Test MICHELIN Wild AM Performance 27.5x2.35 2019

Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.

Une alternative aux Exo

Avis sélectionné
Profil du testeur : 25 ans | 1,78m | 72kg | Avancé
Acheté : 28€ en ligne
Conditions du test : Sec, gras, cailloux

Points forts

Prix, polyvalence, rendement

Points faibles

gomme dure, pas assez costauds pour le gros enduro

Sur le papier

J’aime bien les pneus Michelin en enduro, ils sont pas chers, costauds et très polyvalents. L’année dernière ils ont sorti une gamme AM plus légère qui se rapproche des Maxxis Exo. Je trouvais que le Wild AM avait une bonne tronche de pneu avant. Vu pour vraiment pas cher sur le net en version Performance, je me suis dit que ca coutait rien de l’essayer en monte avant (couplé à un Grip à l’arrière).

La gamme AM est très simple chez Michelin : deux modèles dispo (WildAM et Force AM) en deux versions (Peformance et Compétition). Un point étonnant est que Michelin donne la version Compétition (3X60 TPI) plus solide que la version Performance qui a 4x60 TPI.

Le wild AM est recommandé pour les terrains mixtes et la boue.

Détails :

  • 27.5x2.35 (aussi en 2.6 et 2.8)
  • gomme Gum X : gomme “dure”
  • 800g (pas vérifié)
  • Carcasse 4x60 TPI
  • Tubeless ready
  • 58mm annoncés

Montage

Sortis de l’emballage on remarque direct que le pneu est plus léger que les modèles enduro (Grip ou Rock renforcés). La carcasse est plus souple, assez proche des Exo. La version Performance a très peu de marquages sur le coté des pneus.

RAS pour le montage tubeless sur les Newmen Evo, ils claquent bien et restent étanche.

Je les ait mesuré sans pieds à coulisse après un peu de roulage (jante 30mm interne) : 58-59mm au ballon. Ils taillent juste, mais par contre 2.35 ca fait limite pour du AM avec des jantes larges.

Sur le terrain

Je roule ces pneus depuis mi mars; ils ont vu les cailloux et la terre rouge du Salagou, la bonne terre du Diois, du très sec et de l’humide.

Globalement il s’en sort très bien; j’ai pas eu de situation où il était complètement à la ramasse. J’ai trouvé un bon réglage de pression autour des 1.2-1.3 bar, j’ai pas essayé de descendre en dessous.

Sur route ou sur piste roulante la gomme dure et le poids plus faible se ressentent bien : on a pas l’impression d’être collé au bitume.

Dans la terre souple ou les marnes : au top !

Sur les rochers et racine humide c’était limite, il aurait fallu baisser plus la pression ou bien avoir la version compétition avec une gomme plus évoluée.

J’ai pas eu de grosse grosse boue façon Chartreuse, juste la glaise collante dans le Diois : bon là ya pas de miracle; par contre dès qu’on se met à rouler un peu plus vite le pneu débourre bien.

La version 2.6 doit être pas mal pour pouvoir encore baisser la pression et aller chercher du grip.

Pas de crevaison, ni de déchirures; à l’avant ca reste plutôt rare. Gomme dure + monte avant : zéro usure.

Conclusion

Un choix simple, polyvalent et vraiment pas cher qui va convenir à 90% des gens en monte avant pour toute l’année. Pour les enduristes qui roulent fort ils seront un peu trop light.

Une monte intéressante pourrait être : AM Performance à l’arrière et AM Compétition à l’avant. 

Pour qui ?

Tous ceux qui roulent en AM et qui cherchent des pneus polyvalents sans prise de tête
8/10
Facilité de montage
Durabilité de la gomme
Résistance aux pincements
Rendement
Accroche
Rapport qualité/prix

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire