Test RACER Mountain Knee 2

6 tests RACER Mountain Knee 2.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 8,2/10
SBS
Par SBS

Légères et confortables au point de se faire oublier, mais font leur taf

Avis sélectionné
Profil du testeur : 44 ans | 1,87m | Avancé
Conditions du test : 3 semaines, températures entre 15 et 21°, soleil et pluie.
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
RACER - Mountain Knee 2

Points forts

Souplesse, confort, qualité de la protection

Points faibles

Relatifs ou supposés, d'où leur non impact dans les notes :
* absence de protection des cotés du genou
* solidité de la couture de l'emplacement du pad à voir dans le temps

Merci à 26in et à Racer de m'avoir donné la possibilité de tester ces genouillères dans le cadre de leurs tests privés.


Préambule

J'ai des soucis de genou depuis une méchante chute il y a une vingtaine d'année ayant entrainé une tétrade (4 ligaments sur 5 arrachés dans le genou) et une rupture du ménisque. Rien qui ne m'empêche de faire du vélo, même agressif, j'ai été bien "réparé", mais disons que l'idée de protéger cette articulation en particulier me trottait depuis des plombes dans la tête (comprendre : tout le temps et pas juste quand je suis en situation de peu pédaler mais beaucoup risquer de m'éclater au sol ^^)

Souci : j'ai essayé diverses genouillères jusqu'à présent, aucune ne m'a donné satisfaction sur un point quand même important pour la quasi totalité des pratiques : le confort au pédalage. Comme en prime de bonnes genouillères valent leur prix, et que sans les tester sur le terrain il est quasi impossible de se faire une idée, je n'étais pas chaud à l'idée de foutre 60 à 80 euros dans le vent pour aboutir à la même conclusion que lors de mes essais précédents...

En prime, les modèles que je vois chez les vendeurs "physiques" autour de chez moi ne me parlent pas du tout, ils sont indiscutablement protecteurs mais clairement trop rigides.

J'ai donc forcément été intéressé par profiter de l'occasion qui m'a été gracieusement offerte de tester ces Racer Mountain Knee 2 :)


Impressions avant test

Je reçois le colis que j'attendais avec impatience et l'ouvre forcément immédiatement ^^. 

Premières impressions : les Montain Knee 2 respirent la qualité. Coutures solides et bien finies, tissus de qualité agréables au toucher (lycra pour la majorité de la genouillère, maille multi-épaisseurs à l'arrière pour la respiration),... J'ai suffisamment testé de produits "textiles" dans ma vie pour immédiatement voir que ces Racers ne sont pas de la m****, bien au contraire, et qu'elles devraient durer dans le temps.

Je les détache de leur carton pour les regarder en détail, puis les essayer : 

  • Jolies et discrètes, rien à voir avec la majorité des genouillères "robocop"
  • Les pads 3DO se retirent facilement de leur poche bien fichue. Ils sont eux même "emballés" dans une maille textile qui rend leur retrait ou leur réinsertion franchement facile. Cela ne posera donc aucun souci de les retirer pour laver la genouillère : cool.
  • Plutôt longues : elles remontent à mi cuisse (plus haut que le bas de mon cycliste) et descendent presque jusqu'à mes chevilles
  • Impression confirmée une fois portées : le tissu est très agréable. Elles sont très souples, ne semblant pas gêner du tout le mouvement du genou
  • Bandes silicone en haut et en bas + une bande élastique vers mi mollet pour la tenue, pas de scratchs. Ca me semble étonnant au premier coup d'oeil, mais le test confirmera que c'est largement suffisant
  • Le pad 3DO descend bas sur le tibia, protégeant au moins le premier tiers. Pas de protection des cotés du genou par contre, contrairement à certains autres modèles de Racer.
  • Par dessus l'emplacement du pad, un film assez fin de plastique est collé, pour protéger le tissu en cas de chute. 

Bon, tout cela me met en appétit, je m'équipe et je vais direct faire le tour de la ville par les chemins de terre (cool, il a pas plus ces derniers jours, c'est jouable) pour voir ce que cela donne en pratique.


Test sur terrain

Le tour de ville (un bon 25km), ainsi que les 3 semaines suivantes à les porter tous les jours (trajet maison-école, sorties off-road, ...) sur un total de plusieurs centaines de kilomètres, confirment l'impression de départ que j'avais eu : les Montain Knee 2 sont tellement bien foutues qu'elles se font totalement oublier. 

  • Elles ne bougent pas, ni glissant vers le bas ou le haut, ni tournant sur la jambe. Ceci dans la limite que vous les portiez au contact de la peau : comme elles sont longues, elles passent sous mon cycliste, si je les mets au dessus, elles glissent, mais bon, ledit cycliste est fait dans le même genre de lycra, cela n'a rien d'étonnant que le silicone ne tienne pas dessus.
  • Leur souplesse fait qu'elles ne gênent absolument pas le pédalage. 
  • Le tissu n'irrite en rien, ni au genou, ni la jambe ou le mollet.
  • Alors qu'il fait chaud ici (les bons jours, plus de 20 ces temps ci) et que je les porte sous un pantalon long, je n'ai jamais ressenti de gène avec la transpiration ou une oppression à cause de la chaleur
  • De même, je me suis pris une rince (mode seaux d'eau dans la tronche), elles ont séchés plus vite que le pantalon. Après lavage, elles sèchent d'ailleurs très rapidement.
  • Dans les 2 cas (sueur ou jambes trempées), elles tenaient et n'avaient pas tendance à glisser.
  • En parlant du pantalon d'ailleurs : elles sont suffisamment compactes pour passer dessous, et le tissu dans lequel elles sont fabriqués glisse tranquillement, sans faire remonter ledit pantalon. Pratique pour un port en hiver. Je les ai même essayé avec un fuseau (truc que je déteste, mais je me suis sacrifié pour vous et en ai déstocké un qui trainait dans un coin), portées en dessous bien évidemment : RAS, toujours aussi agréables.

Au final, si elles ne pesaient bien évidemment pas un peu sur le genou, j'en viendrai à me demander si je n'ai pas oublié de les mettre tant elles se font oublier, un gros chapeau en comparaison de ce que j'avais pu tester (et rejeter) avant.


Protection ?

La grosse question, bien évidemment, vu qu'on ne porte pas des genouillères pour se faire plaisir. Souci : je ne pensais pas être capable sur la durée du test de me retrouver en situation de tester ce point, cette *** de COVID et ses confinements liés me coupant de mes tracks "mouvementés". Le tour de ville est certes un tantinet technique (la pluie, brutale quand elle tombe ici, creusant facilement des ravines), mais comme il me sert de terrain d'entrainement physique, je le connais par cœur => la probabilité de bucheronner dessus était franchement faible.

Mais voilà, le cyclisme en urbain a ses "charmes" particuliers, et la semaine dernière, un gamin qui courait sans regarder où il allait m'a sauvagement coupé la route, m'obligeant à grimper un trottoir à l'arrache, sous un angle improbable, et coup classique que tout le monde connait (en particulier quand les pneus sont gonflés pour l'urbain, à 3 bars), la roue arrière a savonné sur le trottoir et hop, ta tronche par terre. 

On va pas dire que la chute m'ait pris au dépourvu, je savais avant que ma roue savonne qu'elle n'avait que peu de chances d'accrocher le trottoir sous cet angle, mais bon, c'était le gosse ou ma pomme, choix vite fait, réception genou au sol, le genre qui en général fait que je vais en chier pendant une semaine ou deux en guise de souvenir...

Bah, comment dire... Rien ? Absolument pas de douleur à l'impact, absolument pas de douleur à la suite. J'avais beau savoir ce qu'est le 3DO et comment il est censé se comporter en cas d'impact, j'ai été franchement bluffé par "l'expérience". Les genouillères ne semblent pas avoir souffert le moins du monde (bon, elles étaient portées sous un pantalon), mais surtout, j'ai eu moi l'impression d'atterrir sur un cousin ferme mais protecteur. Le patafard commercial présent au dos du carton d'emballage, qui parle de 90% d'absorption de la force du choc, n'est visiblement pas du blabla :)

La seule restriction que je mettrais est que si je m'attendais à de gros chocs sur sol caillouteux, j'aurai des doutes sur la durée de vie du fin film de plastique collé sur l'avant du genou et opterait pour quelque chose ayant des coques plastiques durs en sus, mais pour une pratique X-Country / All Mountain / Enduro sur sol meuble (ou portées sous un pantalon solide, comme dans mon cas, qui s'occupera de se faire déglinguer par la caillasse - ou pas, les cargos "chasse" de chez D4 sont increvables), les Mountain Knee 2 sont nickels :)

Autre restriction : ce modèle n'a pas de protection des cotés du genou, mais bon, je sais pas pour vous, mais moi je n'ai jamais réussi à me faire mal à ce niveau là.


Divers

  • emballage "minimaliste" écolo-friendly, un simple morceau de carton pour les pendre dans un rayonnage, les genouillères étant fixés dessus par des espèces d'élastiques passant dans 2 "anneaux" de tissus clairement cousus juste pour cela (on les voit sur la photo de la genouillère retournée, celle que j'ai prise pour montrer la poche du pad). C'est pas vital mais toujours agréable de voir des fabricants comprendre l'inutilité de mettre une tonne de plastoque qui partira à la poubelle dés l'achat
  • Genouillères annoncées sur ledit emballage comme faisant partie de la "multi-sport collection", avec des pictos "vélo", "moto", "snowboard", "ski" (avec planté de baton, monsieur Dusse !) et "équitation". Pour pratiquer ou avoir pratiqué la totalité de ces sports, je confirme que lesdites genouillères conviendront pour tous lesdits sports (hormis qu'en motocross, je prendrais quand même quelque chose qui a en plus des coques en plastique dur)
  • J'ai viré le paquet d'étiquettes cousues sur les genouillères, celles qui vous disent comme les laver bla bla, mais ça, c'est habituel ^^

Conclusion

Super produit que je recommande (je vais d'ailleurs en commander une paire pour ma femme) pour tout cycliste qui veut des genouillères confortables (*) n'entravant pas le pédalage, et qui dureront dans le temps. La seule couture sur laquelle j'ai un doute est celle au dessus de l'emplacement du pad, simple et un peu tendue, je verrai à l'usure. Hormis les frappés du DH sur sol caillouteux (et encore), elles conviendront pour toutes les utilisations. Les pratiquants des autres sports indiqués par Racer y trouveront aussi leur bonheur :)


(*) tellement confortables que lorsque je les mets le matin (7h30) pour amener les petites à l'école, je ne les retire qu'après être aller les récupérer (15h30) tant elles sont "seconde peau".

PS : astuce si vous avez un doute, après avoir coupé les étiquettes, de quelle genouillère est la droite ou la gauche : le "Racer" blanc, sur le coté bas de la coque, se porte à l'extérieur ;)

Pour qui ?

Cycliste, snowboarder, skieur, cavalier... désirant une protection de genou qui n'entrave pas ses mouvements.
10/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

commentaires

3 commentaires
napsou
Statut : Expert
inscrit le 16/01/18
Matos : 18 avis
Très sympa à lire ton test !
1
SBS
Statut : Gourou
inscrit le 23/09/17
Matos : 16 avis
Merci :)
0
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire