Test Julbo Race

1 test Julbo Race.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
manitoba

Légère, résistantes et à l'épreuve du temps mais pas de la buée

Avis sélectionné
Profil du testeur : 31 ans | 1,82m | 75kg | Avancé | Bretagne
Acheté : 129€ en magasin
Conditions du test : Tout ce qu'offre la météo sauf la neige. Toutes les saisons.

Points forts

Légèreté
Tenue
Aspect visuel
Verre polarisé
Adapté aux porteurs de lunettes
Longévité hors normes

Points faibles

Evacuation de la buée

INTRODUCTION

Je cherchais des lunettes légères et surtout adaptées à mes pratiques sportives: voile et VTT. Adepte de la marque depuis de très nombreuses années, elle ne m'a jamais déçu. Les lunettes sont robustes, de bonne qualité et couvrantes en toutes circonstances.

LE PRODUIT

Les lunettes sont d'une belle couleur noire et ne pèse que 30g. Autant dire qu'on oublie très vite qu'on les a sur le nez.

Elles offrent un très grand champ de vision et les branches très galbées les tiennent bien en place. Elles sont livrées par défaut avec des verres polarisants (Niveau 3) auxquels on peut ajouter un traitement photochromique (qui rend transparent ou noircit les verres en fonction de l'indice UV).

Point très important pour les porteurs de lunettes, il est possible d'y glisser une monture spéciale avec des verres à la vue. Ça permet de ne pas modifier l'aspect extérieur des lunettes et d'apporter la correction adaptée.

A L'USAGE

Ça va faire trois ans que je les porte presque quotidiennement. Elles me suivent lors de mes sorties VTT, en vélotaf, en mer, au ski et plus généralement quand je fais du jardin. Autant dire qu'elles ont été portées un paquet d'heures et qu'elles en ont vue de toutes les couleurs. Je n'ai pas toujours été tendre avec elles et pourtant, elles sont dans le même état que lors de leur achat.

Les lunettes se comportent très bien sous un temps clair. Elles protègent parfaitement les yeux et ne déforment pas les objets, y compris ceux placés dans l'angle bombé.

Sous un temps pluvieux ou chargé en humidité, c'est une autre histoire. Elles se couvrent à 80% de buée sur toute la partie basse. C'est particulièrement désagréable et on a rapidement tendance à les retirer complètement pour continuer à rouler, au risque de se prendre quelque chose dans l'œil.

Elles savent se rendre très utiles en forte comme en faible luminosité.

ASTUCE

Pour limiter la buée, j'utilise une technique toute bête. Elle n'est pas parfaite mais permet de conserver les lunettes plus longtemps sur le nez. C’est la graisse qui s’accumule sur la surface des verres qui fait que la buée se fixe sur ces derniers.

Pour cela, je les dégraisse avec un savon liquide ou du liquide vaisselle sur les deux faces du verre. C'est à faire tous les jours pour que ça ait un impact.

CONCLUSION

Je suis toujours autant convaincu par ces montures malgré le poids des années. Déjà 6 ans et plusieurs dizaines de milliers de kilomètres qu'elles m'accompagnent et elles sont toujours en super état mis à part quelques micro-rayures.

Quand elles seront (si ?) en fin de vie, je prendrai certainement des Julbo d'une gamme équivalente mais en veillant à bien choisir des verres photochromiques pour avoir plus de visibilité dans les sous-bois. 

Pour qui ?

Tous les sportifs

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire