Test Renthal Cintre FATBAR

3 tests Renthal Cintre FATBAR.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
Célian Clavel

Parfait en tout point

Avis sélectionné
Profil du testeur : 20 ans | 1,76m | 70kg | Avancé | Venelles
Acheté : 120€ en ligne
Conditions du test : 1 an d'utilisation sous toutes les conditions !

         

          Désireux d’alléger mon vélo, j’étais à la recherche d’un poste de pilotage en carbone, performant et ayant un look en accord avec mon Nomad. J’ai ainsi pu troquer mon vieux poste reverse en 31.8mm de diamètre contre un Renthal, composé du cintre Fatbar Carbone ainsi que de la Potence Apex, le tout en 35mm de diamètre.


SUR LE PAPIER


          La marque nous vend le cintre pour un poids donné de 200Gr environ en 780mm. J’ai ainsi pu opter pour un modèle en 20mm de rise que j’ai recoupé en 770mm de large, question de préférence. Il est vendu comme performant et parfaitement adapté à une utilisation en enduro engagé.


MONTAGE ET AJUSTEMENT


          Premier point appréciable, le cintre est doté de nombreux marquages, à savoir : des repères de longueurs en bout de cintre, de centrage latéral, mais également d’inclinaison au centre. On passe donc bien moins de temps lors de la découpe et du montage du poste de pilotage. Le carbone étant plus sensibles aux couples de serrage, un revêtement granuleux est présent au centre du cintre, destiné à augmenter le coefficient de friction pour diminuer le couple de serrage.

          De plus, la conception de la potence en trois pièces facilite grandement l’installation étant donné que les parties frontales sont premièrement mises en position sur le cintre qui est ensuite positionné sur la potence. Le choix de la marque d’utiliser 4 vis ayant la même empreinte btr (4mm) facilite encore une fois le montage.


SUR LE TERRAIN


          Une fois le cintre monté, ajusté, et les composants fixés dessus, on se retrouve avec un poste de pilotage à la fois sobre et agressif, vraiment stylé et en accord avec le style d’un gros vélo d’enduro tel que le Nomad 3 cc. Le fait d’avoir une potence bien plus évidée rend le poste de pilotage plus aéré et agréable à regarder (eh oui, on prend toujours plaisir à admirer sa monture !).

          Le gain de poids n’étant pas non plus énorme (~100g), ce n’est pas la première chose que l’on remarque en montant sur le vélo. En revanche, dès la première descente entamée, on se rend compte du grand pas franchi au niveau de la performance.

    •           Premièrement au niveau de la rigidité : couplé à de fines poignées, on sent bien mieux le terrain sous les mains. Le moindre aspect du sol remonte bien mieux dans les bras et une sensation de maîtrise s’installe. En revanche, on n’esquive pas le revers de la médaille : cette rigidité cumulée aux vibrations fatigue bien plus rapidement les muscles des doigts, des mains et des avant-bras…
    •           Un amélioration que je pensais pas se révéler flagrante était la précision du pilotage. Après quelques spéciales, je me suis rendu compte que je maîtrisais bien mieux mon vélo qu’avant, sans pour autant avoir changé de style de pilotage. Que ce soit dans les changements brutaux de trajectoire ou dans les bunny-up imprévisible, le poste de pilotage répond toujours présent.
    •           Le dernier point que j’aimerais aborder est la robustesse du cintre. Malgré de nombreux OTB et des chutes à haute vitesse, le cintre n’a jamais bronché ni même bougé un doigt. Ce dernier est réellement solide, d’où l’indication de Renthal d’utiliser ce cintre en pratique d’enduro engagé.


CONCLUSION


          Pour en terminer avec ce poste de pilotage, le seul et unique point négatif que j’ai pu relever réside au niveau du revêtement granuleux, qui a tendance à se décoller au cours des différents démontages et remontages.

          Malgré tout, je reste pleinement satisfait des qualités de ce poste de pilotage qui m’a permis d’alléger de quelques centaines de grammes mon enduro, mais également d’améliorer ma maîtrise en spéciale. (PS: en plus, il claque !)

Pour qui ?

Pour les puristes qui recherchent la performance couplée au style
9/10

Points forts

-poids
-rigidité
-précision
-robustesse

Points faibles

-revêtement granuleux fragile

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

2 commentaires

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire