ai pas pensé à ce critère et piloter librement. J'en ai donc conclu qu'il ne gênait nulle part.

Attention quand je vous parle de forêt je vous parle des Alpes du sud aux Orres, il ne s'agit pas de forêt très dense comme on peut rencontrer en Savoie ou dans les Vosges. Checker les tests des autres testeurs pour avoir plus d'infos.


Modularité :

Sur ce critère le LEATT est sans doute le meilleur masque que j'ai pu tester de toute ma vie de VTTiste. Toutes les parties du masque peuvent s'assembler et se désassembler très facilement que ce soit les mousses (point positif ici car habituellement les mousses ne se changent pas), l'écran, l'élastique et le protège nez. Honnêtement, c'est la première fois que je ne galère pas à changer d'écran et c'est très agréable.


Qualité de l'élastique :

je peux seulement vous dire que pour l'instant l'élastique des deux masques permet un excellent maintien sur le casque mais il faudra en reparler dans plusieurs mois au bout d'une cinquantaine de sorties voir s'ils tiennent dans le temps.


Résistance à la buée :

Alors là vous avez deux masques au top du top ! Rien à dire, aucune buée même après de longs runs enchaînés, la vision n'est pas perturbée c'est vraiment agréable.

Attention, pour compléter entièrement ce critère il faudrait tester le masque sous brouillard ou par temps pluvieux mais chez moi à Aix en Provence ce n’est pas souvent le cas.


Rapport qualité/Prix :

Leatt a fait très très fort sur ce point car leurs masques ne sont vraiment pas chers et sont très performants et développés.

OAKLEY = 200 euros

LEATT = 80 euros


Voilà ce test est fini. Encore merci pour cette aventure ! A la prochaine !

Pour qui ?

Pour les riders qui cherchent un masque technique et facile d'utilisation. Pour des pratiques gravity freeride/enduro/DH ce masque est parfaitement adapté.
8/10
Confort des mousses
Intégration avec le casque
Look
Champ de vision
Qualité des verres
Qualité de la monture
Qualité de l'élastique
Résistance à la buée
Facilité pour changer l'écran
Rapport qualité/prix

Points forts

Conception du masque : il est hyper bien pensé que ce soit au niveau du champ de vision, de la solidité, de la modularité (changement d'écran, roll-off et de mousse) et de l'ergonomie qui s'adapte au casque parfaitement.

Points faibles

Résistance aux rayures

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire