Test Yeti SB66 ALU 2015

1 test Yeti SB66 ALU.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Mon premier gros enduro

Avis sélectionné
Profil du testeur : 1,78m | 78kg | Débutant/Intermédiaire | Gap
Spécificités du montage : Enduro
Conditions du test : Durée : 1 semaine
Présentation et zone de roulage :

Réunionnais qui habite à Verdun (lorraine) pour le boulot ! Le VTT je le pratique à fond depuis pas très longtemps 2013 je dirais. Premier bike d’enduro pour m’initier c’est un Nakamura 160 complite pas mal équipé je dirais, et j’ai pu faire une partie de l’EREC 2014 avec, le cadre n’est pas un cadre de grande marque avec une géométrie de dingue mais pour l’initiation c’est déjà pas mal. Donc le YETI est mon premier vrai gros enduro avec un beau montage que j’ai pu sélectionner moi-même et monter par mes soins.

Je roule sur les traces de l’enduro des loups, et autres singles que nous offrent Verdun et ses alentours. Il y a beaucoup de côtes comme beaucoup de singles descendants en passant par beaucoup de cassant. Du roulage libre comme du technique, du devers et pas mal de relance pour résumer ces singles des côtes de Meuse.

Ce résumé de mon test est uniquement mon ressenti et mon retour d’expérience par rapport à mon ancien bike, à mon mètre 78 et mes 78kg, donc avis aux autres possesseurs de SB66 de compléter mon test par un autre.

Le montage :

Cadre : YETI SB66 (noir et gris)
Fourche : Rockshox Pike RCT3 Solo air 2015
Amortisseur : Rockshox monarch plus RC3 2015
Cintre : Renthal Fatbar carbone 780mm
Potence : Renthal Duo
Grips : SB3
Freins : SRAM GUIDE RS 200/180mm
Tige de selle : Rockshox Reverb 125mm 2015
Selle : Ergon
Pédalier + couronne : SRAM X01 30T
Pédales : SHIMANO XT auto
Cassette : SRAM X0 11-36T
Dérailleur arr : SRAM X0 chape courte 10v
Shifter : SRAM X0 10v
Chaine : KMC 10v
Roues : Mavic CROSSMAX ENDURO WTS 26”
Pneus : Mud : Maxxis Westcream, Inter : Maxxis High roller, Beaux jours : Schwalbe Magic mary et Rock razor.

Le réglage usine :

- La prise en main du bike : Wahou ! Un vrai bike, c’est clair je ne suis plus sur le Nakamura ! Même si celui-ci avait une belle fourche lyrik 160 solo air avec un beau poste de pilotage Raceface Atlas/potence SB3 ! Bref le YETI est très facilement apprivoisé même si il a un poste de pilatoge bas comparait au Nakamura ! je m’assois et wahou, un vrai fauteuil !
Je commence le premier single, et là, super le bike réagit très bien, les changements de direction se font naturellement en harmonie avec le pilote !

- Le comportement de la fourche et amortisseur : Après 10km de côte pour rejoindre le premier single, le blocage de la fourche et de l’amortisseur fonctionne très bien ! Avec le système Switch de la marque l’amortisseur une fois bloqué reste bloqué, ne réagit pas au coup de pédale ni aux défauts de la route, enfin bon pour moi…
Je commence à rouler le premier single en mode pédalage pour la fourche et l’amortisseur, et là je me dis « ah ouais ! » le ressenti est que la fourche comme l’amorto réagit bien sur le single, racines, devers, cassant, et relance s’enchainent, mais je trouve qu’il manque un petit quelque chose.
Cette fois ci pour la fourche je teste le mode ouvert, « ah ouais ! » le confort n’est pas du tout le même, alors que le mode pédalage était déjà bien, mais cette fois-ci c’est vraiment trop ! je pense qu’en bikepark pour de la descente pure, ça doit être un vrai bonheur, mais pour les singles des côtes de Meuse c’est vraiment trop. Je n’ai pas réglé les basses et hautes vitesses pour la compression, sachant qu’à mon avis n’étant pas expert, je vais galérer. Mais ce n’est pas grave j’y arriverais. C’est exactement la même chose pour l’amorto !

- La capacité à monter : N’étant pas un grand pédaleur, je dirais que pour monter, il est vraiment pas mal ! Souffrir un peu pour rejoindre les singles ne me dérange absolument pas.

- La capacité à descendre : Là encore c’est un régal de piloter ce bike, super stable dans le cassant comme dans les devers et dans les parties techniques. Le bike met en confiance, tellement que je pédale encore et encore dans les phases descendantes qui sont ou pas cassant. Les virages en descente se prennent très bien et facilement, je pense que la paire de roue CROSSMAX enduro y est pour quelque chose, et le choix des pneus aussi.

Le réglage perso :

- La prise en main du bike : ok, après quelques réglages du bike entier, je repars pour des tests que je n’ai d’ailleurs pas encore finis, j’aimerais le tester en bikepark à la Bresse sur les traces d’enduro. Le bike est beaucoup plus maniable après ces quelques réglages, de la fourche, de l’amortisseur, de la selle etc… Sur les quelques sauts des singles de la région, le bike est carrément stable, pas de grosse frayeur à avoir, on peut y aller les yeux fermés, enfin peut être pas. lol.

- Le comportement de la fourche et amortisseur : Je commence un single de l’enduro des loups avec les nouveaux réglages, la fourche étant réglé à ma guise pour les basses et hautes vitesses, l’amorto pour ce test, j’ai juste mit un peu plus d’air et le SAG réglé à 15%. Je commence donc le single, et là un grand sourire fit son apparition sur mon visage, la fourche réagit mieux en mode pédalage, et l’amorto de même R.A.S niveau terminé. J’entame cette fois-ci un bon gros single bien descendant avec le mode ouvert pour la fourche et l’amorto, la fourche réagit mieux qu’avec le réglage usine, l’amorto pareil, mais je tiens ma position sur le fait que la pike et le monarch plus en mode ouvert est vraiment fait pour un bon gros single de descente en bikepark (enfin pour mes 78kg), ou bien peut convenir à un gros gabarit, mais j’en suis pas persuadé, les relances se font beaucoup plus difficilement.

- La capacité à monter : Ne change pas vraiment du réglage usine, ça monte bien, ce n’est pas un XC, ça reste un enduro.

- La capacité à descendre : Le réglage perso, ne fait que renforcer la stabilité du bike et la confiance que ce bike donne dans les portions descendantes.

Le poste de pilotage : Magnifique le cintre Renthal Fatbar carbone et la potence DUO, 780mm de largeur pour le cintre, rehausser par des entretoises de direction Rockshox en carbone, je trouve enfin la bonne hauteur pour mon poste de pilotage.

Le freinage : Les guides RS me change carrément la vie après avoir connu les elixir 3. Monté d’un disque en 200 à l’avant et 180 à l’arrière, le freinage se fait toute de suite ressentir et en bien ! Puissant et progressif les freins me paraissent adaptés à la pratique de l’enduro.


Les roues et pneus : Après avoir connu une paire de shimano XT avec rayons droits, que je n’ai jamais tordu, ou encore voilé, ni de plats, pourtant je n’ai pas forcément un pilotage très propre mais je m’y force de m’améliorer un minimum. Les CROSSMAX Enduro WTS sont superbe, une bonne rigidité, une bonne interaction, les trajectoires prisent sont nettes et précises, je n’ai pas à me plaindre. Les Wetscream dans la neige et la boue et du détrempé sont juste impeecable et très rassurant ! Je roulais comme si c’était sec ! Ca accroche et c’est magique, par contre erreur, sur les 10km de côte j’ai réellement subit, vraiment pas fait pour le bitume… Les high roller je passe, vous connaissez tous ! Et la monte Magic mary/rock razor aussi !

Transmission : La transmission est un vrai bonheur, pas de bruit, pas de difficulté pour les changements de vitesse, pas de déraillement, même dans les parties techniques comme dans le défoncé de certaines descentes, sachant que je roule sans anti-D. Quand je roule j’entends uniquement le bruit des pneus sur le bitume ou sur la terre.
Le mariage avec le pédalier SRAM X01 en 30 dents, et la cassette SRAM X0 11-36T et le dérailleur X0 chape courte est juste un montage de très haute qualité et haut de gamme, je ne le regrette absolument pas. J’utilise que 70% de cette transmission, les 3 plus grands mignons ne sont pas encore utilisés pour ma part, et pourtant ça monte pas mal…

Conclusion :

Pour mon premier gros enduro, je suis très satisfait, déjà du fait que j’ai pu choisir mes composants et surtout parce que je l’ai monté moi-même. Côté prise en main et stabilité le bike est très rassurant et un novice peut faire des miracles dans l’évolution de son pilotage et dans sa partie technique à améliorer.

Côté fourche et amorto, l’ensemble PIKE RCT3 Solo air/MONARCH PLUS RC3 2015 est excellent (attention, je n’ai jamais essayé d’ensemble fourche amorto FOX, sauf sur un Giant trance 2 de 2014 mais c’était une fox 32 donc…). Mes réglages perso me conviennent, mais je voudrais voir vraiment ce que ça donne en bikepark sur les traces enduro de la Bresse, et aussi en y incluant les TOKENS ! Je vous ferais surement un RETEX après l’été.

Pour la transmission, mon choix était juste un 1x10vitesses pour 2 raisons simples, le premier le 1x11v étant cher, ne rentrait pas dans mon budget et la deuxième parce que ma région me permet de rouler juste avec un 1x10v, plus se serait vraiment inutile, sauf en montagne !

Pourquoi je n’ai pas choisi et fait un montage en 27,5, tout simplement parce que le 26 pouces me va très bien, et que je n’ai pas forcement l’utilité du 27,5 pouces. Puis c’est beaucoup plus chère, il faut l’avouer, mais dans un futur je passerais sur un 27,5 car il deviendra le standard…

Je pense avoir fait le tour de mon test et j’espère qu’il servira à ce qui hésite encore pour ce bike, même si on entend très souvent des avis bien négatifs sur celui-ci.

Bon ride à tous.

Sam.
9/10

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

1 commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire