Test LEATT velocity 6.5 2019

4 tests LEATT velocity 6.5.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
LabInk38

Sympa mais perfectible (surtout en OTG)

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,80m | 80kg | Avancé
Conditions du test : 1 mois principalement en terrain très sec (canicule oblige...), en enduro, DH, bikepark, nocturnes,...
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
LEATT - Velocity 6.5

Avant d'attaquer ce test, je tenais à remercier 26in pour la confiance accordée en me sélectionnant. Cela tombait d'ailleurs merveilleusement bien, car la question du changement de mon masque se posait plus ou moins. J'espère maintenant que ce retour sera à la hauteur..! Let's go!



Commençons par le départ du commencement du début


1- Cours d'histoire:

LEATT est une marque Sud-Africaine spécialisée dans la protection corporelle pour la pratique du 2 roues.

La marque c'est faite connaître grâce à leur "neck brace" (protection cervicales) qu'elle a créé en 2001, et qui depuis, est devenu un élément indispensable pour bon nombre de riders. D'abord plébiscitée en motocross, LEATT a ensuite conquis le marché du VTT "Gravity", avec un certain Sam Hill en tête d'affiche (et oui, ça aide..!). La marque propose maintenant une gamme complète d'équipement de protection, ainsi que de vêtements techniques, dédiés à notre pratique.

Aujourd'hui nous allons nous intéresser plus particulièrement à leur masque (que c'est pas le tout de blablater!!!) avec le seul modèle existant chez LEATT, j'ai nommé le Velocity 6.5.


2- Cours de technologie:

Le Velocity est disponible en 13 coloris sur le site LEATT, auxquels s'ajoutent 9 teintes d'écran (14 sont annoncés dans la description).

Ces teintes s'expriment en pourcentage de "transmission de lumière". C'est à dire qu'un écran à 22% (qui est au passage le plus teinté) transmettra 22% de lumière. Inversement, l'écran à 83% sera lui le plus transparent. À noté que chaque pourcentage de teinte possède sa propre couleur, donc si votre coeur s'emballe pour un magnifique écran Bronze Irisé, la teinte sera forcément de 22%, tout comme l'écran Rose Ultracontrast est à 32%, ou encore l'écran Jaune est lui à 70%. À prendre en compte lors de l'achat d'un écran! ;-)

Au niveau des spécificités, l'écran possède une protection balistique, rien que ça..! Très honnêtement, j'ose espérer que LEATT possède un contrat avec une armée, et qu'il était donc plus simple de produire un seul écran pour tout le monde, parce que je me pose vraiment la question de l'utilité d'un tel écran. Pas que nos amis chasseurs soient avares en lâché de pruneaux, mais tout de même..! Avant d'en prendre une dans l'oeil (et du bon calibre) il risque à se passer un bon moment! Au delà de la plaisanterie, il me semble que pour une utilisation sur 2 roues, et principalement en VTT, les efforts pourraient se porter sur quelque chose de plus utile qu'une protection balistique. Du coup, l'écran mesure 2,7mm d'épaisseur... Pour le coup ça respire la solidité!

Pour le reste:

-Bandeau élastique de 50mm anti-dérapant;

-Écran anti-buée grâce à un polymère intégré et anti-rayures;

-Mousse triple densité;

-Champ de vision à 170°;

-OTG (Over The Glasses) pour les porteurs de lunettes;

-Changement d'écran facile;

-Protège nez amovible

Il est également possible d'ajouter le système Roll-off ou d'installer des tear-off en cas de temps capricieux.

Niveau prix, la version "de base" (avec écran non irisé) s'échange contre 79,99€ ppc. La version avec écran irisé est, elle, à 89,99€, et la dernière avec système Roll-off est affichée à 99,99€. Concernant les écrans, le transparent est à 9,99€, les teintes classiques à 14,99€, et les teintes irisées à 25,99€.

Le tableau est maintenant posé, plus qu'à espérer rencontrer des chasseurs!



Bon on va peut-être essayer non?


Il est par contre important de noté que je porte des lunettes de vue, car il y a eu quelques conséquences à cette particularité. Notez également que mon précédent masque, qui me sert d'élément de comparaison, est un SHOT Iris dont vous pourrez trouver le test ici même.


1- Découverte:

Réception et déballage de la bête! Et ô surprise!! Léa a eu la formidable idée de demander un deuxième écran de manière à pouvoir s'adapter à chaque situation, et tester les changements d'écrans! MERCI Chef ! Voilà donc le Velocity 6.5 dans sa livrée blanche/grise accompagnée d'un écran gris clair (58%). Mais ce n'est pas tout, le masque est livré avec une housse de protection, quelques tear-off (une dizaine), et le protège nez amovible. L'écran supplémentaire (transparent / 83%) n'est pas en reste, car il est livré lui aussi avec une housse de protection. Bien vu!

Première prise en main, et installation du protège-nez pour lequel je dois jeter un oeil sur la notice, et qui est en fait ultra simple à installer. Vient ensuite le moment d'essayer ce changement d'écran fulgurant. Et bien croyez le ou non, mais tout ne c'est pas passé comme espéré... En fait, l'écran est en 2 épaisseurs séparées par une petite bande en mousse, et le tout est bien entendu collé pour ne faire qu'un.


2- Le fameux changement d'écran:

1er problème, la colle dépasse légèrement et vient coller à la monture. Même problème sur la monture, et sa mousse servant d'étanchéité avec l'écran. Du coup ça colle... 2eme problème, les encoches des extrémités droite et gauche de l'écran paraissent parfois mal ajustées, se qui rend le montage/démontage moins facile que prévu. J'ai par exemple, un écart de 1,5 à 2mm sur l'écran gris, et vu la rigidité de l'ensemble ce n'est pas évident à rattraper. 3eme problème, en cas d'utilisation du protège nez, celui-ci rehausse l'encoche dans laquelle se glisse l'écran au niveau du nez, ce qui ne facilite pas non plus sa mise en place.

Au final, une fois les anses déclipsées, je dois pousser l'écran de l'intérieur en forçant comme un âne (et gagner une belle trace de doigt) pour sortir une des 2 encoches, puis décoller légèrement l'écran, et enfin écarter la monture pour que l'écran passe l'encoche du nez (plus ou moins si le protège nez et en place ou non). J'ai fini par passer 1h au garage pour tenter de comprendre se qui n'allait pas et essayer diverses options, mais rien de concluant.

Il m'est alors venu l'idée de chronométrer le montage/démontage pour le comparer avec le SHOT et son système classique, et voilà le résultat:

-LEATT Velocity 6.5: montage 8s / démontage 15s

-SHOT Iris: montage 40s / démontage 4s

5x plus rapide à monter (ce qui est cool, il faut l'avouer), mais 3x moins à démonter. Et puis quand on y réfléchit bien, je penses que les cas où les changements d'écran en moins d'une minute sont nécessaires ne doivent pas être bien nombreux finalement, voir inexistants. Et c'est encore pire avec l'écran transparent car les encoches paraissent encore moins bien ajustées. Bref, ça marche, mais c'est pas fou, même si ça pourrait complètement l'être en améliorant les finitions.

Petite parenthèse sur la modularité de la bête. À force de forcer pour retirer l'écran, et en cherchant diverses façons de faire, je me suis aperçu que la mousse pouvait se retirer de la monture. Est venue alors la question du "pourquoi". Probablement pour les laver dans un premier temps, même si je doute que ce genre de matériaux apprécie l'eau à l'excès. Dans un second temps j'imagine alors qu'il est possible d'en changer une fois celles-ci usées, mais après recherches sur le site de la marque, du distributeur, et ailleurs, aucune trace d'éventuelles mousses. Plutôt dommage, à moins que cela ne vienne dans le futur..?

3- Et sinon il est beau?

Bien sûr! Sur l'esthétique rien à redire. C'est beau, le design est sympa, et l'ensemble paraît, à l'image de l'écran, bien solide. On le ressent d'ailleurs une fois en main car il n'est pas des plus légers avec ses 206g (contre 146 pour le SHOT). En même temps, pour arrêter les balles il faut ce qu'il faut! Visuellement il en impose, mais rien d'alarmant, pas d'inquiétude. Par contre, la livrée blanche/grise est sympa mais plutôt salissante. Je suis curieux de voir le résultat après une bonne session dans le gras..! En tout cas c'est joli!


4- Une fois sur le casque:

Découpons, si vous le voulez bien, ce paragraphe en 3 parties:

- Casque intégral: s'intègre pile poil au casque, tout le visage est couvert, c'est top (surtout en cas d'attaque de branche!)! La mousse triple densité apporte également un super confort, surtout que la mousse est un peu plus pincée que sur le SHOT au niveau du nez, ce qui facilite la respiration. Il est vraiment posé et c'est très agréable! Le champ de vision (annoncé à 170°) ne m'a par contre pas bouleversé. Je n'avais pas d'élément de comparaison et m'attendais donc à un sacré changement vu que le chiffre est mis en avant par la marque (comme quoi le marketing...), mais comparé au SHOT, il y a le même dégagement en latéral et aucune gêne n'est à déclarer. C'est sur la hauteur que le LEATT gagne quelques millimètres, ce qui ouvre le champ de vision sur le plan vertical. Bilan vraiment positif!

- Casque classique (ou jet): pas la même histoire... La belle hauteur du LEATT est devenue pénalisante sur ce type de casque, avec le haut du masque venant en permanence "s'accrocher" au bord du casque. De plus, de par sa conception solide et donc plus lourde notamment que le SHOT (avec 60g de plus, ce qui n'est pas rien placé sur le nez), il a eu la fâcheuse tendance à se poser bien plus bas sur les narines et gêner la respiration au même titre que le SHOT, voir plus. J'ai réussi à contrecarrer légèrement ces effets en serrant le bandeau plus que d'habitude, mais avec les secousses celui-ci finissait par redescendre. Bilan beaucoup plus mitigé avec ce type de casque...

- Le "fit" de l'OTG: vu que je porte des lunettes au quotidien, la mention OTG m'est assez importante dans le choix d'un masque, bien que le SHOT (qui n'est pas OTG) s'en sorte à merveille à ce sujet. Il se trouve que le LEATT (annoncé OTG) s'est montré, lui, moins concluant pour 2 raisons.

La première est que l'ouverture du masque est plus étroite que le SHOT, avec 11,5cm pour le LEATT contre 12,2 pour le SHOT. Conséquence, au moment de mettre le masque, il n'est pas rare que la mousse embarque la monture des lunettes ce qui oblige à les replacer correctement. Cela arrive d'autant plus avec un casque classique, car les branches ne sont pas maintenues, mais il est plus aisé de les remettre en place vu qu'elles sont accessibles. À l'inverse, le déplacement est plus léger sur l'intégral (car les mousses maintiennent les branches un minimum), par contre il est plus difficile de les attraper pour les remettre en place.

La deuxième raison concerne le poids. Comme dit plus haut, sur le casque classique, j'ai dû serrer bien plus le bandeau pour contrecarrer l'effet du poids. Malheureusement, à trop le serrer, la monture de mes lunette est arrivée à toucher l'écran. Ça reste léger, mais ça a touché. Par contre, cela concerne uniquement le casque classique, le masque profitant d'un meilleur maintient avec l'intégral, et donc moins de serrage.


5- Okay okay, mais sur le terrain?:

Le gros point positif du LEATT est à mon avis la qualité de son verre qui m'a très agréablement surpris. La teinte gris clair, à 58% de transmission de lumière, a été parfaite dans de très nombreuse conditions. En plein soleil la teinte pose un léger filtre qui permet de ne pas trop en prendre plein les yeux. À linverse en forêt, la teinte arrive quasiment à se faire oublier. La lumière paraît très homogène ce qui est vraiment agréable! Les transitions de lumière se passent dans la douceur, à aucun moment je n'ai été ébloui en sortie de forêt, ou ans le noir en y rentrant. Sans parler de l'anti-buée qui joue incroyablement bien son rôle, même sur les grosses montées en température. J'aurais été curieux de voir ce qu'un écran plus teinté peut offrir, tant celui-ci m'a convaincu!

Il y a par contre eu un gros point noir, qui m'a finalement fait repartir sur le SHOT, mais qui ne concerne QUE les porteurs de lunettes: l'aération... Pour celles et ceux qui n'en portent pas, il faut savoir qu'avec des lunettes de vue et dans 95% des cas (voir plus), la buée s'installe principalement sur les lunettes de vue. Il est donc nécessaire, si ce n'est obligatoire, d'avoir un masque le plus aéré possible pour l'évacuation de cette dernière. Et à ce petit jeux, le LEATT a été très décevant. En comparaison, le LEATT comme le SHOT possèdent une belle aération sur le haut du masque bien qu'un poil plus petite sur le LEATT. Mais il ne faut pas oublier que sur le haut du masque vient le casque, qui, forcément, réduit le passage d'air, et qu'en plus le LEATT est plus haut..! Reste alors les aérations sur le bas du masque, mais là où le SHOT possède à nouveau une belle surface, le LEATT compte lui au minimum 3x moins de surface! Dommage quand on pense que le bas du masque n'est lui quasiment pas gêné par le casque. De plus, le SHOT possède 2 aérations frontales juste au dessus de l'écran pour ventiler encore plus. Résultat, alors que la buée s'accumule, ou au mieux, stagne avec le LEATT, elle est évacuée en quelques mètres avec le SHOT. La messe est dite, avec des lunettes de vue, le LEATT n'est clairement pas assez ventilé. Ce n'est pas tout d'annoncer une mention OTG parce que la profondeur du masque le permet si derrière rien ne suit, ni l'ouverture, ni la ventilation... Marketing quand tu nous tient...



du coup on dit quoi alors?


On dit que c'est pas mal, mais perfectible surtout en cas de port de lunettes de vue (oh! Comme dans le titre!).

Si je devais uniquement le comparé avec le SHOT et le noter, cela donnerait un masque presque 2x plus cher, avec des spécificités techniques pas forcément bénéfiques, vu que le changement d'écran n'est pas dingue dans mon cas et que je ne suis pas à 1min près pour en changer. Un écran, par contre, au top du top même si le côté "protection balistique" me paraît franchement inutile (d'ailleurs, si quelqu'un me trouve une raison valable de cette protection,  en dehors des chasseurs, je suis preneur!), mais une mention OTG très sur cotée qui m'empêche quasiment de l'utiliser. Et si je devais mettre une note en tenant compte uniquement que de mon cas, elle serait de 6/10, pas plus. À titre d'info, j'ai réessayé le SHOT après ce gros mois de test, et il n'y a pas photo, je n'utilise désormais plus du tout le LEATT...

Mais j'ai préféré envisager ce constat de manière plus globale, car la grande majorité d'entre vous ne possèdent sûrement pas de lunettes de vue, ou du moins pas pendant le vélo.

Je dirais donc que le LEATT Velocity 6.5 est malgré tout un bon masque qu'il faudra éventuellement réserver à une utilisation avec casque intégral. Dans tous les cas, vous ne serez pas déçu par l'excellente qualité de l'écran, ni par son super confort, avec en plus, un design très sympa, et le tout bien moins cher que certains leaders du marché.

Pour qui ?

Aux utilisateurs de casque intégral principalement cherchant un masque de qualité à un bon prix. Mais à déconseiller fortement aux porteurs de lunettes de vue.
7/10
Confort des mousses
Intégration avec le casque
Look
Champ de vision
Qualité des verres
Qualité de la monture
Qualité de l'élastique
Résistance à la buée
Facilité pour changer l'écran
Rapport qualité/prix

Points forts

- La qualité de l'écran
- Le montage de l'écran super rapide
- Le "fit" au niveau du nez

Points faibles

- OTG que de nom
- Finition à revoir pour un retrait rapide de l'écran

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire