Test CANYON Torque CF 9.0 2018

1 test de VTT CANYON Torque CF 9.0.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests Privés.
Faboulou

Vélo inarretable à condition de savoir le lancer

Avis sélectionné
Profil du testeur : 23 ans | 1,90m | 100kg | Avancé
Spécificités du montage :
Acheté : 2600€ d'occasion
Conditions du test : Boue, pluie, sec pendant 6 mois

Salut,

Après avoir voulu voir ce que les gens pensaient de mon jouet sur les essais matos du site, stupéfaction, RIEN.

Je me suis donc dit qu’il fallait bien remédier à ce problème. Un si beau vélo ne doit pas rester dans l’ombre…

Pour son acte de naissance : 

J’avais un vélo typé All-Mountain qui était trop léger pour l’utilisation que je voulais avoir et un DH sur lequel je n’étais pas bien, inutilisable l’hiver pas maniable sur mes terrains favoris…

J’ai donc décidé de vendre mes 2 vélocipèdes pour acheter un enduro/freeride qui me permettra de rouler toute l’année avec.

C’est donc en octobre et après une longue et intense recherche sur le marché de l’occasion que je trouve MON bébé en XL, parce que ouais, chercher un vélo en très bon état et en XL, c’est comme chercher des chambres à air pas chère au pied des pistes…

Après 2-3 sorties autour de chez moi pour voir comment le vélo est réglé et ajuster si besoin, je pars avec 2-3 amis sur deux spots près de chez moi : un qui est plutôt lisse et aérien (avec quelques pistes techniques et un autre spot enduro et très technique.

Le Vélo : 

Au vu de son prix de vente neuf, pas grand chose à lui reprocher, Base avant carbone et hauban arrière en alu, FOX 36 Performance Elite, Fox Float X2, TDS Télescopique Rockshox , Sram Eagle 12v en transmission, Sram Code R pour les freins, simple, efficace

Au cours de mon essai j’ai juste changé ma TDS Rockshox (pour ne pas les citer) lié à un problème « qui n’est pas normal » selon le technicien Rockshox mais « pas pris en garanti » et les freins, qui freinent mais je ne suis personnellement pas fan du touché Sram

L’essai :

Je préfère le dire tout de suite : je ne suis pas du tout à l’aise dans les airs. Quand les doubles et les tables te satellisent, je prends la chicken line :p Quand c’est plus doux et gentil je fais ;)

On se sent tout de suite à l’aise sur le vélo, la position est bonne RAS.

On enfile le casque et… FEU on monte le premier col pour rejoindre le sommet ! (et oui les gars, il faut souffrir pour être beau)

Ça commence, la transmission fonctionne, aucun problème ca grimpe aux arbres quand on est sur le 50 dents c’est cool avec mes jambes de fourmi, les pneus (les Magic Mary ont cependant toutefois tendance à coller la route mais c’est bien connu)

Le vélo est un freeride donc ne soyez pas surpris si votre pote vous met 3 minutes à la montée alors que d’habitude vous l’attendiez en haut. Ça monte mais faut pas être pressé.

Après avoir fini de monter, on va quand même commencer la descente (après la bière)

On commence par une descente avec du flow mais sans grande difficulté, le premier mot qui vient à la fin c’est : bien mais possible de faire mieux !

Vélo facile à manier, vif, s’inscrit bien dans les courbes mais pas ce petit plus qui te catapulte en sortie.

Ok, petit réglage du poste pour se mettre un peu plus sur l’avant du bike et on recommence.

Heureusement que je n’ai pas apporté le chronomètre parce que je n’y aurai pas cru.

Ce vélo est une folie, il n’est jamais au bout et en redemande toujours, il suffit de comprimer dans chaque virage et Vettel peut partir en retraite, c’est impossible de trouver la limite de ce vélo. Il reste soudé au sol il prend de la vitesse sur demande. Pas de surprise quand on est dessus, si on ne fait pas de faute il tient par contre dès lors que l’on est un peu en retard sur son placement c’est par terre (c’est dans des moments comme ca que l’on regrette son alu… Nan je rigole !)

Comme je l’ai dit un peu plus haut, je ne suis pas un oiseau, je vais donc vous donner mon avis sur les tables de 3-4 mètres de long. Selon mes réglages et préférant rester soudé mes détentes sont donc faibles donc je ne prends pas de vol de 2m de haut. Pas de surprises le vélo est stable et safe mais pas joueur

Ce sentiment s’est confirmé sur les autres descentes plus techniques, il ne nous surprend jamais et donne envie de s’améliorer encore et encore jusqu’à atteindre ses limites

Ce vélo est vraiment un freeride pur et dur. Un petit DH qui permet de faire du bike park, de sauter pour ceux qui veulent et de faire du gros technique pour les amoureux en un peu plus léger et un gros enduro, roulable tout le long de l’année même si c’est un peu plus compliqué.

Ce vélo est inarrêtable à condition de savoir le lancer, condition qui demande de l’expérience et de ne pas avoir peur de charger l’avant. A ne pas mettre dans les mains des débutants qui ne prendront pas de vitesse et de plaisir dessus

Dernier point, je tenais également à signaler le SAV à Canyon qui n’est pas des meilleurs, en faisant de la maintenance sur mon vélo, j’ai cassé le passage de câble interne en plastique situé sous le tube inférieur. Après une demande de devis pour remplacer ces pièces ils m’ont répondu 3 jours après pour que je leur donne les pièces exactes qu’il me fallait selon une vue éclatée et pas de réponse depuis 2 semaines, j’ai relancé mais toujours rien… Il ne faut pas être pressé, avis confirmé par un ami qui a également eu beaucoup de mal à récupérer une pièce…

Pour qui ?

Des habitués qui veulent pouvoir rouler leur vélo toute l'année autour de chez eux et en Bike Park
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Points forts

-Le design
-Rapport Qualité/prix
-Capacité de descendeur

Points faibles

-SAV
-Niveau avancé pour pouvoir l’exploiter

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire