Test YT Industries dirt love 2014

2 tests YT Industries dirt love.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Love Dirt Love.

Avis sélectionné
Profil du testeur : 25 ans | 1,84m | 70kg | Expert | Apprieu
Spécificités du montage : Magura MT5 arrière, Maxxis DTH, DMR Deathgrip Brendog, pédales Shimano Saint.
Acheté : 500€ d'occasion
Conditions du test : On va pas se mentir, temps sec ou légèrement humide, terre, sable, bois et bitume.

Points forts

- Qualité de construction et de finition
- Comportement sain
- Maniabilité
- Stabilité au sol et en l'air
- Joueur à souhait

Points faibles

- Diamètre du tube de selle ridicule
- Pédalier indémontable
- Fourche obsolète
- Moyeux qui prennent du jeu
- Prix en occasion

Préambule :

J'ai acheté ce bike dans des conditions particulières. Je venais d’emménager sur Bordeaux 5 mois plus tôt et, venant de Grenoble, le plat pays et la pluie abondante me démotivaient fortement. En créant un post sur le forum (https://www.26in.fr/forums/rouler/les-spots/aquitaine/sujet-49389-spots-et-trails-autour-de-bordeaux_2.html), je me suis vite fait un petit copain répondant au doux nom de clement.chve . Après rencontre, il se rend compte qu'il habite a 500m du bike park du Bouscat. Ni une ni deux, on achète des dirts et des outils. J'ai eu fait du dirt pendant quelque temps quand j'étais ado. C’était loin d'être flamboyant mais c'est vite revenu !


En statique :

Le YT Industries Dirt Love Andreu Lacondeguy Signature a fait sa première apparition en 2013. Le cadre en lui-même date de 2012. Entre les 2, aucuns changements si ce n'est cosmétique.

Le cadre est fabriqué a base d'acier thermoformé. Il en ressort des lignes arrondies mais tendues, des renforts discrets et des détails impossibles sans le thermoformage. Le serrage de tube de selle est intégré au tube supérieur, dans une olive. La douille de direction est conique et semi-intégré. Le boitier de pédalier externe, l'axe arrière en 10x135, les pattes de dérailleur sont intégrées au cadre et permette de bien tendre la chaîne sur une plage de 20mm, et la tige de selle en 25.4x200mm.

Au niveau de la géométrie. A l'époque le cadre était disponible en 1 seule taille. On a donc :

 - Tube supérieur : 583mm

 - Tube de selle : 403

 - Longueur de bases : 393

 - Angle de direction : 70°

 - Hauteur de boitier de pédalier : 320

 - Empattement : 1040mm.

La géométrie n'est plus dans les tendances actuelles, mais c'est un dirt et ça fait largement le taff. Le modèle en vente actuellement a été upgradé. Au niveau de la direction, 2 petits trous permettent l'installation d'un giro mécanique. Il est disponible en 2 tailles, Regular et Long. Le tube supérieur est en 581 ou 615, le tube de selle en 313, les bases en 400, l'angle de direction est de 68.5°, le boitier de pédalier a 316mm et l'empattement en 1053 ou 1067mm. S'il on compare la taille Regular actuelle a la taille unique du modèle de 2014, la grosse différence se situe surtout au niveau de l'angle de direction, -1.5°, et de la longueur du tube de selle, - 90mm.

Au niveau du montage du Dirt Love Andreu Lacondeguy Signature 2014, on a :

 - Fourche : Marzocchi DJ1, conique, 20x100, 100mm

 - Potence : Tuvativ Hussefelt 40mm

 - Cintre : Renthal Fatbar 38x760mm

 - Frein : Formula RX sur disque Shimano semi-flottant et centerlock

 - Jantes : Mavic EX721

 - Moyeux : Division Dirt Hub, 20x100, 10x135, 11th sprocket

 - Pédalier : Division CrMo avec un crank stopper très puissant

 - Couronne : Renthal BMX 25th

 - Tige de selle : Division Pivotal

 - Selle : Division Pivotal Andreu Lacondeguy Signature.

L'ensemble sort à 12kg avec pédales Shimano Saint. De mon côté, j'ai changé le Renthal pour un Funn Fatboy en 20x740, les grips par des DMR Brendogs sans collerette et le frein par un Magura MT5.


En action :

Une fois que tout est checké, on part rouler. La prise en main est déconcertante de facilité. C'est court sans être ridiculement petit, je suis bien a l'aise avec mon mètre 84.

Le bike est stable a souhait, on peut se jeter dans les relevés de la pumptrack sans soucis. Une légère tendance au survirage est a relevé tout de même.

En l'air, le Dirt Love est tout aussi stable et sain. Pas de risque de partir en poney monstrueux ou overshoot, même si l'appel n'a pas été bien prit ! Si ça part de travers, le bike est très maniable aussi.

Un coup de guidon par ci, un coup de hanche par là, et on enroule ou manual les doubles, détruit les relevés, check des monstrueux gaps... Les changements de direction sont incisif, rapide et efficace !

Grâce a sa maniabilité et a sa stabilité, on peut trixer sans problemes.

Si jamais vous êtes en difficulté, le Dirt Love pardonne enormément grâce a sa fabrication. L'acier est souple, ce qui est agréable quand on est trop de travers ou trop court !

Enfin, la souplesse de l'acier permet de ressortir plein pot des relevés, et de se mettre des gros tirs si l'appuis sur le boitier de pédalier est franc et puissant. Sensations garanties !


A l'épreuve du temps :

Niveau solidité, le cadre n'a pas bougé depuis 2014. Pas d'éclats de peinture, pas de traces de rouilles, pas de filetage foirés... Du tout bon.

Je ne peux pas en dire autant des composants. Le frein Formula RX vient d'être changé car le mettre cylindre fuyait a tout ça.

La Marzocchi DJ1, en plus de peser 2.25kg, la cartouche hydraulique a explosé. Bilan des courses, je roule gonflé à bloc en attendant de la changer. Les cartouches Marzocchi ne sont plus disponible en aftermarket.

Le pédalier Division a perdu sa peinture et est indémontable. Tant que ça fonctionne bien, ça va. Quand le boitier sera foutu, plus qu'a tout changer.

Les moyeux ont prit du jeu, surtout l'avant. C'est pas rattrapable, mais les roulements sont toujours bons.

Enfin, la selle Division en "caoutchouc" a séché au fil du temps. Aujourd'hui il est impossible d'y poser son fessier plus de 2mn. Je l'ai changé pour une SDG Fly MTN. J'ai du coup dû changer la tige de selle. C'était pas facile a trouver en 25.4mm et sans déport. 


Pour conclure, c'est un excellent vélo de dirt. Il conviendra autant aux débutants qu'aux experts. Il est sain, stable et maniable. Solide de surcroit. Le seul défaut provient des composants qui ont mal vieillis et du prix en occasion. A 500€ la bête, qui a 6 ans, la décote est trop faible, surtout au vu des problèmes rencontrés.



P.S : Les notes de 5/10 pour les capacités à monter et à descendre ne sont pas en prendre en compte, c'est hors sujet.


Pour qui ?

Pour celui qui aime s'amuser en progressant dans des trails de dirt ou autres pumptrack moderne. C'est une valeur sure, à conditions de prendre soin de certains périphériques.
9/10
Prise en main
Stabilité
Maniabilité
Capacité à descendre
Capacité à monter
Comportement en l'air
Qualité d'équipement
Finition du cadre
Facilité d'entretien

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

1 commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire