Test Julbo Run

3 tests Julbo Run.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Contraste et protection optimisés

Avis sélectionné
Profil du testeur : 28 ans | 1,81m | 85kg | Avancé
Acheté : 130€ en magasin
Conditions du test : Tout ce que tu peux imaginer... oui même ça ;)

Points forts

Lunettes polyvalentes;
Vitesse d'adaptation à la luminosité

Points faibles

Risque que les verres se décrochent en cas de chute (chose pas forcément visible si les verres sont claires);
Désuettes face au marché actuel qui propose des montures plus couvrantes

Intro

Après avoir roulé durant plusieurs saisons avec des lunettes moins sophistiquées, soit des Julbo Suspect avec des verres de catégorie 3, mes yeux ont vécu une véritable révolution depuis 3-4 saisons à l'achat des Julbo Run montées de verre Zebra Light 1-3. Ces verres conviennent parfaitement à une utilisation enduro dans ma région, divisée entre terrains alpins et forêts (oui c'est beau la Suisse). Fini le dilemme quasi éthique de " je protège mes yeux d'un puissant rayonnage durant les 1 heures 15 de montée à ciel ouvert, quitte à ne plus rien voir durant les 19 minutes de descente en forêt (je m'en fous je connais chaque racine par coeur)" ou de "je porte des verres moins foncés histoire d'être plus clairvoyant face à l'imprévu (l'arbre en travers du chemin après le virage à l'aveugle). CQFD: la capacité à produire un verre d'une obscure clarté... (elle était facile, je l'admets). 

Les verres:

Zebra light 1-3 signifie que les verres progressent d'une catégorie 1 vers une catégorie 3 en fonction des UV de l'instant. En effet, la variation du clair-obscur et vis-versa est si rapide (quelques secondes à peine) que l'on ne s'en rend pas compte. De plus, le spectre de variation de teinte est très linéaire et progressif selon mon ressenti (ce n'est donc pas un verre on-off, et rien à voir avec les lunettes médicales 2in1 de Grand-Papa qui sont toujours foncées...5 minutes après être entré dans la maison).

Les verres sont en matière plastique souple, ce qui évite leur casse. Ils s'emboîtent (clic !) dans la monture et sont résistants, aucune griffure constatée.

Monture et branches:

La monture est faite d'un plastique également souple permettant aisément d'insérer ou de retirer les verres. On a ainsi une "face" des lunettes souple. En cas de heurt, cela permet une déformation cohérente et "naturelle" Les verres vont certainement se déloger pour minimiser encore plus le risque de blessures.

Les branches sont quant à elles confectionnés dans une matière plus rigide en ce qui concerne la partie épaisse de la branche, mais en plastique souple du milieu jusqu'au bout de la branche.

Des inserts antidérapantes et molles au au niveau du nez et des oreilles assurent un maintien et confort adéquat.


Conclusion

Il s'agit d'une excellente paire de binocle adaptée à toutes les circonstances rencontrées en VTT. Le champ de vision est excellent. Elle est très bien pensée mais se fait peut être désuette en terme de couverture vis-à-vis des nouveaux produits plus qui se veulent plus grand encore. Un avantage certain pour des utilisateurs qui comme moi sont porteurs de verres de contatcts. Il arrive que l'air s'engouffre derrière la monture. Ce phénomène cumulé à une certaine vitesse, (vent) les yeux se gorgent de larmes ou les lentilles se déplacent et cela devient problématique (je réfléchis à l'achat d'une paire de lunettes avec les mêmes propriété mais plus couvrantes).

Pour qui ?

Pour toutes celles et ceux qui veulent rouler sans souci de luminosité

Julbo

Julbo - Rush Julbo Rush Test privé Julbo

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire