Test MAXXIS Shorty 2017

2 tests MAXXIS Shorty.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
thomythomthom

Le pneu avant pour rouler toute l'année en enduro

Profil du testeur : 23 ans | 1,85m | 82kg | Expert | Ferney-Voltaire
Acheté : 45€ en ligne
Conditions du test : De la boue à la poussière en passant par la neige

Points forts

polyvalence
grip
débourrage
poids/résistance

Points faibles

un peu étroit (dispo maintenant en 2,5)
un peu carré sur une jante de 30mm (existe maintenant en WT)

Je roule en enduro essentiellement dans le jura et le nord des alpes autant dire sur un terrain où règne la belle terre et les racines plutôt que la caillasse. Je recherche donc le grip plus que le rendement. Vu la réputation de la marque je me suis tourné vers le Maxxis Shorty 29x2.30 EXO 3C Maxx Terra à l'avant pour le montage à la carte de mon specialized enduro 29. 


  • Descriptif:

Je roule en enduro et sur quelques courses aussi. Je pense que s'il y a bien quelque chose sur lequel il ne faut pas hésiter à choisir le meilleur ce sont les pneus. C'est pourquoi j'ai choisi la gomme triple composante 3C une dizaine d'euros plus cher que la gomme dual. La gomme 3C offre trois dureté de gomme : une dure pour la couche de base, une tendre pour la bande de roulement et une extra tendre sur les côté pour un maximum de grip en courbe. Pour l'enduro c'est le 3C Maxx Terra, qui se situe entre le 3C Maxx Grip (pour la DH) et le 3C Maxx Speed (XC-AM), qui est le meilleur compromis entre grip et rendement. 

Lorsque j'ai acheté ce pneu il n'était disponible pour le 29" qu'en 29x2.30. Il est aujourd'hui disponible en 29x2,50WT que je choisirais si je devais changer. 

Assez indispensable en Enduro les flancs sont renforcés (appellation EXO chez Maxxis) pour mieux résister aux déchirures. 

Niveau poids le shorty dans cette configuration est annoncé à 910g. J'avoue ne pas avoir vérifié car je ne suis pas à 50g près mais disons que le rapport poids/résistance est bon si vous roulez comme moi sur des terrains pas trop rocailleux. Sinon je pense qu'il serait mieux de choisir une carcasse DD (doubledown) qui est conçu pour être encore un peu plus résistant (mais un peu plus lourde) avec une double carcasse de 120TPI. La carcasse DD n'est malheureusement pas disponible pour l'instant avec le Shorty. Les TPI parlons-en, c'est le nombre de fils par inch, c'est à dire le "squelette" du pneu. C'est un élément qui est bien souvent négligé lors du choix mais qui est important selon moi. Plus le nombre de TPI est important plus les fils sont nombreux et fins et donc moins résistant mais le pneu est au final plus léger. L'autre avantage d'avoir plus de fils est que le pneu est plus souple, il se déformera mieux sur les obstacles et le rendement sera donc meilleur c'est pour ces raisons qu'on trouve des pneus de plus de 150TPI pour le XC. Le DoubleDown est une bonne solution car il allie un bon rendement et une bonne résistance du fait d'avoir deux carcasse supperposées de 120TPI. 

Le Maxxis Shorty 29x2.30 EXO 3C Maxx Terra fait lui 60TPI qui est la carcasse habituelle en AM/enduro et qui se révèle être un bon compromis entre résistance, souplesse et poids. 

  • Montage

Depuis bien longtemps je roule uniquement en Tubless Ready et je ne suis pas près de revenir en arrière. Le Maxxis Shorty 29x2.30 EXO 3C Maxx Terra est bien entendu compatible. Le montage se fait sans soucis, les tringles souples se montent sans problème sur mes DT Swiss EX1501 en 30mm de largeur interne. Une fois le liquide anti-crevaison ajouté et le pneu bien installé le gonflage se fait rapidement avec une bonne pompe à pied.

Un fois gonflé on se rend compte que (et c'est pas un scoop) les Maxxis ne taillent pas très large et les 2,30 font vraiment moins large qu'une Schwable de même section par exemple.  

  • Sur le terrain

Après avoir roulé presque toute la saison et dans toutes les conditions avec ce pneu je pense pouvoir dire que c'est un très bon pneu polyvalent pour l'avant si vous roulez principalement dans la terre. Ce que j'aime avec ce pneu c'est qu'il ne prend pas au piège. On sent le décrochage arrivé et on a donc le temps de tempérer ses ardeurs avant la chute. Il se déforme uniformément, pas d'impression d'un pneu cartonné comme sur des Continental par exemple. Le grip est toujours bien présent que ce soit dans le gras ou sur le sec. Quand les conditions sont extrêmes il y'a certainement mieux. Par exemple ce n'est pas un vrai mud mais il débourre tout de même très bien et accroche comme il faut. Il sera cependant meilleurs qu'un mud pour passer sur des racines mouillés. Sur le sec il se débrouille aussi très bien mais sera bien sur moins performant qu'un pneu moins profilé. C'est pour ça que je pense que le Shorty est le champion de la polyvalence pour rouler dans le jura ou les alpes du nord. Si vous roulez plutôt dans les alpes du sud je pense que le DHF est peut être plus adapté et qui ira surement mieux sur les rochers.  

Pour ce qui est du rendement il est meilleur que ce qu'il n'y parait. Sur de longue liaisons sur chemin forestier il n'est pas particulièrement dur à emmener, on ne se sent pas scotcher. En même temps ce sentiment vient plus souvent du pneu arrière que du pneu avant. 

Niveau pression je commence toujours par gonfler à 1,5 à l'avant (je pèse 82kg) puis je diminue si j'en ressent le besoin. J'ai investi depuis peu dans des inserts CushCore (voir mon test sur 26in) du coup je roule maintenant proche des 1 bar pour un maximum de grip et c'est vraiment top. 

Le petit reproche que je pourrait faire à ce pneu est son confort. Celà vient très certainement de sa largeur faible et de mes jantes larges (30mm) qui le rendent carré. Cependant Maxxis a sortie le shorty en 2,5WT du coup ce soucis semble réglé et je reprendrait bien ceux-la mais j'aimerais tester des Magic Marry ou des Butcher/HillBilly donc à voir.

Je trouve sa résistance très convenable malgré sa gomme relativement tendre. Si vous roulez principalement sur la terre il devrait tenir une saison sans trop de soucis s'il est monté à l'avant

A noter que le shorty peut s'avérer une bonne solution en montage arrière avec un mud à l'avant pour les conditions vraiment boueuses.

 

  • Conclusion

Le shorty est une référence pour l'avant si vous cherchez un pneu pour toute l'année et que vous roulez en enduro sur un terrain où la terre est souvent humide. 



Pour qui ?

Le rider enduro/AM qui roule princpalement dans la terre souple. Bon partout sans surement être le meilleur nul-part.
9/10
Facilité de montage
Durabilité de la gomme
Résistance aux pincements
Rendement
Accroche
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire