Test CANYON SPECTRAL AL 6.0 2015

3 tests CANYON SPECTRAL AL 6.0.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Sylduch

Un bonne monture pour débuter en montagne

Avis sélectionné
Profil du testeur : 32 ans | 1,80m | 80kg | Avancé | Combloux
Spécificités du montage :
Acheté : 2000€ en ligne
Conditions du test : Tous terrains : pierrier cassant, sous-bois, champ de boue, ardoises, pumptrack

 

Acheter son premier VTT pour suivre les copains en montagne c'est pas une sinécure. Les modèle sont nombreux, avec des marques qui sortent de bons tarifs (pour peu que l'on ait quand même les moyens, il ne s'agit pas de ping-pong) et une forêt d'équipement parmi lesquels il est plutôt difficile de se retrouver pour un non-initié. Mais voilà, bien aidé, j'ai choisi (et au vu des modèles croisés sur les chemins, je ne suis pas le seul) le Spectral AL 6.0.

Et ce vélo m'accompagne déjà depuis 3 saisons...3 belles saisons avec une foule de sorties journée en montagne sur de magnifiques itinéraires alpins (Aiguillette des Houches, Grand Truc, Coiro...), des raids (traversée des Dolomites https://www.cafchambery.com/article/dolomiti-canederli-2093.html?commission=vtt , traversée de la Haute-Savoie...), quelques courses faciles (MB race 50, Transvercors) un peu de park aux Houches ou aux Gets, de l'enduro en Valais jusqu'à la sortie route pour s'entrainer à avoir des poumons...

Au bilan de ce vélo

La maniabilité : très maniable. A noter que j’ai choisi un vélo en M pour 1,80m. La géométrie du cadre en fait un vélo très maniable pour relancer et les passages techniques comme les épingles. Le cintre en 760 mm, bien dosé dans sa forme, apporte un vrai confort pour les parties roulantes (et les longues bavantes en montée) et rassure pour les parties techniques.

A la montée : l’empattement assez réduit donne une bonne motricité dans les passages raides et chaotiques. Il n’est cependant pas fait pour envoyer du très long sur chemins réguliers à mon avis (rapidement mal au dos, mais c’est en partie dû à la taille). Le 2X10 permet d’assurer une moulinette correcte dans le raide et un rapport adapté pour les parties très roulantes (pistes cyclables pour gagner du temps en itinérance ou aller chercher du pain !). J’aurai apprécié d’avoir le 11ième pignon pour économiser un peu plus d’énergie. Le pédalier retransmet bien l’énergie du pédalage et la transmission est franchement costaud (pas de chaine changé en 3 saisons ni de souci de réglage !).

En descente : très maniable dans les épingles, pour les petits franchissements et dans les sentiers étroits (le programme montagne quoi). Pour des descentes un peu plus costaud (enduro du Roc d’Azur par exemple), le débattement en 140 AV/AR fait le job et on ne se fait pas trop secouer. Les pneus en 2,40 donnent une vraie sensation de stabilité et restent joueur (mais cette taille est standard dans le milieu). Par contre ce n’est clairement pas son programme d’aller sur de la descente, on se fait secouer et sur une tentative de saut, j’ai plié la jante avant (DT Swiss spline 1900).

Au niveau des suspensions : Fox Float en 140, que j’ai trouvé rassurantes pour un débutant, mais qui manque clairement de souplesse lorsque l’on commence à appuyer un peu plus. A noter que l’amorto ne tient plus la position blocage, après 2 saisons (n’est plus garanti).

Au niveau de la selle : la selle d’origine est une vraie planche de bois. Je l’ai rapidement changé.

Au niveau de l’usure du cadre : il n’a presque pas bougé malgré l’utilisation intensive. Seul un (gros) caillou aura laissé une marque sur les bases arrières.

La selle télescopique : une révolution pour un néophyte, mais le débattement est assez limité c’est dommage. Le système fonctionne bien, sauf dans le grand froid (donc en altitude). J’aurais aimé un autre système de fixation pour le « bitonio pressoir » qui reste assez éloigné de la poignée.

Le freinage : les SLX sont assez progressifs. Cependant ils ont tendance à perdre facilement de l’huile (ce qui m’a été confirmé en magasin) et sont donc rapidement assez mous. Les plaquettes d’origine font le job. Ce type de freinage est plutôt rassurant en montagne pour éviter de se « la coller » dans le ravin mais peu efficace en freinage d’urgence.

Alors pour résumer :

- Un super prix pour ce niveau d’équipement (même si d’autres marques vendant en ligne font maintenant mieux)

- Un comportement rassurant sur tout type de terrain : mais limité en cross et limité en enduro (même si ce n’est pas son programme)

- Une jolie couleur franchement réussie !

- Costaud

Pour qui ?

Rouleurs en montagne et en trail, pas trop lourds.
8/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Points forts

- Prix
- Maniabilité
- Resistance

Points faibles

- Confort sur de longues montées
- Limité en grosse descente

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire