Test Cube Stereo 140 HPC TM 27.5 2018

1 test Cube Stereo 140 HPC TM 27.5.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Polyvalent et équipement de folie

Avis sélectionné
Profil du testeur : 26 ans | 1,76m | 72kg | Avancé
Spécificités du montage :
Acheté : 2400€ d'occasion
Conditions du test : Enduro, AM

Points forts

Rapport prix-équipement, poids, polyvalence,

Points faibles

Freins d'origine, passage durit de frein AR

Contexte

Mon vélo précédent était un Giant Reign alu, un bon gros tank donc. Je roule en AM (sorties de 1200m D+ pour chercher des bonnes descentes) et je fait quelques course d’enduro dans l’année (VVF, Enduro des alpes..).

Mon but était de prendre un vélo qui pédale mieux, plus adapté pour faire du D+. Je suis tombé sur ce Cube Stereo 140 en occas, le mec avait à peine roulé avec.

Montage

A la base c’est le Cube Stereo 140 HPC TM, c’est le plus haut dans la gamme stereo 140. C’est un taille L/20”. Les composants sont au top pour le prix : Fox factory kashima, groupe eagle, roues Newmen…Le look est plutôt joli.

J’ai changé deux trois trucs que vous avez pu voir dans les tests :

  • Sram Code R -> Formula Cura, un tour sur le parking m’a confirmé que les freins Sram (entrée de gamme ou pas) c’est toujours aussi pourri
  • Potence 50mm -> 35mm, ca permet de compenser la taille L
  • Selle SDG -> Ergon SMA3
  • grips SDG -> Raceface Half Nelson
  • pneus Schwalbe OEM en papier de cigarette -> Michelin ou Hutchinson en tubeless

La taille 20” me va pile poil pour la longueur de jambe, la tige de selle est rentrée à fond. Ca peut être un gros problème car le reach est pas si long ; on peut se retrouver bloqué par la longueur du tube de selle.

J’ai aussi rajouté du scotch de protection sur le cadre, la peinture mat c’est très joli mais ca se marque très vite. Le tube diagonal est énorme, donc les protections pré-découpées du commerce type All Mountain Style seront trop petites. Sur ebay on trouve des planches de vynil mat ou brillant pour pas très cher.

Quelques détails :

  • la durite de frein arrière passe dans la base, et arrive à l'étrier par le dessous. Si la durite se fixe à l’étrier avec un raccord fixe ca va faire un coude pas très joli et elle peut toucher les rayons sur les grosses compressions. Si vous avez un raccord banjo ca sera plus propre. J’ai réglé ca avec un rilsan.
  • le JDD est intégré, assez inhabituel. Ca fait un montage très propre mais il y a un inconvénient : on ne peut pas de mettre de JDD angleset pour coucher un peu l’angle de direction
  • La patte de dérailleur est tenue par une seul vis alu à tête Phillips : au bout de deux serrages l’empreinte est abîmée. J’ai changé la vis par une torx acier et c’est beaucoup mieux, on peut serrer plus fort sans risque.
  • Potence et cintre en diamètre 35mm : j’apprécie que ca soit du Race Face plutôt que du OEM moche mais le 35mm n’a pas de sens surtout pour les cintres en alu : c’est très raide et ca limite les options en terme de choix de potence.
  • Anti déraillement MRP d’origine : un très bon point de rajouter cet anti-déraillement basique mais efficace.
  • Les roues Newmen : j‘ai déjà posé un test dessus mais il s’agit de l’énorme highlight du montage avec les suspension. Elles sont légères et hyper solides, dommage que cette déco OEM orange leur donne un coté cheap.

En montée

Le vélo est archi léger, c’est assez impressionnant. Combiné avec une position de pédalage assez droite, on est super bien calé pour rouler longtemps. Ca change du Reign où on est assis sur la roue arrière. Le groupe Eagle permet de bien tourner les jambes. Avec des pneus pas trop lourds type Maxxis Exo ou Michelin AM, on peut faire des km. La fourche n’a pas de levier de blocage donc ca pompe un peu, l’amortisseur DPX2 a un réglage à 3 positions (fermé, mi-fermé, ouvert), le mode intermédiaire est bien pratique.

En descente

Forcément il est moins bien que le Reign, mais la différence se ressent surtout sur le très cassant et rapide. 70% de mes sorties sont dans le Vercors ou le Diois avec des descentes plutôt lisses et avec beaucoup de virages, d’épingles. Dans ce genre de terrains avoir un gros vélo fait peu de différence. Je savais que je faisais un compromis en prenant ce vélo après le Reign, mais c’est tout à fait acceptable et sur la plupart des sorties que je fais je ne pense pas que ca soit le vélo qui est limitant.

La géométrie moins agressive est compensée par les excellentes suspensions : Fox 36 Fit4 RC2 et DPX2 factory. Sur les deux on peut régler la compression BV ce qui permet d’ajuster précisément l’assiette du vélo sur les freinages et mouvements de terrain. Je préfère ne pas avoir de levier 3 positions sur la fourche et avoir un réglage fin de la compression BV, un très bon choix !

Avec des pneus légers on peut faire du AM avec du deniv et apprécier les descentes, avec des gros pneus on peut rouler plus fort et aller tâter quelques compet d’enduro.

Conclusion

Un très bon choix de vélo polyvalent AM qui peut même tirer sur l’enduro : léger, bon pédaleur et pas mauvais en descente. Le rapport qualité-prix est dingue, équivalent voire meilleur de ce qu’on peut avoir en VPC. 

Pour qui ?

Riders qui ne font pas que du gros enduro, mais veulent un vélo pour faire leur sorties avec plein de D+, et aller tater de la compet de temps en temps
8/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

1 commentaire

Tom_13005

inscrit le 21/10/17
Je trouve ton test vraiment intéressant, on y trouve les forces et les faiblesses (oui il y en a toujours !) de ton bike et les compromis que tu as fait en fonction de ta pratique.
Très instructif
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire