Test MAXXIS Dissector 2020

7 tests MAXXIS Dissector.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 7,6/10
Remsdu95

Un pneu très spécifique pour terrain sec.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,76m | 66kg | Expert
Conditions du test : Tout type de terrain, forêt, bike park, principalement sur le sec.
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
MAXXIS - Dissector

Points forts

Grip sur l'angle
Rendement
Solidité

Points faibles

Très exclusif (type de terrain et condition)
Grip au freinage
Usure
Prix

Intro:


Il est courant en marketing d'associer le nom d'une star à un produit. Dans le monde du pneu du vélo cette tendance est plus récente et réponds parfois à une demande spécifique d'un rider. Chez Maxxis Greg Minnaar a par exemple largement participé à la conception de l'Assegai.
Pour le Dissector Maxxis a conçu un pneu spécifique pour la race sur terrain sec, et qui de mieux que l'australien Troy Brosnan pour y associer son nom.


Présentation:


Dans le cadre des tests privés, j'ai pu testé le Dissector en 29" 2.4WT carcasse DoubleDown et gomme MaxxGrip. D'après Maxxis, ce pneu est idéal pour "terrain sec et rapide" et peut être monté à l'avant comme à l'arrière selon le terrain. Par ailleurs il est classifié comme pneu "dur", "poussière", "poussière sur dur" et "meuble".
Vu ma pratique typée enduro et randuro je n'envisage ce pneu qu'en monte arrière pour l'été.

Au déballage rien de particulier, le poids annoncé est respecté avec 1056gr sur la balance, la gomme a l'air bien tendre et si les crampons latéraux sont bien saillants, ceux de la bande de roulement assez bas, et surtout bien espacés.
Le montage tubeless se fait sans la moindre difficulté et le pneu a bien tenu la pression tout au long du test.


Sur le terrain:


J'ai roulé ce pneu principalement sur terrain sec cet été, en sous-bois mais aussi à la montagne en bike park. J'ai aussi bien enquillé en dénivelé positif (autant que la situation sanitaire l'a permis). J'ai tout de même poussé le vice et le test jusqu'à cet hiver pour voir ce que ce Maxxis avait dans le ventre dans des conditions plus grasses et même clairement boueuses.

- Grip sur l'angle:

Dès les premiers virages j'ai réellement été bluffé. Sur terrain sec et dur ou légèrement poussiéreux le grip des crampons latéraux est excellent. Très rapidement j'ai eu une confiance totale pour vraiment pousser fort avec les jambes en courbes, résultat la vitesse augmente et aucun décrochage intempestif n'est à déplorer. Même dans une terre un peu meuble le grip perdure.
Pour moi un gros point fort de ce pneu.

- Grip en montée:

Tant que le sol est suffisamment dur pour offrir une bonne surface de contact avec les crampons le Dissector ne craint aucune pente et motrice parfaitement. L'humidité ne le gène pas non plus particulièrement (pierre ou racine humide par exemple) tant que le sol reste solide. En revanche dès que le terrain perd en cohésion le grip s'écroule. En été un terrain un peu sableux et le pneu patine vite et je termine à pied (là où des pneus plus cramponnés me permettent de passer à vélo). Même constat en hiver sur un terrain gras, le pneu débourre mal, dérape et je laisse beaucoup de jus.

- Freinage:

On retrouve les mêmes traits qu'en montée mais de façon exacerbée. En effet sur un sol dur le freinage est efficace, mais on sent que le pneu part facilement sur l'angle (et donc en dérapage) tout en restant assez prévisible et donc contrôlable. En revanche dès que le terrain s'assouplit (gravette, terre meuble, etc) j'ai carrément trouvé que le pneu arrière voulait passer devant. Résultat il faut freiner avec beaucoup plus d'anticipation et de contrôle et je pense perdre tout le temps gagné en virage...
C'est ici que j'ai trouvé le gros défaut de ce pneu.

- Rendement:

On revient sur un point fort de ce pneu. Le rendement est réellement très bon. Bien sûr il ne s'agit pas d'un pneu de XC qui donne l'impression d'avoir un coup de boost à chaque coup de pédale, en revanche ce Dissector ne donne jamais l'impression d'être gourmand en énergie et une fois lancé il conserve parfaitement sa vitesse. Résultat même sur des journées à 1500-2000m de D+ il reste un fidèle compagnon que je n'ai jamais eu envie de maudire.

Ce trait de caractère est aussi valable en descente où ce pneu accélère rapidement et conserve très bien la vitesse.

- Carcasse DoubleDown et gomme MaxxGrip:

J'ai beaucoup aimé la carcasse DD, elle est assez rigide et apporte un vrai gain de toucher de terrain. Je pense qu'elle participe largement au grip sur l'angle et elle m'a rapidement donné confiance, notamment en restant bien gaillarde sur les mauvais traitement (réception anguleuse, etc). Niveau solidité c'est excellent aussi. Les flancs ont subit leur lot d'agressions (en témoigne les marques et coupures) sans que l'intégrité et la fiabilité du pneu ne soit remise en question. La résistance au pincement est excellente aussi. Sur un impact particulièrement vicieux j'ai méchamment enfoncé une jante alu sans que la carcasse ne pince ou se marque.

La gomme MaxxGrip est particulièrement tendre et joue évidemment un rôle primordial dans le grip de ce pneu. Je n'ai pas eu l'impression qu'elle collait trop au point de plomber le rendement. Le revers de la médaille est une usure (très) rapide. Après 4-5000m de D+/- les crampons commençaient à bien montrer des signes d'usures. Sur les photos le pneu a du subir 30-40k de D- et 10-15k de D+. Le bilan n'est donc pas si catastrophique, mais le pneu ne m'aura donc à peine duré un été ce qui reste assez faible.


Conclusion:


Pour moi ce Dissector excelle en pneu arrière agressif dans un spectre très limité de conditions: le sec et dur / un peu poussiéreux. Dès que les conditions s'éloignent de ce spectre il perd rapidement de sa superbe et il y a sur le marché bien d'autres pneus plus polyvalents. Avec un tarif sur le net de plus de 60€ c'est donc un pneu que je conseille au racer qui adapte sa monte à chaque terrain ou au rider dont le terrain est sec et dur une grande partie de l'année.

Pour qui ?

Le racer qui cherche le meilleur pneu sec ou le rider dont le terrain reste dur toute l'année.
7/10
Facilité de montage
Durabilité de la gomme
Résistance aux pincements
Rendement
Accroche
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire