Test RXR Protect Bullet

2 tests de protections RXR Protect Bullet.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.

Entre évolution et régression

Avis sélectionné
Profil du testeur : 27 ans | 1,85m | 78kg | Avancé | Agen
Acheté : 239€ en ligne
Conditions du test : Pluie, ultra sec, abrasif (île volcanique) et bouillasse (Lourdes, Pic du Jer) Testé en enduro et en DH

Intro

Ça faisait 3 ans que je roulais avec le génialissime Strongflex : le plastron à air hyper protecteur, une sorte d'airbag portatif qui m'a sorti sans la moindre égratignure de très nombreuses chutes parfois très violentes. C'était devenu un « no-brainer » d'utiliser ce plastron en DH tellement j'ai été bluffé par les capacités d'absorption des chocs du grand frère du Bullet. Seuls son look et son poids repoussaient les acheteurs potentiels : une sorte de carapace de tortue souple de 2 kg.

RxR a donc voulu palier à ces deux problèmes en concevant l'ultra haut de gamme Bullet : -900g au compteur et un look plus conventionnel de plastron / pare-pierre tout en promettant la même protection. Quant au Strongflex, il a été discontinué.

Retrouvez mon test du Strongflex ici, pour le Bullet ça se passe ci-dessous ;-)

Présentation - Le BULLET

Le Bullet est arrivé avec une pompe et un kit de déco bien classe ! Le plastron se compose de 3 couches

  • Une mousse EVA au contact du rider pour assurer le confort et un peu (d’après RxR…) d'amorti. 
  • La chambre à air ASA dispose d'un circuit d’air interne pour durcir en fonction de la sévérité de l'impact. 
  • Un PVC souple injecté vient enfermer cette chambre contre la mousse et protège un minimum de l'abrasion lors des chutes.

Des scratchs sont présents aux épaules pour s'adapter à votre morphologie, ainsi que des lanières qui passent au dessus des hanches : jusque là, tout ressemble au système de son ancêtre, excepté les fixations. Sur le Bullet c’est une sorte de crochet qui vient se clipser sur l'avant. Ça fait clairement cheap mais c’est simple et au moins ça ne devrait pas casser sur un impact.

On ne le cache pas : le Bullet est d'abord pensé pour la motocross en guise de pare-pierre, mais s’adresse aussi aux descendeurs et aux enduristes agressifs. Le Bullet est apparemment compatible avec tous les neck-brace sauf les Alpine-star (non testé) et le poids annoncé est de 1,1 kg en taille L.

Première impression

Le L m’allait nickel pour mes 1m85 et  75  78 kg. Le volume réduit permet de choisir de porter son plastron au dessus ou en dessous du maillot. Le gonflage des chambres est hyper-simple : il faut pomper jusqu'à entendre de l'air s'échapper de la valve de sécurité, qui se referme dés que la pression est redescendue à la valeur idéale. Y a pas plus fonctionnel !

Une fois sur moi je me rends compte que le confort est moins bon que sur son ancêtre. On est loin de l’airbag qui épouse parfaitement les formes du rider avec une répartition homogène du poids. Sur le Bullet des points de pression pas très agréables se font ressentir à l’avant au niveau des côtes, à peu près sous les fixations. En gros les 2kg du Strongflex étaient plus agréables à porter que les 1,1 kg du Bullet… Dommage.

En piste !

Une fois habitué au confort moyen du plastron, on fonce au bike-park pour prendre des bûches ! Le maintien est très bon : il ne bouge pas pendant les sessions. La valve avant a été déplacée plus bas pour deux bénéfices : c'est plus pratique pour gonfler une fois mis sur les épaules et la mentonnière n'a plus tendance à se coincer sur la valve en regardant les sorties de virage. Une très bonne idée.

L’aération n'existe plus à l'avant. Les ports d’aération ont disparu ce qui était pourtant cool sur le SF, du coup la transpiration et la surchauffe sont au rendez-vous et le port d'un lycra en sous-couche ne suffit plus à régler le problème de sauna intégré. Cependant moins de trou c'est aussi synonyme d'une meilleure protection du torse : c'est un mal pour un bien au final !

Si l’avant est un bon élève en terme de protection, je suis franchement déçu par l’arrière minimaliste du Bullet. Il suffit de comparer les deux chambres Bullet/Strongflex (cf photo). On dirait que le Bullet ne vise qu’à la protection de la colonne et ça s’élargit ponctuellement un peu plus bas. Il m’a fallu à peine quelques mètres à ma première session de test pour m’apercevoir de ses limites : des plaquettes contaminées, un manual trop tiré bref une chute inévitable à basse vitesse et sans grande ampleur. Ça faisait 3 ans, avec des chutes et des roulés-boulés parfois très-très violents, que je n’avais pas eu le souffle coupé : avec cette chute aussi bégnine, je suis tombé à peine un peu en biais et ce n’est pas la chambre à air qui a absorbé l’impact mais la mousse (autant dire rien) et mes cotes. Sur le moment je n'ai pas compris et je pensais avoir oublié ma dorsale : je me suis senti tout nu ! Je vous laisse imaginer les conséquences sur vos cotes avec une chute à pleine balle au milieu d'un pierrier avec ce minimalisme sur le dos... MAIS la colonne a toujours été parfaitement protégée pendant mes chutes : le système ASA marche toujours aussi bien.

Usure

Pas de crevaison ni de perte d’air, à savoir : la procédure de démontage et nettoyage de la valve est expliquée dans la notice. Pas de point d’usure apparente sur les mousses, juste quelques éraflures sur les stickers sinon il a bien résisté aux sols hyper abrasifs pendant mon trip sur l'île volcanique de Fuerteventura.

Conclusion

Je ne cache pas qu’après avoir vu ce que RxR pouvait faire en termes de protection sur son Strongflex, j'en attendais énormément de leur plastron au prix ultra-haut de gamme.

Avec son faible poids et son esthétisme, le Bullet est à l'image de l'industrie du vélo actuellement. Un look de tueur et toujours plus léger au détriment de plusieurs choses : ici c'est principalement la surface de protection réduite à l'endroit le plus important d'une dorsale, le dos. Le Bullet protège très bien le strict nécessaire à l'arrière, c'est tout.

Qu’attendez vous de votre dorsale ? Protéger parfaitement la colonne vertébrale sans pour autant s'encombrer d'un poids inutile ? Dans ce cas le Bullet surpasse de loin ses concurrents et il doit s'agir de l'une des (la ?) meilleures protections sur le marché. La chambre à air absorbe parfaitement les chocs et il sera parfait pour vous autant en enduro agressif qu'en freeride, slope et DH.

Personnellement j'attends d'un plastron au tarif aussi exorbitant de me protéger parfaitement l'intégralité du dos sans aucune concession, avec le confort qui va avec et que le livreur arrive avec une bouteille de champagne avec mon nom écrit sur un sceau de cire rouge. Le poids en DH n'est absolument pas un souci tant l'absorption des impacts, le confort et le maintien peuvent être excellent avec RxR. En résumé la marque est, selon moi, allée dans la bonne direction en allégeant le bestiau et travaillant le look mais ne s'est pas arrêtée à temps.

Attention le Bullet est quand même un très bon plastron selon les critères qui vous importe, cependant leur plastron le plus haut-de-gamme n'est clairement pas le meilleur qu'ils aient conçu pour la DH pure (comprendre sol très hétérogène, rochers, racines et autres joies qui ne s'aligneront pas forcément avec la chambre à air dorsale pendant vos meilleures performances d’accrosport pour la plus grande joie de vos cotes). Il n'y a rien de mieux que de se relever d'une chute hyper-violente au milieu des rochers en se demandant « p*tain je n'ai rien ?! Pas possible ! C'est ouf ! ». On évite l’hôpital et ça donne surtout bougrement confiance pour ouvrir en grand d'avoir quelque chose d'aussi performant sur le dos ! Pour ce genre de sauvetage miraculeux il faudra plutôt se tourner vers le gilet d'impact RxR ou leur Strongflex si vous arrivez toutefois à mettre la main sur l’un des derniers en vente…

Prix du Bullet : 239€ PCP

Pour la note finale c'est le rapport qualité-prix qui m'empêche de lui mettre plus.


Photos Sarah Vernier / Texte Vincent Jarné

Pour qui ?

Plus slope-style, l'enduro agressif, le freeride et la DH "slope" Pour la DH pure, préférer le Strongflex et le gilet d'impact.
6/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

Points forts

Absorption des chocs exceptionnelle
Léger
Maintien
Repositionnement de la valve à l'avant
Facilité de gonflage
Protection à l'avant
Look

Points faibles

Prix
Prix
Surface faible couverte par la chambre à l'arrière
Aération à l'avant
Prix
Confort
Prix

6 commentaires

Oliver Gough
Statut : Confirmé
inscrit le 03/09/15
Stations : 7 avisMatos : 21 avisPhotos : 74 photos du jour
Excellent test. Comme d'habitude ;-)
1
Vincent Jrn
Statut : Expert
inscrit le 08/02/14
Matos : 21 avisPhotos : 20 photos du jour
Merci, j'ai uploadé ça depuis mon téléphone. Merci pour la mise en page, je n'arrivais pas à avoir les options de texte!
1
Vincent Jrn
Statut : Expert
inscrit le 08/02/14
Matos : 21 avisPhotos : 20 photos du jour
T'as reconnu ton step up step down ? :)
0
Benjamin Casteran

inscrit le 19/01/13
d'après ce que j'ai vue et j'ai lus je préfère largement rester sur strongflex aussi qui est pour moi une valeur sur
2
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire