Test RACER Mountain Elbow 2

4 tests RACER Mountain Elbow 2.

Donnez-nous votre avis !
Note moyenne : 9/10
Manu Degroote

Une sensation de seconde peau

Avis sélectionné
Profil du testeur : 47 ans | 1,70m | 65kg | Avancé | Orlu
Acheté : 60€ en ligne
Conditions du test : Bon réception en automne, mais j'ai roulé entre 5 et 20 degrés
Cet avis matos a été rédigé à la suite du programme de Tests Privés de 26in permettant à nos lecteurs de recevoir gratuitement (et de garder) du matériel afin de les torturer sur le terrain.
RACER - Mountain Elbow 2

Points forts

Ajustement, légèreté et maintien, elles se font oublier!
Encombrement limité donc vite glissées dans le sac.
Marque française.

Points faibles

je n'ai pas testé leur solidité, attention pas facile à enfiler avec une montre cardio gps .
laissent des traces

C’était un investissement prévu!

En avril j'achète d'occase des coudières ... Pas que je tombe souvent, mais juste que ma pratique évolue, je suis passé du bon père de famille qui emmène tout le monde en balade draisienne et siège vélo à celui de papa coach pour mes enfants, mais surtout le fiston de dix ans qui roule en station depuis ses 7 ans.

Donc on commence à jouer des coudes, je pensais faire une affaire, mais elle se sont avérées trop grandes à tel point que j'ai failli les porter aux genoux pour aller tâter la "flow" sur le bike park de Vallnord.

Du coup c'est l'occasion de faire quelques comparaisons entre le précieux cadeau de RACER et 26IN


                                         LES RACER MOUNTAIN ELBOW2 de 2020 VS SIXSIXONE de 2006.

 (photo 9)


le Confort et maintien:

"Les Racer": Elles s'enfilent comme un manchon  Lycra en mailles respirantes  (photo 5) et de liserés (bandes) silicone anti glissement en haut et en bas (photo12)  / "Les Six": un petit manchon au niveau du biceps en élastique et néoprène renforcé par une sangle élastique et scratch.

Description fonctionnement des  matériaux:

 D3O™: offre 5x plus de protection tout en gardant de la souplesse, de la flexibilité et du confort. La protection est dite intelligente, constituée de mélanges de polymères qui absorbe 90/100 de la force du choc. Les molécules réagissent en cas de chute et durcissent à l'impact puis retrouvent leur souplesse initiale. Je possède un gilet dorsale pour le snowboard dans cette matière depuis 2005 et je constate une très bonne durabilité de ce matériau.

la Protection: "les Racer" en mousse impacte 3 d, des pads  en D3O™ qui prennent la forme avec la chaleur et se durcissent à l'impact. Le pad présente un angle (photo 11) pour protéger le coude et l'avant-bras

longueur de la protection 16cm

"Les Six"  le plastique c'est pas fantastiques:les protections sont constituées de coques plastiques sur le coude et l'avant bras l'ajustement n'étant pas précis, le coques peuvent venir agresser l'articulation.

Longueur de la protection : 29cm

L'encombrement: "Les Racer " en taille M, elles passent largement sous un teeshirt manches longues (photo 4) car elles sont très peu épaisses et mesurent 27cm /"Les Six"  avec leur coque généreuse et leur 36cm de long, il y a obligation de les porter au-dessus des vêtements en mode Tortue Ninja.

Le poids: "Les Racer" 160g/ "Les Six"320g

La sensation: "Les Racer" : dans un premier temps on sent une emprise, mais avec la chaleur les pads de protection prennent forme./ "Les Six" : une gêne notable comme une orthèse.

Le lavage: pour les Racer un peu de lessive main dans un lavabo et je laisse tremper dans l'eau chaude 20', rinçage, elles sèchent vite.

En mode utilisation: Je ne parlerai pas des Six qui bougent dans tous les sens !

Si vous suivez mes tests, je suis un pratiquant des année 90. Je m'y suis remis avec mes enfants, je coache mon fils en station et sinon en enduro et je le tire à l'élastique test donc autant dire que je peux avoir chaud dans mes sorties la respirabilité est bonne et leur encombrement mini permet de les ranger dans le sac sur les longues parties montantes. Je les ai donc testées en enduro sur Ax 3 Domaines  (montée en van (merci mon épouse) descente vtt sur un chemin pastoral et retour en traction sur 8kms et 300m+

Mais aussi en dh pur sur la "Commencal inférior " dans ses conditions aucune surprise rien ne bouge et avec la chaleur la coudière prend forme au coude. Elle se font  oublier tout en ayant une sensation de sécurité. Elles ont un beau look avec un teeshirt et passent très bien sous une polaire.

On est jeudi 29 octobre, c'est la veille du confinement acte 2, un trail me chatouille les méninges et surtout les mollets depuis quelques temps. Une montée  sur piste forestière (versant sud) de défense incendie et gr; une descente dans les feuilles en versant nord, des sessions portages, et poussette, du freeride sur des chemins qui n'ont jamais vu un vélo, du passage en épingle, bref 21kms, 800+ et 3h30 plus tard je rentre sec mais malgré les 20 degrés au soleil mes coudières ne sont pas trempes, pas d'odeur de transpiration bien que je ne les ai pas lavées sur mes trois dernières sorties. Juste la marque du filet (voir photo 6) pendant une vingtaine du minutes.

Ah oui je les ai utilisées également en paint ball (encadrement d'ados pour le boulot) pour pouvoir ramper à l'approche du drapeau.

En conclusion, je roulais "nu" si je puis dire, mais là, la sensation de protection me donne envie d'investir dans les genouillères....

Pour qui ?

Pour ceux qui recherche une protection légère efficace et peu encombrante.
9/10
Maintien
Confort
Protection
Résistance aux odeurs
Rapport qualité/prix

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire
Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire