Test Orbea salsa 2006 2006

1 test Orbea salsa 2006.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
bananas_eater

Robustesse du cadre (garanti à vie)

Profil du testeur : m
Spécificités du montage : cadre : Orbea Pellejo fourche : RS pike sl U-turn 95-140mm amortisseur : 'as pas jeu de direction : 1' 1/8 semi intégré potence : Zeus FR cintre : Zeus Raised FR grips : bontrager lock o freins av : oro k 18 freins ar : oro k 18 levier de frein av : oro k 18 levier de frein ar : oro k 18 dérailleur av : 'as pas dérailleur ar : deore manette av : 'as pas manette ar : deore rapid fire cassette : sram pg 950 9s chaine : sram 971 pédalier : fsa avec couronne 38 dents boitier de pédalier : fsa roulement externes pédales : VP 565 jante av : mavic 325 disc jante ar : mavic 325 disc pneu av : michelin DH Mud 3 pneu ar : Maxxis Swampthing moyeu av : Formula Disc Thru Axle moyeu ar : orbea selle : he freeride tige de selle : orbea poids : environ 16 kg couleur : environ 16 kg prix : environ 16
Conditions du test : Durée : De 6 mois à un a
Points forts :
Robustesse du cadre (garanti à vie)
Fourche
Freins
Fiabilité générale

Points faibles :
Pneus d'origine inadaptés
Selle d?origine incohérente.

Avis perso :
ah la salsa, le soleil, les rythmes saccadés, la noce? Que de mots à consonance estivale et agréable!
le salsa, concocté par les espagnols d'orbea ne paye pas de mine et ne fais pas trop parler de lui? ?etpourtant le résultat est épicé !

A première vue, cette mouture 2006 du salsa est bien plus gracieuse que son ancêtre de 2005. Le nouveau tube de selle, en une seule partie cette fois et plus vertical y contribue fortement. Le cadre semble bien mastoc', avec son énorme tube diagonal hydroformé. A tel point que le tube supérieur, carré et de section bien inférieure, paraîtrait presque frêle à côté. Détail original, celui-ci se sépare en deux au niveau du tube de selle pour former les haubans. Pièce gage de rigidité, le yoke est usiné et relie les bases (carrées) au boîtier de pédalier. Parlons en des bases, avec une longueur " passe partout " de 430 mm et leur section carrée, elles sont sensées apporter de la rigidité à la partie arrière. Deux trois renforts par ci par là et roulez jeunesse vous avec un cadre prêt à supporter vos assauts.

Au niveau de la fourche (et pour le budget), Orbea a vu les choses en grand : Pike sl U-turn, au fonctionnement irréprochable, et au débattement maximal de 140 mm. Ajoutez à cela un axe de 20mm avec système rapide maxxle et vous obtenez une proue très alléchante. Les freins et les roues ne sont pas en reste. Formulas oro dans leur version économique " K18 " en rotor de 180mm à l'avant et 160mm à l'arrrière, ainsi qu'une paire de Mavic 325, assez légères et robustes. Classe et sobre, l'assise qui soutiendra ton postérieur est siglée Tioga. Cette selle, à l'usage s'est montré e totalement inconfortable et encombrante à mon goût. Elle a pourtant un profil que quelques uns recherchent. Pour ma part j'ai préféré opter pour une The freeride, question de point de vue. Pour le reste, rien d'extravagant mais a priori du fiable et de l'éprouvé. On retrouve en pagaille, pédalier fsa, antidéraillement truvativ', shifters et dérailleur Deore, cassette sram, tige de selle orbea (simple mais fonctionnelle). On peut noter au passage le boîtier de pédalier à roulements externes : Y'a bon!

Olé! Au premier abord, ce salsa est un tout petit poil bas au niveau du cintre pour son programme. Sinon la position est relativement neutre et mettra en confiance les pilotes débutants.

On se déplace aisément autour du cadre et le dégagement au niveau des genoux, sans être formidable est acceptable. Le cadre ne bronche jamais, cet orbea est un monstre de rigidité. Même malmené dans tous les sens, la fourche et le cadre n'ont jamais montré de signe de faiblesse au niveau de la précision, grâce à leur résistance à la torsion.
Bon c'est clair que vous ne pourrez pas gagner la transvesubienne avec ce spad, mais pour monter, le gaillard ne s'en sort pas (si) mal. Il cabre facilement mais ça paraît normal pour un HardTail de freeride. Vous finirez en tout cas presque toujours vos ascensions si vous avez un tant soit peu de viande dans les cuissots, la très longue tige de selle aidant un peu dans cet exercice. Bon, ceci dit, ce vélo a été clairement conçu pour aller dans l'autre sens.

Les freins freinent (bonne nouvelle!), progressifs et puissants, sans trop chauffer, pas grand-chose à redire, à part le diamètre d'origine du rotor avant (160mm), un peu léger pour un pilote de 70kg. A remplacer par un de 180mm au plus vite. L'étrier à l'arrière était décentré mais c'était dû au monteur de chez véloland plus qu'à autre chose. Les pneus d'origine, d'horribles vueltas (qui sont en fait des tioga factory DH déguisés), sont à changer d'urgence : adhérence Zéro et pincements assurés par leurs tout petits flancs et leur gomme trop dure.

Les jantes jantent (ah ça marche plus). Non sans déconner, les jantes se voilent un poil facilement mais sont déjà suffisamment robuste et rigides pour survivre un bon bout de temps.

En champ de bosses, le vélo n'est pas un des meilleurs mais permet de s'amuser tout de même. Les figures ne sont pas facilitées par la géométrie, le tube de selle étant un peu long pour sortir les pieds. Pour tirer profit du salsa en dirt, il faut descendre le débattement mais pas plus bas que 110mm, le vélo ayant un comportement malsain et une mauvaise position au-delà. Comme souvent les réglages de débattement sont un élément plus marketing qu'autre chose car ils entravent la géométrie.
En park ou en bowl, il n'est pas parmi les meilleurs non plus, trop lourd pour pivoter efficacement, un dirt pur et dur est plus approprié dans ce cas.

En bref, pour un freerider (au sens classique du terme, pas slopestyle version bearclaw) au budget serré cet orbea est tout à fait réussi. Il conviendra aussi (et c'est ainsi que je l'utilise) aux jeunes débutant la compet' de descente, où il brillera par son comportement. Une bonne petite monture comme on les aime avec du charme et du caractère, ah ces espagnol(e)s!

Je me suis marré à mettre ça en forme sous photoshop, je l'ai converti en pdf, si ça interesse quelqu'un ou si vous avez des questions -> MP

@+ Benouche

0/10

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

13 commentaires

EXS

inscrit le 09/04/09
ça c'est du test complet ! bien , sympathique vélo . Amuse toi bien .
0
FATArider

inscrit le 24/05/06
ça c'est clair c'est pas du petit test :D beau bike! éclate toi bien
0
voltage

inscrit le 29/12/06
Matos : 2 avis
alors toi t'es pas un rigolo du test! ;) super merci par contre on voit pas grand chose sur ta photo
0
bananas_eater

inscrit le 03/01/07
Matos : 1 avis
bah foui je sais, mais je vais en faire une demain je pense ( j'ai pas mon n'appareil chez moi ) et je rééditerais le test après
0
bananas_eater

inscrit le 03/01/07
Matos : 1 avis
merki gui !
a bientôt j'espère!! Vivement la fin de ces partiels!!
0
bananas_eater

inscrit le 03/01/07
Matos : 1 avis
spad à vendre 1000 roros port compris => PA velovert.com ou mp ;)
0
zincsteve

inscrit le 01/05/08
Très bon test mais c'est dommage que tu n'ai pas occupé la place prévu au début pour le comportement... Nan je rigole (comme toi d'ailleurs! ^^) en fait c'est super! Tu fais honneur aux possesseurs d'Orbéa! ++
0
zincsteve

inscrit le 01/05/08
Très bon test mais c'est dommage que tu n'ai pas occupé la place prévu au début pour le comportement... Nan je rigole (comme toi d'ailleurs! ^^) en fait c'est super! Tu fais honneur aux possesseurs d'Orbéa! ++
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire