Test POC Coron Air SPIN 2018

4 tests de casques POC Coron Air SPIN.

Donnez-nous votre avis !
Déposez votre test.

Vous en avez clairement pour votre argent !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 19 ans | 1,90m | 85kg | Avancé
Conditions du test : Beau temps, +/-25°C, en slope, trail, dh pendant presque 2 mois
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
POC - Coron Air SPIN

Dans le cadre des tests privés 26in j’ai eu la chance d’être sélectionné pour tester ce petit casque suédois qu’est le Poc Coron Air Spin.

Malheureusement, j’avais commandé un TLD D3 Fiberlite 3 jours avant d’apprendre que j’avais été sélectionné pour le test. Je me suis donc retrouvé par malheur avec deux casques tous neufs sur les bras.

Parfait pour apporter une légère comparaison entre les deux, qui se placent clairement au même niveau dans le commerce ; c’est-à-dire un casque intégral légèrement en dessous des 300€, petit frère d’un modèle plus cher, mais tout aussi qualitatif, à quelques détails près.

Dans un premier temps je vais vous présenter ce casque tel qu’il est décrit sur le papier.

C’est donc un casque intégral qui a été pensé pour une utilisation Dh, Slopestyle, Enduro… Sa coque est en fibre de verre, et entoure « une double épaisseur de polypropylène expansé (EPP) qui absorbe efficacement les chocs, tout en restant légère et durable ». L’avantage de cette matière est qu’elle revient à sa forme initiale après avoir absorbé de légers chocs, donc en théorie le casque n’est pas jetable après chaque chute (parait-il que certains s’adonnent à cette pratique de changer de casque après chaque boite). « En plus, il intègre ici la technologie Spin (Shearing Pad INside), développée par POC pour limiter les effets des forces rotationnelles créées par des chocs obliques, potentiellement causes de commotions. » qui se traduit par « on a fait l’équivalent du Mips mais pour nos casques, donc pas une technologie adaptable ». Donc comme d’habitude chez Poc, le coté protection est vraiment mis en avant, c’est qui est vraiment rassurant.

La réception du colis s’est faite une dizaine de jours après celle du D3, ce qui m’a laissé le temps de tester ce dernier sur la très fraîche piste du Serlin Trail qu’est la Godzilla.

J’ai donc ouvert une boite avec à l’intérieur un casque noir, à savoir qu’il existe deux autres coloris ; vert kaki/orange, et blanc (j’étais donc plutôt content d’être tombé sur le noir). Malheureusement pas de visière de rechange, ni de sac de transport, exactement comme son homologue américain, en revanche la petite house blanche qui l’enveloppe est tellement fine que j’utilise celle de mon ancien casque pour le transporter sans trop l’abimer.

Pour ce qui est de la taille, j’ai pris un M-L, qui correspond à un tour de tête de 55 à 58 cm, sachant que mon D3 est un M. L’avantage de la marque suédoise est qu’ils fonctionnent par tranches de tailles. En gros il existe 3 casques pour finalement 6 tailles, ce qui limite fortement l’erreur de commande bien reloue. Cette flexibilité est due à des petits pads que l’on peut coller entre l’intérieur du casque et la mousse en fonction de la taille de notre tête, et à la mousse vachement épaisse qui s'adapte déjà très bien à la tête de celui qui porte le casque.

Esthétiquement parlant, je n’avais pas trop aimé les anciens Cortex, qui étaient très ronds et monotones, limite fades. Pour le coup Poc s’est bien rattrapé avec les Coron, qui ont une forme bien plus moderne, avec une petite arrête à l’arrière, mais tout en gardant le côté sobre et classe que l’on connait de la marque, ce qui par ailleurs le rend très pratique pour y fixer une, voire même des Gopro. De plus, les 3 coloris qui existent sont en bi-tons. En ce qui concerne le noir on a une peinture matte pour la moitié du casque, et brillante pour le reste, cette petite nuance rajoute vraiment quelque chose de sympa à ce casque. Malheureusement, le noir mat est assez fragile, mais pas plus que celui du Troylee ou de n’importe quelle autre marque, ça a toujours été le problème de cette couleur.

Niveau finitions, je ne suis pas déçu du tout. A savoir que j’ai déjà deux casques Poc, un bol pour les petites sessions park et un pour le ski, donc je savais plus ou moins à quoi m’attendre. Ici on a casque très bien fini, les jonctions entre chaque pièce sont très propres, les mousses se retirent et se remettent assez facilement et le système de sécurité pour retirer le casque sans abimer les cervicales après un crash est bien mieux conçu que celui de Troylee. Le petit plus est que la visière se détache entièrement ou partiellement (en fonction de l’impact), ce qui évite de devoir en racheter une quand on fait des dingueries sur airbag pour faire rire les copains ou que l’on est trop confiant sur un appui. En revanche ce système est à moitié bien conçu car la visière se détache si elle est poussée vers le haut, or quand on se prend une pelle on a plus tendance à l’écraser sur son visage (vers le bas donc), ce qui a pour conséquence de péter la visière mais de façon totalement superficielle (voir photo).      Le seul hic, c’est le système de fermeture. On parle d’un casque de Dh à 300€, avec un clip en plastique. C’est bien pratique, mais niveau tenu du casque, ça reste à voire (je râle mais en vrai je fais confiance à POC).

Pour ce qui est du confort, ce casque est cent fois mieux, et je pèse mes mots, que le D3. L’espace pour les oreilles est gigantesque, on entend tout et elles ne sont pas du tout serrées. La mousse est vraiment confortable et n’irrite absolument pas la peau, ce que je ressens quand je retire le TroyLee. On respire vraiment bien une fois qu’on l’a sur la tête, on voit bien et l’espace pour y mettre un masque est vachement large. Le système d’aération est plutôt bien réussi, plus on va vite plus on a frais, mais ça reste un intégral, donc dès qu’on s’arrête on a vite tendance à retirer le casque s’il y a un peu de soleil pour ne pas surchauffer. Donc oubliez le si vous comptez faire une session enduro en plein mois d’août, vous risqueriez de vous déshydrater par la tête. Et le petit détail marrant c’est qu’à basse vitesse on parvient à entendre un léger sifflement dû à la circulation de l’air dans le casque, preuve qu'un travail a réellement été apporté et que les prises d'air ne sont pas là que pour décorer. A cause du grâce au beau temps je n’ai pas pu le tester dans d’autres conditions que du sec par 25°C minimum, mais dans tous les cas, s’il pleut, et bah on a la tête mouillée et puis c’est tout.

Au niveau du poids il se place sur la même marche que le D3 avec environ 1200g, ce qui est d'après moi tout à fait correct et aucunement gênant pour rouler, même toute la journée. 

Pour conclure, je vais vraiment m’appuyer sur la comparaison avec le TroyLeeDesign D3 car comme dit au début, ils sont vraiment cousins ; fibre de verre, marque haut de gamme, pas de sac de transport, pas de visière de rechange et pas de visserie titane (oui oui titane). On paye uniquement le casque, qui à 300€ fait clairement partie de la fourchette haute en termes de tarif, mais c’est toujours bien inférieur à un D3 carbone, Coron carbone etc… qui tournent souvent autour des 500€.

Et après seulement 2 jours d’utilisation du Poc, j’ai été déçu, et en même temps surpris. En effet le D3 m’a déçu. Comme beaucoup de monde je pense, j’ai longtemps rêvé de ce casque qui est en quelques sortes LA référence depuis près de 10 ans, mais le confort et les finitions sont nettement inférieures à celles du Poc, qui pour le coup m’a vraiment bien surpris sur quasiment tous les points, ce qui en fait à mon gout un des casques les plus qualitatifs par rapport au prix, d’où la note générale.

Mais pour bien rester objectif, la forme de la tête joue énormément et beaucoup de monde avec qui j’ai parlé m’ont dit que leurs D3 étaient très confortables, donc je ne vous déconseille pas non plus le D3, qui a en plus, il faut l’avouer, une vraie gueule. A vous d'en essayer un pour voir lequel correspond le mieux à votre morphologie. 

Pour qui ?

Tous les dirteux ayant l'habitude de rouler en intégral et voulant se donner un petit côté Pagès au Paulson, et bien-sûr tous les freeriders/descendeurs n'ayant pas le budget pour un casque carbone mais voulant quand même un casque propre et bien fini
9/10
Confort
Aération
Taillant
Qualité de la peinture
Rigidité mentonnière (intégral uniquement)
Solidité visière
Facilité à l'enfiler
Emplacement caméra embarquée
Rapport qualité/prix

Points forts

Finitions, esthétique, originalité, prix(tout est relatif), confort, respirabilité, champs de vision

Points faibles

Absence de réelle house de transport et de visière de rechange, système de fermeture

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire

A lire aussi...

POC Coron Air SPIN Un casque passe partout
9 /10
TP
POC Coron Air SPIN Excellent casque mais poids et finition à revoir...
7 /10
POC Tectal Race SPIN DUREX... confort et sécurité !
8 /10
POC Tectal Race SPIN Bien fini mais ergonomie qui ne convient pas à tous
4 /10
TP
POC JOINT VPD 2.0 DH Bonnes genouillères de Bike Park
6 /10
POC HIP VPD 2.0 Shorts Super cuissard de protection !
7 /10
POC Cortex DH MIPS tu crains plus rien pour ta caboche!
8 /10
POC Tectal Race SPIN Sortez couvert et fier!
10 /10
TP
POC Spine VPD 2.0 Jacket Excellente protection dorsale mais...
8 /10
POC VPD 2.0 dorsale Libéré, délivré... protégé !
9 /10
POC VPD 2.0 dorsale Très bon produit !
9 /10
POC Joint Ankle Font le Job !
8 /10