Test Specialized STUMPJUMPER FSR COMP CARBON 29 2020

Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Nathan Bonvin
Ce lecteur travaille pour une marque ou dans l'industrie sportive : Specialized, SCOTT SPORTS.

Le vélo de trail ultime

Avis sélectionné
Profil du testeur : 19 ans | 1,62m | 60kg | Avancé | Suisse
Spécificités du montage : perso
Acheté : 4200€ en magasin
Conditions du test : Tout type de terrain, roulant, technique, défoncer, bike park, neige, boue, sec etc....

Points forts

-Fun
-Maniable/stable
-Bonne nervosité
-Bon pédaleur

Points faibles

-Rigidité (suivant les situations)
-Exigeant techniquement

Bonjour a tous, aujourd'hui on attaque un gros morceau de la marque au "S" le Stumpjumper, modèle emblématique de la marque depuis 1981 ce bike a été mainte et mainte fois revue, sa dernière mise a jour date de 2015/16 où il a adopté cette fameuse géométrie asymétrique (qui ressemble étrangement à l'Obera Rallon, bon soyons bonne langue inspirée de l'ancien demo 8 carbone). Etant mécano dans un bike shop revendeur Specialized (Wanner Cycle) c'est un vélo dont j'entends souvent parler. Bon maintenant trêve de bla bla et passons à la bête.

P.S: Je ne parlerai dans ce test que du vélo dans sa configuration actuelle (modifier).

Pour commencer:

On va d'abord parler du pourquoi et du comment, j'ai porté mon choix sur le stumpjumper, d'abord il faut savoir que j'avais avant cela un enduro S-Works de 2018 avec encore la géométrie en X, je l'ai roulé jusqu'à la sortie des nouveaux enduros 2020. Voulant changer de monture, j'étais donc parti sur le nouveau enduro 2020 mais après mainte réflexion, j'ai jeté mon dévolu sur le stumpjumper, la raison, étant déjà possesseur d'un Demo 8 S-Works 2018 (un test arrivera bientôt) je n'avais pas besoin d'un enduro bodybuilder (l'enduro 2020 pouvait aller jusqu'à 180mm de débattement av/arr autant dire qu'avoir un DH aurait été inutile, et c'était surtout un vélo de race et non un vélo fun), je cherchais donc plus un vélo qui était bon pédaleur, fun, agile mais qui encaissait bien, l'objectif était de faire plusieurs courses d'enduro cette saison 2020, le stumpjumper semble donc le candidat parfait, 150/140 mm débattement av/arr, fun, agile, bon pédaleur, qui encaisse très, très bien, on a notamment pu le remarquer au main de Curtis Keene, Jared Grave en EWS et David McMillan (EWS, megavalanche, destruction de virage).

Le vélo:

Au niveau spécificité en sortie de boîte, un cadre full carbone, système FSR, suspension Fox rythm, Sram guide r, Groupe Sram NX 12v, jante roval alu et périphérique alu Specialized. La plupart, on été changé en cours de route, un petit mot sur le cadre, c'est exactement le même cadre que le S-Works (se qui change entre les modèles c'est l'équipement et la couleur) le carbone est un fact 11 le plus au niveau de carbone pour le vtt chez Specialized, en gros vous l'aurez compris pour l'entrer de gamme, on a une bonne bête et on peut déjà bien s'amuser avec.

Le montage:

Comme je l'ai cité plus haut, j'ai changé la plupart de l'équipement pour plus de performance, mme si le montage de base est pas trop mal`, je suis très vite arrivé à sa limite.

Suspension: la fox 34 rythm a été remplacé par une Öhlins RXF36 m.2 coil en 150mm avec sa cartouche ttx18, j'ai un réglage de précontrainte du ressort et compression haute et basse vitesse et à l'arrière, j'ai également du Öhlins, le TTX22 fleuron de la marque suédoise en mtb avec également un réglage de précontrainte du ressort et de compression haute et basse vitesse.

Transmission: Le groupe Sram NX sera en grande partit remplacé par un groupe Shimano XT en 12v, mais pour cela il faut remplacer le moyeu arrière pour pouvoir installer un body en Micro Spline (Il n'existe pas de body pour le moyeu d'origine) et en frein j'ai remplacé les Sram guide r par des Shimano XT 4 piston , ils sont légèrement plus lourd et moins puissant que les XTR, mais pour le poids plume que je suis c'est juste parfait.

Les roues: Niveau roue, j'ai laissé celle d'origine des Roval Traverse 29. Je voulais à tout prix des jantes alu car, elle pardonne beaucoup plus que des carbones, avec un pneu Butcher 2.6 à l'avant et un Purgatory 2.6 à l'arrière le tout en montage cushcore.

Poste de pilotage: Au niveau du poste de pilotage, j'ai remplacé tous les composants Specialized d'origine par du Deity, le cintre Blacklabel recouper à 780mm, potence Copperhead 50mm de long, grip knucklduster (les mêmes que le "Master of style" Sam Blenkinsop) ensuite niveau selle/ tige de selle, j'ai remplacé la x-fusion par une YEP Uptimizer 3.0 avec une commande Wolf Tooth et j'ai aussi mis une selle Deity SpeedTrap

En montée:

C'est la première fois que je prend vraiment du plaisir en montée, cela vient d'une part de sa géométrie et son cadre ultra rigide qui permet de transmettre parfaitement le moindre coup de pédale à la roue arrière, l'angle du tube de selle est un peu trop prononcé mais aucun souci pour ceux qui n'ont pas de trop grande jambe. Avec un cintre de 780mm et une potence de 50 mm, il est très agréable et performant en montée (position un peu racing sans trop exagérer) et sa suspension qui pompe très peu en pédalage (pas besoin de toujours bloquer les suspensions), même si le sentier est cassant ou technique le bike ne bute pas, il ne cabre pas en monter, il m'est déjà arrivé de patiner sur des sentiers raides et caillouteux mais, cela vient plus de mes pressions de pneus que du vélo en lui même, bref c'est un bike fait pour durer longtemps en montée.

En descente:

Le stumpjumper est d'origine un vélo de Trail, il excelle donc surtout dans les terrains types single techniques (habitant à Crans-Montana ce genre de parcours foisonne autour de chez moi) parcours roulant c'est là où sa nervosité est le plus remarquable et appréciable. Dans les terrains défoncés et techniques, cela devient plus complexe, la grande rigidité de son cadre le fait devenir un vélo assez physique à manier et peut devenir handicapant pour certain rider et il sera beaucoup plus dur à l'exploiter pleinement. 

Dans les virages serrés, c'est un vélo agressif qui répond à la moindre sollicitation du pilote les changement de cap sont très net, rapide, précis (même trop des fois), cela vient en parti de son chassis ultra rigide, les virages appel/contre appel deviennent un vrai plaisir. 

Dans les virages avec ou sans appui, ce stumpjumper est très différent entre l'un et l'autre, avec appui aucun problème, on peut rentrer et on peut sortir à Mach 12, le vélo ne perd pas de vitesse et le grip sera toujours présent même en exagérant l'angle d'appuis, mais quand le virage est plat ou en dévers et sans appuis là ça devient plus corsé à cause de son cadre peu tolérant, on perd très vite du grip et si on rajoute des racines qui traîne, il devient extrêmement exigeant techniquement a manié, je me suis déjà fait quelques grosse frayeurs. 

Au moment de passer en mode Full Attack, le stumpjumper change de visage et se transforme en une vrai bête, il est vraiment stable à haute vitesse, malgré son chassis, il reste assez confortable dans le (petit) cassant rapide et les roues en 29 apportent un vrai gain de confort malgré que la suspension se consomme assez vite (cela vient du faite que le cadre permet de rouler fort) mais je n'ai presque jamais talonné, je suis aussi un poids plume, mais pour les rider plus lourd cela peut être problématique, dans le gros défoncer comme citer plus haut, il devient assez physique à piloter comparer au référence en la matière.

Au freinage, le stumjumper se comporte très bien, il reste stable malgré de gros freinages, son centre de gravité reste toujours centré se qui le rend vachement sécurisant, très peu de risque de faire un otb sur des freinages de l'espace (en restant dans la mesure de l'acceptable) et les Shimano 4 pistons apporte un vrai gain de confort, ils permettent de ne pas aller comme un bourrin sur les leviers et de bien doser le freinage ( je tiens à rappeler que les freins sont une question de feeling et de goût personnels tout le monde ne sera pas pareil face aux différents types de freins )

Passons au saut/stabilité en l'air, c'est une des parties où j'ai vraiment été étonné, c'est la stabilité et le côté très joueur de ce stumpjumper, il est fun et est très sécurisant en l'air, ayant la chance d'avoir un airbag à côté de chez j'ai pu appréhender ce coté aérien de la bête, au bout des premiers sauts, j'ai vraiment été étonné par la facilité qu'à le vélo de se placer en l'air et à sa stabilité déconcertante, j'avais l'impression d'avoir un Banshee Darkside entre les mains, étant suisse j'ai tout naturellement été faire un tour à la piste de Chaumont (Neuchâtel) qui est chez nous connu et reconnus de tous pour son côté très aérien et ses jump à faire rougir ceux de la Air Voltage à Châtel, la seule chose qui change avec l'airbag c'est la réception, là c'est de la bonne terre bien dure (toute l'utilité des suspensions dans ce cas là) à l'atterrissage il n'est pas rare d'utiliser 100% du débattement sans pour autant avoir cette impression de talonnage du futur, bref en saut c'est un vrai slopestyle.

Ensuite, il y'a le côté pratique, j'entends par là le transport de matériel de réparation, casse-dalle etc... Détestant rouler avec un sac, je me retrouvais souvent en rade de matos chambre à air, mourir de froid parce que, j'étais en t-shirt. La stumpjumper résout une grosse partie de ma problématique avec sa SWAT door (présente aussi sur mon enduro 2018) un rangement présent dans le down tube du vélo sous le porte gourde et donnant accès à l'intérieur du cadre, elle est assez volumineuse pour mettre un coupe-vent et pleins d'accessoires, avec le vélo on reçoit aussi 2 pochettes l'une pour des chambres à air l'autre pour pompe, cartouche co2, démonte pneu etc... Sous le porte gourde se trouve un multi tool ayant quasi toutes les clés présent sur le vélo c'est vraiment très utile et appréciable, pour donner des idées à certain voilà ce que j'emmène le plus souvent en sorti et en compétition:

  1. Attache rapide scotcher à la gaine du frein au guidon
  2. Pompe à main (SWAT)
  3. Chambre à air avec démonte-pneu (SWAT)
  4. Cartouche co2 avec percuteur (SWAT)
  5. Serre-flex (SWAT)
  6. Veste coupe-vent Deity (SWAT)
  7. Barre énergétique/ gel (SWAT)
  8. Mèches pour le tubeless (SWAT)
Cette liste est bien sur suggestive tout dépend de la sortie que je fais et du temps. C'est surtout pour vous montrez l'utiliter de cette SWAT door.


CONCLUSION:

En conclusion, ce stumpjumper est une oeuvre d'art de mon point vue et je pense de lui que c'est un des meilleurs vélos de ses dernières années , dans sa catégorie, il est maniable, fun, agressif, il a vraiment tout pour plaire. C'est un bon pédaleur et en descente, il en redemande encore et encore malgré son chassis trop rigide suivant les pistes, je pense que les riders plus physiques/agressifs arriveront à l'exploiter parfaitement sur tout type de terrain même moi, qui est un poids plume et un petit gabarit, j'ai pu grandement l'exploiter sur énormément de terrain différent, c'est vraiment un vélo à tout faire, avec cela on peut enchaîner les EWS le week-end, un bike-park la semaine et une jumpline avec les potes le soir.

Voilà la fin de mon premier test sur 26in. J'espère qu'il vous aura plus. N'hésiter pas à donner vos avis, critique, conseil. Sur cela, je vous dit à la prochaine rider bien, rider safe.

Pour qui ?

Ceux qui veulent un bike polyvalent et qui ride agressif en descente.
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

3 commentaires

flo_atv_rider
Statut : Confirmé
inscrit le 19/10/11
Franchement super test! Agréable à lire!
Tu arrives à faire toute la ligne de chaumont avec... ? Car pour un "trail" ça commence à faire de sacré jump!
1
Nathan Bonvin

inscrit le 23/07/18
Matos : 1 avis
Hello, alors quasiment toute la ligne dont la double a La fin, je n’ai pas encore fait avec celui là, la ligne avec les plus gros et le road Gap (car tu atterris presque à plat) mais tant que la réception est bien faite et qu’on atterris propre il n’y a aucun problème le débattement va de toute façon se consumer mais de façon linéaire sans avoir cette sensation d’écrasement s’est du moment ou la réception est Bagdad que sa tape fort. Mais bref je pense qu’avec cette essaie j’ai poussé le bike plus loin qu’un simple all mountain.
1
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire