Test CANYON Strive CF 7.0 2019

1 test CANYON Strive CF 7.0.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
TristanRb

Polyvalence et performance

Avis sélectionné
Profil du testeur : 17 ans | 1,94m | 70kg | Avancé | Diemeringen
Spécificités du montage :
Acheté : 4000€ en ligne
Conditions du test : Plus souvent un temps sec, mais aussi parfois après la pluie.

Quand je cherchais un vélo, j'avais pour critères;

-Roues en 29"

-150 à 170mm de débattement

-Un vélo qui puisse faire des longues sorties mais qui reste performant sur des spéciales et descentes enduro

-Taille XL

-Un vélo récent


Vous comprendrez que le Strive m'est apparu comme une évidence, puisqu'il répondait à tout mes critères et en plus... Il est magnifique!


Je suis allé à Trois épis le 18 mai avec l'objectif de tester le Strive. Une fois sur place, je vois rapidement tous les vélos, WOW... que des bombes! (Je pense notamment au Sender Noir et Orange, magnifique). Après 3 heures et demi de queue (Il faudrait plus de personnel Canyon pour ce genre d'évènement)... Après 3 heures de queue j'apprend que le Strive en taille XL est cassé, je demande donc s'il est possible de tester celui en taille L, on me rétorque qu'il ne sera disponible que dans 2heures... Dommage, je choisi alors de tester une plus grosse bête: Un Torque... Alors que mes amis ont pris des VTTAE... autrement dit, j'était largué.

Tant pis, je n'aurais pas pû tester les Strive avant de l'acheter.

Donc, quelques mois plus tard, j'achète un Strive CF 7.0 pour remplacer mon Canyon Neuron 6.9 de 2017. 

Les premières sensations sont uniques, le Shapeshifter crée un réel confort pour les montées par rapport à un enduro "Classique", mais il faut prendre l'habitude de ce système, il m'est arrivé plusieurs fois, dans mes premières sorties, d'oublier d'activer le mode "descente" pour descendre ou d'activer le mode "pédalage" pour monter, mais une fois l'habitude prise, le système permet d'être plus performant en montée grâce au mode "Pédalage".

Pour les suspensions, on est sur du Fox Performance Elite à l'avant et du Fox DPX2 à l'arrière. Ce quo me plait et convient à l'utilisation que je fais du vélo, c'est parfait pour moi. Je sais d'avance que la fourche encaisse bien, même les gros chocs.

La TDS télescopique est une Fox Transfer en 150mm

Pour la transmission, on est sur du Shimano Deore XT, un groupe fiable et réputé, qui a fait ses preuves. J'en suis satisfait, j'avais le même dérailleur arrière sur mon Neuron, j'en était déjà satisfait.

Pour les freins, on est également sur des XT, avec un disque de 200 à l'avant et de 180 à l'arrière (En tout cas, sur un taille XL).

Le vélo est doté d'un poste de pilotage maison: Contre, potence et grips Canyon G5 en Alu (Le modèle au dessus est doté d'un cintre G5 en carbone). Le cintre est confortable, je trouve la potence jolie, même si elle ne fait pas l'unanimité, quand aux grips, ils sont performants, je n'ai pas eu besoin de les changer.

Les roues sont des DT Swiss E1700 (Roues en alu). Elles sont robustes, j'ai déjà fait pas mal de choses avec, elles sont toujours aussi droites que d'origine.

Les Pneus d'origine sont des Maxxis Minion DHR à l'avant et à l'arrière (Ce qui est incohérent puisque les DHR sont fait pour l'arrière et des DHF pour l'avant: F=Front et R=Rear). Je Trouve ces pneus performants, mais ils mériterais d'être changés si vous comptez faire de la course. d'autant plus que le pneu arrière est en 2.4.

Le tout est tubeless ready, avec un font de jante tubeless de chez DT Swiss.

La selle est une SDG Radar, au premier abords elle parait inconfortable, mais à l'utilisation je me suis rendu compte qu'elle était bien.



On se retrouve donc avec un vélo polyvalent, robuste avec le performant Shapeshifter, un beau cadre, une transmission performante, des bonnes suspensions, des roues très robustes. Ce vélo correspond à une utilisation en grosses sorties enduro, en courses d'enduro, quelques sorties en Bike Park ne lui feront pas peur, il peu enchaîner les kilomètres et les chocs sans broncher.

Pour qui ?

Ceux qui veulent s'amuser, faire de la course et aller quelques fois en Bike Park seront satisfait par ce vélo.
10/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Points forts

Le système Shapeshifter, la polyvalence et les performances

Points faibles

à mes yeux, aucuns points faible majeur.

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

2 commentaires

jrmdg

inscrit le 02/01/15
Stations : 1 avisMatos : 3 avis
Hello, Merci pour ton retour.
Juste une petite correction, la dénomination F&R ne correspond pas à Front & Rear.
C'est un montage que l'on avait l'habitude de voir mais on voit de plus en plus de DHR devant et je trouve le résultat assez bon personnellement.
0
Jason Velia
Statut : Confirmé
inscrit le 21/03/14
Matos : 8 avis
Les DHR en monte avant sont plutôt communs.

Ils apportent un grip confortable et ils restent assez roulant tout de même.
Je me posais la question aussi au début, pourquoi pas un DHF devant et DHR derrière (comme leurs noms l'indiquent), tout simplement parce que tu roule sur un enduro et qu'avec une monte pareille, tu seras vissé au sol !

Perso, sur le Spectral, j'ai un DHR devant et un Ardent à l'arrière
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire