Test Five Ten Freerider Pro 2017

9 tests Five Ten Freerider Pro.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Tom25

Ne décroches jamais de tes pédales !

Avis sélectionné
Profil du testeur : 30 ans | 1,75m | 78kg | Débutant
Acheté : 140€ en ligne
Conditions du test : Toutes conditions météo, en Trail, AM, Enduro, Freeride et DH, depuis 6 mois.

Introduction.


Parce qu'elles sont l'élément indispensable pour connecter vos pieds aux pédales, vos chaussures se doivent de répondre parfaitement à vos attentes ! Les FIVE TEN Freerider Pro vont-elles vous combler ? Pleine satisfaction ou grande désillusion ? Je vous donne la réponse !


L'analyse.


  • Les points positifs :

1. Le look : terrible !

Tout d’abord ce qui m'a attiré vers ces FIVE TEN Freerider Pro, c'est leur look terrible rouge et noir qui donne une impression de robustesse et de qualité ! Le profil de la chaussure présentant une semelle épaisse est vraiment rassurant. Les finitions sont réalisées à la perfection !

2. Le Confort : spectaculaire !

Mais au delà de cet aspect esthétique, les FIVE TEN se révèlent une fois chaussées incroyablement confortables : « de véritables pantoufles aux pieds » pour aller rider ! Un petit peu chaudes en été, je les portes avec des chaussettes de VTT (FOX Trail 4) très fines et respirantes pour continuer de rester à l'aise. Par temps froid, vous ne finirez pas avec les orteils congelés malgré que les Freerider Pro soient bien aérées sur le sommet. Face à la pluie et aux projections d'eau, les goûtes dé-perleront sur l'extérieur de vos FIVE TEN pour vous garantir les pieds au sec. En revanche, si comme moi après une balade extrêmement boueuse, vous décidez de prendre votre douche au tuyaux d’arrosage du jardin, les chaussures ne résisteront pas à l'afflux d'autant de liquide et seront condamnées à une lourde peine de séchage sur un radiateur !

Vraiment légères pour des « grosses chaussures » vous n'aurez pas l'impression d'avoir des blocs de béton aux pieds tels les rivaux d'Al Capone dans les années 1920 qui s’apprêtaient à faire « coucou » aux poissons du fleuve !

Sur des journées avec des parcours de plus de 70 km, l'aisance sera toujours de rigueur : pas d'ampoules aux pieds ni de coutures dérangeantes!

3. Le grip : diabolique !

Quelques soient la météo et l'activité, les Freerider Pro font preuve d'une accroche absolument diabolique sur mes pédales (RACE FACE Æffect) ! Je n'ai JAMAIS dérapé ! Vous aurez même l'impression d'une mini force de traction en remontant votre manivelle, car la semelle très tendre se plante littéralement dans les picots !

4. La protection : rassurante !

Contre les traumatismes, les FIVE TEN feront office de bouclier résistant ! Quelques glissades et quelques chocs contre les rochers n'ont pas eu d'effet indésirable. Mes précieux pieds ont bien été épargnés.


  • Les Points négatifs :

1. Positionnement du pied : difficile !

Les qualités des Freerider Pro engendrent inévitablement des défauts ! En effet, le grip incroyable ne vous permettra pas de réajuster un pied mal placé sur la pédale par simple glissement. Vous serez obligés de soulever la plante du pied et de viser juste lorsque vous le reposerez sous peine de réitérer l'opération plusieurs fois.

2. Le profil bas : renforts nécessaires !

La légèreté de la chaussure, en dehors de sa composition, s'explique aussi par moins de matière car les Freerider Pro ont un profil bas. Cela vous obligera donc sur les activités les plus engagées à porter des protège-malléoles complémentaires afin d'éviter d'affreux hématomes sur votre cheville.

3. Rayure des manivelles : pénible !

La résistance aux frottements des FIVE TEN et la présence d'une bande rappeuse sur la chaussure aura pour conséquence de « limer » vos manivelles ! Heureusement que les miennes ne sont pas en carbone, mais en aluminium, car les éraflures auraient été encore plus dévastatrices. Si vous avez du Clear Protect en rab, je vous conseille fortement de tapisser vos manivelles, si non investissez vite !

4. Usure de la semelle : inévitable ?

Le côté tendre de la semelle Stealth S1 qui offre l'excellent grip se traduit par une détérioration de cette dernière sous l'action des picots ultra tranchants de mes RACE FACE Æffect ! En effet, à certains endroit, la Stealth S1 semble égratignée, un peu comme la tapisserie où le chat serait venu aiguiser ses griffes ! J'ai peur que le phénomène s'aggrave davantage avec le temps ! Vraiment dommage…

5. Absence de grands crampons : casse gueule !

L'absence de crampons à profil plus marqué sous la chaussure se traduira lors de la marche ou des portages par de savoureuses glissades lorsque le terrain sera un peu gras ou si le revêtement du sol est friable. Les FIVE TEN Freerider Pro sont faites pour rester sur le vélo, un point c'est tout !


Conclusion.


FIVE TEN a su créer une belle paire de « pantoufles »pour les riders, avec d'excellentes qualités : un grip du tonnerre et une protection rassurante. Toutefois le revers de la médaille à ses qualités indéniables sont une semelle plate très tendre s'usant rapidement et n'offrant pas les atouts pour la marche une fois pied à terre.


Pour qui ?

Pour celles et ceux qui sont en pédales plates pour l'Enduro, le Freeride et le DH.
8/10
Confort
Taillant
Look
Protection
Finition du produit
Solidité/Durabilité
Imperméabilité
Accroche sur les pédales
Accroche en marche
Maintien
Rigidité
Qualité des lacets
Rapport qualité/prix

Points forts

Look;
Finition;
Confort;
Grip incroyable;
Légèreté;
Protection;
Résistance;
Lacets.

Points faibles

La marche;
Usure semelle;
Rayure des manivelles !

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire