Test Orbea OCCAM TR M30 2018

1 test Orbea OCCAM TR M30.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
guypoil55

Le couteau suisse façon chorizo

Avis sélectionné
Profil du testeur : 33 ans | 1,72m | 68kg | Expert
Spécificités du montage : Transmission gx eagle, roues art wheels carbones 30mm, freins SLX , pneus maxxis en 2.4
Acheté : 3700€ en magasin
Conditions du test : Deux ans et demi, toutes conditions météo

Points forts

-polyvalence
-prise en main rapide
-fiabilité
-rapport qualité/prix/équipement

Points faibles

-suspensions trop linéaires d'origine
-transmission GX eagle fragile

Pourquoi lui?


Après deux années sur un camber carbone expert 2015, je souhaitai un vélo un peu plus engagé ( ah les souvenirs des coupe régionales et belges en DH refont surface ) sans trop perde sur la faculté de pédalage. 

L'occam avec ces jantes en 29 pouces ( convaincu par mon camber de l'efficacité des grandes roues) en format boost, son cadre carbone , ces 120 mm de débattement derrière, sa fourche avec plongeurs de 34mm et 130 mm de débattement, sa tige de selle télescopique et sa géométrie plus tournée all mountain.Ainsi qu'un rapport prix/équipement interressant par rapport à la concurrence (specialized en tête).Pour ne rien gâcher un look vraiment sympa surtout dans ce colorie rouge brillant un peu flashy qui ne passe pas inaperçus. Autant d'arguments convaincants pour me délester des 3700 du modèle M30, «premier prix» carbone.


• Les modifications


J'ai dès la sortie du magasin troqué la transmission XT/SLX 11v par une sram eagle 12 vitesses. Le bouclard me faisait une remise en bon d'achat, je l'ai donc utilisé de cette façon.

Au bout de la première saison j'ai changer les shimano MT500 , vraiment limite pour l'usage, par des SLX, bien plus endurant. Ainsi que les roues DT M1900, correct pour le tarif, mais un peu lourdes et peu rigides, par un montage artisanal fait avec des cercles carbones en 30mm (interne) et moyeux hope pro 4 ( ah ce bruit de roue libre ...). J'en ai profiter pour passer le maxxis arden à l'arrière et mis un minion DHR 2 à l'avant tout deux en 2.4. Rendant le vélo encore plus à l'aise dans les sentiers techniques, sans trop détériorer le rendement. 

La tige de selle race face turbine a lâcher après une saison, remplacée en sav par la nouvelle version maintenant fabriqué par fox et rebadgé race face.

La selle italia XR d'origine c'est déchirée après quelques mois d'utilisation, remplacée par une san marco monza.

Enfin une paire de grips esi grips chunky rouge pour la petite touche de rappel de couleur, et parfaite pour moi qui aime rouler sans gants.


Sur le terrain


La prise en main est d'une facilité déconcertante, la potence courte Race face et le cintre en 760 de la même marque tombe tout de suite sous les mains. L'angle de fourche bien ouvert rassure dans les pentes descendantes. Alors que les roues de 29 (encore plus avec les versions carbones) se font oublier dans les enchainement de singles même serrées. La maniabilité est bien au rendez vous.


Passer les premières sorties, le vélo incitant à «pousser au crime» dès que le terrain devient technique, j'ai commencé à trouver les suspensions trop linéaire: confortable en début et milieu de course mais talonnant trop rapidement sur les gros chocs ou les sauts. Fait assez habituel sur la fox 34 mais encore plus marqué à l'arrière où le fox float DPS voit d'un coup sa course réduit à néant.

 Est ce le défaut de la suspension UFO?: pas de points de pivots entre les bases et les haubants, c'est la déformation de ce dernier qui joue le rôle de point de pivot.  En augmentant la précision d'air, le problème n'était qu'atténuer mais le comportement et confort du vélo regressait.

 Après pas mal d'essai, j'ai installé un spacer orange à l'arrière ( le 4ième plus gros sur 5) et 2 tokens supplémentaires dans la fourche. Le comportement du vélo est devenu vraiment bon, à l'aise dans les sentiers escarpés sans ce soucis d'avaler tout le débattement d'un coup à la moindre grosse compression.

On est clairement pas sur un enduro mais pour peu que l'on roule proprement il pourra passer un peu prêt partout

Monté avec une paire de time MX6 et porte bidon avec le mutli outil Specialized Swat,le vélo passe tout juste la barre des 13kilos, ce qui ai plutôt honnête avec des pneus pas vraiment light.

Ce vélo descend très bien mais il sais également monter et pédaler, le pompage est très bien gérer, la position relativement en arrière n'incite pas forcément à mettre la tête dans le guidon mais la rigidité du cadre, bien aider par les roues, retransmette bien l'énergie déployé. La motricité est excellente permettant de venir à bout des montées les plus difficiles,pour peu que les jambes suivent. Les roues en 29 permettent également de tenir un rythme soutenu sur un longue distance sans soucis.


27,5 plus


Ayant également un scott 720 plus, ,j'ai parfois monté les roues en 27,5 plus sur l'orbea ( sur le modèle 2018 les haubans sont élargies pour laisser la place au pneus en 2,8). 

Étonnamment le rendement n'est pas trop impacté, bien aidé par les rekon plus au profil plutôt roulant que technique. Le confort est royal, plus de vibrations, les cailloux sont gommé.  Dans les terrains pierreux et sec, c'est le roi de la montée impossible. Le vélo est encore plus sécurisant en descente. 

Revers de la médaille il est également plus pataud et moins vif dans les relances globalement moins fun. Il faut également oublier le format plus dès que le terrain est lourd et humide. Les pneus ne procurant aucune accroche. 

Une configuration que j'ai adoré lors d'un séjour en Ardèche où le terrain vallonné, sec et pierreux s'y prête bien, beaucoup moins dans ma Lorraine plus plate et souvent plus humide.


Après 5000km


Au bout de deux saisons et plus de 5000km, la peinture à pris quelques accros et écailles mais dans l'ensemble tient bien le coup. La protection caoutchouc au niveau du boîtier de pédalier joue bien son rôle. 

Les roulements régulièrement graissés sont encore d'origine et ne semble pas faiblir. Mention spéciale a la facilité d'accès pour le démontage avec le couple de serrage inscrit sur chaque vis.

La transmission GX eagle est plutôt moyenne, je ne compte plus le nombre de casse et changement de chaîne. La précision du changement de vitesse est également très sensible à la moindre touchette du derrailleur.

L'amortisseur fox à subit retour sav la première année pour un joint défectueux, ras depuis. Tout comme la fourche qui fonctionne comme au premier jour pour peu que l'on suive les entretiens.

L'ensemble du vélo à plutôt bien encaissé le traitement imposé.


J'ai toujours autant la banane de rouler sur mon occam peut importe le programme de la sortie, capable de rouler longtemps et vite, de grimper facilement, de descendre les sentiers escarpés. Pour moi un excellent vélo à tout faire.



Pour qui ?

Pour qui recherche une machine polyvalente, pouvant faire des raids de 100 kilomètres ou arpenter les trails techniques en passant par les randonnées les plus exigeantes ou très roulantes.
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire