Test CANYON Spectral CF 7.0 2019

2 tests CANYON Spectral CF 7.0.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Le copain polyvalent

Avis sélectionné
Profil du testeur : 40 ans | 1,80m | 80kg | Avancé | Grilly
Spécificités du montage :
Acheté : 2999€ en ligne
Conditions du test : 1 an entre le Jura, les Alpes ainsi que le sud de l'Espagne

Points forts

Un véritable couteau suisse
Un très bon rapport qualité/prix
Un vélo joueur et facile tant à la montée qu'à la descente

Points faibles

Boitier de pédalier un peu trop bas du coup les manivelles ont tendance à souvent toucher

Il y a un an, j’ai décidé de changer mon vtt. J’ai roulé pendant plus de deux ans sur un BMC Trailfox. Après une vente rapide de ce dernier, il est venu le temps de rechercher un nouveau vélo. Habitué au 29 pouces, je me voyais bien continuer sur ce format. Cependant, après quelques recherches sur le web, je flash sur le Canyon Spectral CF 7.0. Ni une, ni deux, mon choix est fait sur la base des critères suivants :

  1. Roulant entre le Jura, les Alpes et voyageant de temps en temps avec mon bike, je cherchais un vélo passe partout qui me permettait de faire tant de la station, du shuttle, de la moyenne montagne que de la balade en forêt.
  2. Le vélo ne devait pas être une enclume et grimper facilement.
  3. N’ayant pas un budget illimité, je voulais un vélo avec un bon rapport qualité prix.

Déballage du vélo

Après quelques clics de sourie, le vélo m’est livré une dizaine de jours plus tard en taille L. Il arrive dans sa fameuse BikeGuard (le carton spécial qu’il faut garder pour renvoyer le vélo s’il y a un problème et qui prend une place dingue). Lors de l’ouverture tout est bien emballé et protégé. Le carton était un peu percé à un endroit mais cela n’a occasionné aucun dégât. Le montage est vite effectué et les roues sont passées en tubless. La seule unique surprise est le système qui empêche le guidon de venir taper dans le ceintre en cas de chute. Je n’en avais jamais eu avant -personnellement, je n’ai jamais eu à m’en plaindre même si je sais que certaines personnes l’enlèvent. Tout est prêt… Il n’y a plus qu’à aller rouler et à trouver ses marques.

Passage au 27,5

Je me faisais un peu de soucis de passer sur des « petites roues ». Cela ne m’a posé aucun problème. Le vélo est réellement un couteau suisse. Par rapport à mon ancien bike, je m’amuse plus car il est très joueur tout en étant confortable. J’ai davantage de facilité à son guidon sur les sentiers sinueux. Je me surprends même à dévaler mes singles proche de la maison tout aussi voir plus rapidement qu’à l’époque. La seule chose à changer sur le vélo est les roues. Les DT M 1900 spleen sont robustes mais reste de l’entrée de gamme. Sinon le montage me semble cohérent pour un vélo qu’on peut amener des heures en montagne.

Un des points clairement négatifs est que le boitier de pédalier est bas et qu’on a tendance à un peu trop taper les manivelles sur le terrain. Cela demande de la finesse dans le pilotage tant à la montée qu’à la descente.

A la montée

Le vélo grimpe bien. On voit que ce dernier a pour but premier d’être un all-mountain. Vous pouvez partir sans crainte sur n’importe quelle rando. Cependant, on se comprend bien, cela n’est pas un MTB de XC. Il a quand même 160 (AV) / 150 (AR) mm de débattement mais il fait le job. Il faut dire que la version que j’ai commandée est équipé GX 12 vitesses avec un plateau avant de 32. Pour des endroits très escarpés on pourrait faire passé ce dernier en 30. Je ne l’ai pas fait car je n’en ai pas ressenti le besoin.

A la descente

Quand on a monté, il faut descendre. Et bien j’ai été réellement surpris de ses capacités de descendeur. On est clairement sur un petit enduro. Il passe partout et il ne m’a jamais pris à défaut. Même dans le cassant le vélo fait le travail. Alors clairement, cela n’est pas un gros vélo qui est fait pour passer sa journée dans un bike park mais il vous surprendra dans bien des points.

En résumé

Après plus d’un an à son guidon et plus d’une centaine de sorties, je peux clairement affirmer que je ne regrette pas mon achat. Le Canyon Spectral est un couteau suisse qui permet de parcourir tous les types de montagnes. Il y a bien sûr quelques défauts (comme chaque vélo) mais ils sont largement compensés par le plaisir de piloter au quotidien ce vélo.  

Pour qui ?

Pour toute personnes qui cherche un vélo à tout faire
8/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire