Test CANYON SENDER AL 7.0 2018

1 test CANYON SENDER AL 7.0.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
ratm54

Un excellent vélo de bikepark bien polyvalent.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 46 ans | 1,83m | 110kg | Avancé
Spécificités du montage :
Acheté : 2999€ en ligne
Conditions du test : De tout mais principalement du sec.

Cela fait un bout de temps que je dois poster un test sur le Canyon Sender AL 7.0 que j'ai acheté en début de saison.

Après plusieurs achat de DH d'occasions j'ai souhaité acheter un DH neuf pour avoir un peu moins de maintenance et avoir une garantie étendue. Je recherchais donc un vélo de bikepark en aluminium polyvalent fiable et avec une bonne garantie.  Pourquoi de l'aluminium ? Parce qu'a titre personnel je ne fait pas de compétition et que le surpoids de l'alu ne pose aucun problème. Je préfère un alu bien équipé qu'un carbone moyennement équipé. De plus en cas de chute l'alu coute moins chère a remplacer. Enfin sur le télésiège le vélo n'est pas trop dur a remonter :-P Au départ il avait trois vélos en dans ma short list :

  • Le Commencal Furious,
  • Le Canyon Sender,
  • Le YT Tues.


Le YT Tues carbone venait d'être renouvelé mais pas l'alu. De plus je trouvais les équipements de l'alu trop bas de gamme. J'ai donc éliminé le Tues. Le furious était mon préféré sur le papier mais le rapport qualité prix et la garantie ne me satisfont pas et j'ai donc opté pour le Canyon Sender AL 7.0.

J'ai reçu et monté le Sender avant l'ouverture des bikepark. Des la première sortie j'ai trouvé mes marques avec ce vélo. En DH pure c'est un canapé et pour les sauts il est relativement sain et facile.

A la fin de la première sortie j'ai eu les premiers désagréments. Le guide chaine e.thirteen LG1 cassé a cause d'une vis mal serrée d'origine. Au passage je n'ai jamais eu un guide chaîne aussi médiocre a régler avec une vis de serrage qui se trouve derrière la chaîne... Des que je peux, je virerai cette daube qui ne me cause que des problèmes !  Canyon me l'a pris en garantie sans problème bien que le vélo avait déjà plusieurs semaines (mais sans rouler). De plus j'ai remarqué que le ressort de 550 que j'avais mis frottait sur le cadre...  Après mesure il apparaît que l’amortisseur n'est pas centré de part et d'autre du cadre et qu'il y a 5 mm d'écart ... Canyon a voulu que je le renvoi en SAV immédiatement mais vu mes déboires avec la pike l'année dernière (6 semaines d'immobilisation en été par sram) je leur ai gentiment répondu qu'il ne reverrait le vélo qu'a la fermeture des bikeparks. Je pense renvoyer le vélo prochainement j'en profiterai pour faire un retour sur le SAV Canyon.

Deuxième sortie, je fait une sortie cool plutôt typé enduro à la Bresse avec des copains. A la dernière descente j'ai eu envie d'envoyer un peu plus gros et j'ai attaqué la schuss line. Première grosse passerelle nickel, j'embraye sur les tables que je passe aussi mal qu'avec mon ancien vélo et ensuite je pars sur la nouvelle ligne rouge a droite de la station quand on descend. Je me met un court suivi d'un poney de l'espace sur la réception de la passerelle road gap. Bilan la fourche (plongeurs, T), le cintre, la selle, le jdd sont HS ... Mais le cadre et les roues DT Swiss FR 2020 ont résistés. Bref vu mon gabarit je peut avancer avec une quasi certitude que le cadre bien qu'assez lourd est plutôt costaud et qu'il devrait bien vieillir pour ceux qui roulent moins bourrin que moi.

Une fois remis en état j'ai roulé aux 2 alpes, aux orres, et au Lac Blanc ou j'ai continué a progressé. C'est donc un vélo qui me plaît vraiment bien et qui m'accompagne dans mes progrès.

Un dernier point je me suis rendu compte que le frein arrière ne freinait pas sur la hauteur complète des plaquettes car l'étrier est positionné trop haut et ne peut pas être abaissé sans limer l'adaptateur d'étrier de frein. C'est pas catastrophique mais cela fait désordre sur un vélo a 3000 € surtout s'il l'on ajoute le problème de cadre.


Coté géométrie c'est un DH qui épouse les dernières tendances (hormis le 29") avec un reach et un empattement assez long. Les bases sont courtes 430 mm ce qui ne me gêne outre mesure mais je pense que vais le tester prochainement en 440 mm de chainstay pour voir la différence. Autant j'apprécie les bases courtes sur le Strive autant sur un DH je ne serais pas contre 1 cm de cs en plus, l'idéal étant d'avoir la possibilité d'essayer comme sur le Sender !

Niveau équipement mis a part les freins sram code R et surtout le guide chaîne c'est du tout bon. Mention spéciales aux roues DT Swiss qui sont costaudes (elle ont résisté au crash), fiables et assure une bonne adhérence avec des pressions raisonnable (1.7 bar av / 1.8 bar ar). La transmission sram GX DH tient vraiment la route comme quoi SRAM sais aussi quelquefois faire des produits fiables. La fourche boxxer team fonctionne bien mais pour une pratique freeride je préférerais de l'air plus progressif qu'un ressort. Le super deluxe coil sans être exceptionnel fait le boulot. A noter que j'ai eu une belle galère l'été aux orres avec la tête de l'amortisseur qui s'est dévissé. J'ai perdu une partie de l'huile ce qui m'a obligé à rouler en mode sérieusement dégradé sur les 4 derniers jours. J'avais les pieds qui quittait les pédales. La tête était probablement pas assez serré mais je me demande si le frottement du ressort sur le cadre n'a pas aidé au desserrage. Je finirai avec les freins sram code... Bah on va dire que c'est des freins SRAM... J'ai réussi à rouler avec mais clairement il chauffe beaucoup trop a mont goût compte tenu de mon gabarit et j'ai perdu plusieurs fois les freins aux 2 alpes dans la noire notamment. Quand je pourrai je mettrai des freins  Shimano ZEE ou Saint.

Sur le comportement c'est pas le vélo avec le plus de pop mais franchement j'ai passé de nouveaux sauts avec et il est relativement neutre dans le saut ce qui me convient bien. Il mériterait peut être d'être un peu plus progressif.

Comportement au freinage : Je n'ai pas ressenti une grosse influence du freinage sur le vélo. Je ne suis pas quelqu'un qui dérape beaucoup mais je dirais qu'il est difficile a faire déraper ce qui me laisse à penser que la cinématique est relativement épargné par le freinage.

Les sauts (mais ça tu l’as fait) - le pop et les receps : Je dirais que c'est un vélo assez neutre. Pour du pur freeride on va dire qu'il manque un peu de pop et de progressivité. Je me suis amusé a ouvrir quasiment complètement e rebond pour tester sur les appels et cela reste gérable dans les sauts mais beaucoup moins dans les piste défoncées. Les réceptions tant que ca tape pas c'est un canapé. Pour le faire tapé il faut quand même envoyer. Avec le sag préconisé je ne talonne pas sur une réception de passerelle de 3 mètres dans la pente (Shuss line à la bresse).

Stabilité à haute vitesse : Probablement moins qu'un 29" mais c'est du tout bon. Cela étant avec sa géométrie l'empattement notamment ca ne peut qu'aller. Je pense que cela peut être encore amélioré en passant les bases en 440 mm.

Capacité à touner serré : De mémoire ca ne s'est pas produit mais vu l'empattement du char il vaut mieux maîtriser les nose turn :-P

Par rapport aux vélos que j'ai eu à savoir le scott voltage et le Suprême DH V3 c'est clairement un vélo qui se positionne plus comme le Suprême DH V3 la longueur en plus.

Sur des pistes typé gros enduro/DH pure,  il est fait pour cela donc il marche et fort !  C'est un vélo qui est collé au plancher malgré le comportement de l'amortisseur qui reste perfectible. J'ai eu beaucoup de mal a trouver un réglage du rebond qui soit satisfaisant. J'avais les pieds qui glissaient des pédales lors de grande courbe en appui avec des brake pump plus ou moins marqués.

Au final c'est donc un excellent vélo de bikepark qui peut également parfaitement convenir pour une pratique DH compétition pour des personnes qui souhaite un DH avec un budget maitrisé.

Pour qui ?

Pour ceux qui veulent un DH facile a entretenir sans prise de tête pour faire un peu de tout, de la DH compétition jusqu'au freeride.
8/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Points forts

Polyvalent

Points faibles

L'alignement du cadre ...

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

8 commentaires

Baptiste201420

inscrit le 25/06/18
Salut, pour les freins, c'est juste une question de réglage du point de contact . J'ai les code Ultimate sur mon capra , et ca freine super bien une fois que tu les as purgés ;).

J'hesite à prendre. ce bike en complimente mon capra 27 cf pro race 2018. Tu en penses quoi? L'écart entre les 2 Bikes te parait-il suffisant pour justifier cet achat?
0
ratm54
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 6 avisMatos : 1 avis
Pour les freins, vu mon gabarit ca n'est pas suffisant.
J'ai un strive et un sender. Etant donnée que je suis assez lourd et que je fait environ 20 jours de bikepark par an je préfère avoir un DH qui est bien plus costaud.
Donc après ca dépend de ton gabarit et de si tu fait souvent du bikepark.
Actuellement je prendrait plutôt le nouveau tues alu.
0
Baptiste201420

inscrit le 25/06/18
Après , je fais 3-4 semaine de park par an en moyenne , sans compter les week-ends et les sorties freeride.
Je suis assez léger ( 70kg) , tu penses que ça passe?
0
ratm54
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 6 avisMatos : 1 avis
Tu est léger mais ca commence à faire vraiment beaucoup de journée de bikepark... Un truc tout simple tu regardes l'axe principale du bras arrière du sender et celui du torque et tu auras compris.
0
Baptiste201420

inscrit le 25/06/18
Après , je suis léger , mais j’engage comme un porc ;).
Du coup, prendre un dh me parait assez intelligent
1
ratm54
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 6 avisMatos : 1 avis
Oui ca me parait la bonne solution !
1
ratm54
Statut : Gourou
inscrit le 25/04/13
Stations : 6 avisMatos : 1 avis
Un petit retour du sav Canyon. Suite au problème du ressort d'amortisseur qui frottait sur le cadre, donc probablement d'un problème d'alignement du cadre j'ai renvoyé le Sender en SAV. Canyon france à reçu le cadre le 19 novembre 2018 et j'ai récupéré le vélo le 11 janvier 2019 soit un bon mois et demi d'immobilisation. Je précise toutefois que je ne roule pas avec en hiver et que je n'étais donc pas pressé. J'ai d'ailleurs demandé des nouvelles qu'au bout de 3 semaines. Entre temps le cadre est reparti en Allemagne, pour être inspecter par les ingénieurs RD.
Au final Il me remplace le cadre, ce qui me semble normal, mais la boite est sérieuse et fait le taf niveau SAV. Le seul point noir c'est le délai mais que je veux bien attribuer à un cas un peu particulier qu'ils ont du analyser en Allemagne.
2
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire