Test LEATT DBX ENDURO LITE 2.0 2018

1 test LEATT DBX ENDURO LITE 2.0.

Donnez-nous votre avis !
Postez un avis de qualité et augmentez vos chances de recevoir gratuitement du matériel dans le cadre de notre programme de Tests privés.
clemMK

Léger et prêt à tout

Avis sélectionné
Profil du testeur : 36 ans | 1,80m | 72kg | Avancé
Acheté : 119€ en ligne
Conditions du test : Toute l'année. De la neige à la poussière.

Présentation :

    Ce sac Leatt est doté d'une dorsale amovible légère CE Level 1 (collage de feuillets de mousse dense... Bon... OK... ). Il dispose d'une poche à eau de 2 litres et d'une capacité de charge minimaliste de 5 litres. Poche principale, une poche postérieure plus étroite et une poche antérieure sur chaque bretelle pour le téléphone et les clés. 

     Le tissu endui et epais qui construit le sac est super intéressant, cela en fait un sac entièrement étanche et bien costaud. Il y a même une couche isotherme dans le sac pour isoler la poche à eau de la chaleur du bonhomme. Les bretelles sont très légères et confortables, et les pads dans les dos sont assez fins mais c'est confortable et aéré. Le système de fermeture est fait de deux crochets pectoraux, bien pensés car il suffit de les pincer à deux doigts pour les ouvrir. 

     Enfin à l'extérieur on trouve un filet pour porter l'intégral (pas testé) ou aussi utile pour une veste volumineuse ou des protections, car les straps clipsés en bas et sur les côtés sont très courts ce qui rend leur présence un peu superflue. 

En pratique:

     Le réglage est facile et ne bouge pas grâce à la présence de petits velcros, ça j'aime beaucoup ! 

À l'essai j'ai l'impression que le sac porte haut comme les points de fermeture qui tombent assez haut sur le thorax mais ce n'est que la première sensation dans mon salon. Sur le terrain le confort et la légèreté sont aux rendez-vous, faut dire mon premier sac avec dorsale était le décathlon AM, soit le plus lourd et le moins confortable du marché je pense. Vraiment pourquoi avoir tant attendu de changer ! 

Bien pensé aussi les plusieurs possibilités de sortie du tuyau par le haut ou en costal du côté que l'on veut. J'ai mis un petit temps à m'adapter à la tétine, pas très instinctive. Les poches camelback ça reste le plus simple quand même. D'ailleurs petit problème au premier remplissage, ça pisse au niveau de la connection poche /tuyau, he oui pas de petit joint rond sur la "prise" du tuyau ! Je récupère celui d'une vieille poche camelback qui s'adapte heureusement. Est-ce que c'est un vrai oubli de Leatt ou est-ce que je l'ai mis à la poubelle avec les étiquettes, je ne saurai jamais....

Bref, le ride. Bien rien à reprocher à ce petit sac bien pensé et solide. Il est prêt pour tous les rides, court, long, engagé, tranquille. En retirant la protection on gagne encore plus de confort, mais je la garde quelque soit la sortie sans me poser de questions. 

Je reste quand même un adepte de la ceinture ventrale, en son absence on a le sac qui saute et tape dans le casque, mais attention cela se limite très précisément aux bunny hops à basse vitesse. Dans toutes les autres situations rien à signaler, que ce soit sur les sauts ou quand ça secoue. L'autre avantage de la ceinture ventrale c'est de maintenir le sac en place lors des crashes. Le Leatt vit sa vie dans les roulades mais il en a déjà amorti, ça bouge mais ça suit le mouvement disons et reste bien une protection utile. 

Conclusion :

    Le Leatt enduro light 2.0 porte bien son nom "light" parce que léger et confortable, et "enduro light" parce que il est relativement court et le maintien lors des chutes est pas extraordinaire sans sangle ventrale. Pour plus engagé d'autres sacs plus "enveloppants" sont préférables. 

Enfin pour moi c'est du tout bon, léger et solide, étanche en plus. Que demandé le peuple ? 

Pour qui ?

Rando, randuro, enduro light/enduro, AM. Bon petit sac pour toute l'année avec la protection pour entrer les enduros ;)
9/10
Finition
Solidité
Maintien
Modularité
Poche à eau facilement accessible
Rapport qualité/prix

Points forts

Poids, confort, rangement à outils amovible, étanchéité

Points faibles

Maintien moyen lors des chutes et bunny hops

Recevoir gratuitement du matériel à tester (et garder), ça vous intéresse ? Les Tests Privés sont là pour vous ! Nous vous expliquons tout ici.

commentaires

Pas encore de commentaire

Laissez votre commentaire Connectez-vous pour laisser un commentaire